Partagez vos passions
Rejoignez la communauté

  • Massalis


    • a posté un commentaire sur l'article Le Partage du Pain et du Vin de Massalis

    • a posté un article :

      Le Partage du Pain et du Vin

       

      Un rite universel ancestral

      Depuis des temps immémoriaux, de nombreux « peuples », ont pratiqué le rite du Pain et du Vin. Ces rites remontent à la plus haute antiquité, au temps des cultes des moissons, des bacchanales Grecques, Romaines, et plus loin encore dans la tradition judéo-chrétienne...

    • a posté un article :

      Blé et autres céréales

      "Les céréales ne sont pas le socle de l’alimentation humaine,
      mais plutôt un aliment nouveau pour l’homme apparu au néolithique."
      Dr John Yudkin

       

      Crop Circle en Normandie


      - Les peuples d'Asie mangent du Riz domestiqué il y a plus de 8.000 ans dans le sud de la Chine, près de la rivière des Perles.
      - Les peuples d'Amérique mangent du Maïs, cultivé il y a plus de 8.000 ans au Mexique, près du fleuve Rio Balsas.
      - Les peuples d’Afrique mangent du Sorgho (Mil, millet) domestiqué il y a plus de 8.000 ans dans le nord de la zone subsaharienne.

      - Les peuples d'occident mangent du Blé depuis plus de 8.000 ans.  

       

    • a posté un commentaire sur l'article Spiritualité Versus Religion de Massalis

    • a posté un article :

      De la Trimurti Hindoue à la 5D

       

      L’hindouisme, le sanatana dharma ou « Loi Éternelle », est une très ancienne religion sans fondateur ni dogme, les brahmanes en sont les prêtres.

      Les Hindous, comme les Grecs et les Romains, connaissent également une Trinité divine.

      Leur trinité, la Trimurti, se compose de Brahma, Vishnou et Shiva ; Brahma est créateur, Vishnou conservateur et Shiva destructeur. Chaque dieu a une parèdre comme chez les Grecs, les Romains.

       

       

    • a posté un commentaire sur l'article Les dieux d'hier et d'aujourd'hui de Massalis

    • a posté un article :

      Les dieux d'hier et d'aujourd'hui

      Les dieux d'hier sont-ils toujours là ?

       

       

      L’origine des dieux

      Les païens plaçaient le Destin au-dessus de tous les dieux, il était représenté par un vieillard aveugle, tenant sous ses pieds le Globe Terrestre et dans sa main l’urne dans laquelle était enfermé le sort de tous les humains, et de fait, des dieux également.

      Il avait aussi un livre d’airain que les dieux allaient consulter pour connaître l’avenir. Le Destin avait pour père le Chaos (proche du concept de Bythos la "Profondeur" chez les gnostiques), le plus ancien des dieux, dans lequel le ciel, la terre, la mer et tous les éléments étaient confondus.

      Mais, comment sont nés les dieux ?

       

    • a posté un article :

      Spiritualité Versus Religion

       

      Imbrications des Corps, des Ames et des Esprits !

       

      La Spiritualité

       « Je pense donc je suis… », tous les humains ont une activité spirituelle plus ou moins intense, plus ou moins consciente, même les athées.

       

      "Certaines définitions limitent la spiritualité à des expériences mystiques profondes, alors que d'autres incluent des sentiments communs et accessibles, tel celui de l'émerveillement éprouvé lors d'une excursion dans la nature. Il faut reconnaître qu'il y a diverses expériences spirituelles, de la forme ordinaire et accessible à la forme extraordinaire ou réservée à quelques privilégiés."
      (Noël Simard)

       

      La recherche du sens de sa vie et de la transcendance est innée chez l’Homme. Les réseaux sociaux en sont les témoins. Les religions, les mouvements New-âge, l’ufologie, y compris les églises de Satan (1), sont spirituels.

    • a posté un article :

      Le Chamanisme

       

      Comme le chaman, le cheval est psychopompe...

       

      Chaman provient étymologiquement de la langue d’un peuple sibérien : les Toungouses.
      Définition du Chamanisme :

      "Ensemble de pratiques comportant un état de transe, propres à certaines sociétés de l'Asie centrale et de l'Arctique."
      (selon le Larousse)

      Les Chaman et chamane, et ceux qui s'en approchent comme l'homme-médecine (medecine-man), le sorcier ou le magicien, sont présents dans les sociétés traditionnelles de Sibérie, d'Europe, du Moyen-Orient, d’Asie, des Amériques, d’Afrique, de Polynésie soit à peu près toute la planète. c'étaient, et ce sont encore, des personnes formées pour communiquer avec les esprits d’un Autre Monde, de l’au-delà, par le biais de transes, d’extases et de voyages dit "Astral" (1).

      Contrairement au profane, le chaman peut établir une communication avec les Esprits de l’autre Monde, il peut voir et connaître ces Mondes.

      Le chamanisme est donc une technique d’accès volontaire à l’extase par le biais de rituels, avec ou sans substances psychoactives, souvent à l'aide de musique (2) comme dans le Vaudou.

      "La seule différence entre un chaman et un épileptique, est que ce dernier ne peut pas réaliser la transe de sa propre volonté." (Elliade)

      Le chamanisme constituerait un système relationnel, un mode de relation avec son environnement social et naturel, avec les «divinités» et les morts : en somme, une «religion» sans la transcendance.

      Il y a de grandes variétés dans les traditions chamaniques, mais aussi des constantes.

       

    • a posté un article :

      L'Arche d'Alliance

       Arche d'Alliance

      L'Arche d'Alliance
      Source image

       

      Les « Arches » aux temps anciens

      Depuis le début de l’âge du Bronze moyen (2700 av. J.-C.) jusqu'au roi Josias (VIème siècle av J.C.), dans les tribus nomades du pays de Canaan (Israël, Judas et dans les pays limitrophes), il est d’usage d’avoir une Tente de Réunion, hébergeant le dieu de la tribu posée sur un piédestal, un reposoir, et probablement d'avoir également un coffre de transport, une arche, plutôt simple, sans doute sans chérubin.

      « La tente était le lieu des rencontres avec Yahvé justement parce qu’elle contenait l’arche, reposoir de Yahvé »
      (R.P. de Vaux)

    • a posté un commentaire sur l'article 903 - Suite6 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes- ! de Claire-Cerise

    • a posté un article :

      Les 10 Commandements

      Les 10 Commandements sur parchemin

      Origine du Décalogue

      L’origine des Dix Commandements, donnés sur le Sinaï, par le dieu de la Montagne, est controversée. La rédaction allant de l’époque des prophètes à celle de Moïse. La plupart sont d’accord pour dire qu’ils remontent au moins à la sortie d’Egypte.

      La forme la plus connue étant celle de l’Exode chapitre 20, alors qu’après "l'incident" du Veau d’or, ces commandements ont été remplacés par ceux l’Alliance mentionnée au chapitre 34 de l’Exode. Si, de fait, le premier Décalogue du chapitre 20 est obsolète, pourquoi le mettre en avant ?

    • a posté un commentaire sur l'article Obéissance de Massalis

    • a posté un article :

      La Création de la Vie

      Une vision de l'Univers observable

       

      Pour les Créationnistes Dieu a créé l'Univers et toutes les espèces vivantes conformément aux textes religieux.

      Pour les Évolutionnistes l'Univers est né suite à une "fluctuation quantique du Vide" : le Vide, le Néant peut-il fluctuer et selon quelles lois ? Puis apparaît la Vie sur Terre, suivi du lent processus de transformation des organismes vivants.

      Il peut y avoir une troisième voie, une voie "Spiritualiste" : La Création est ordonnée, elle obéit à des lois, les Constantes de l'Univers sont d'une précision extrême qui ne doit rien du hasard. Derrière les chiffres vertigineux il y a une Intention qui préside à l'évolution de l'Univers et des espèces, un surplus d'âme en quelque sorte.

       

    • a posté un article :
      Amulette gnostique   Amulette gnostique  
      La Gnose

      Plérome de Valentin selon Matter

      Source de l'image

       

      Dans la Gnose il existe plusieurs courants, plusieurs écoles, gravitant autour d'un tronc commun centré sur Valentin et ses successeurs.

       

       

    • a posté un article :

      Nouveau Dictionnaire Étymologique Érudit

      Nouveau Dictionnaire Étymologique Érudit

      Somme érudite sous la forme d'un dictionnaire étymologique
      selon une méthode novatrice.

    • a posté un commentaire sur le livre d'or LIVRE D'OR de Claire-Cerise

    • a posté un article :
      Pierre d'autel insérée dans l'autel en bois
      Les Morts parlent aux vivants

      Pierres d'autel étrangement disposées en pavement, dans une cheminée !

       

      Sentiments partagés

      L'abondance témoignages, la multiplicité et l'importance des moyens mis en œuvre par des sociétés de part le monde, y compris aux temps anciens, pour traiter la mort selon des rites particuliers, parfois similaires, doit nous interpeller.

      Ce qui ressort dans plupart des descriptions, c’est ce mélange de crainte et d'attirance, comme ces fascinantes conceptions mexicaines de la mort.

      Tout le monde est d'accord pour dire que les rites doivent apaiser les morts et définitivement les couper des vivants.

       

    • a posté un commentaire sur l'article Le dieu de la Montagne de Massalis

    • a posté un article :

      Introduction au Monde des Morts Vivants

       

      (Enfers, extrait d'une gravure, "La divine comédie" de Dante Alighieri)

       

      Le Monde des Morts métaphysiquement Vivants assimilé au royaume des Enfers chez les Grecs, le Shéol hébraïque, l'au-delà de Akkadiens, sont très semblables à celui des mésopotamiens, des Sumériens, seuls changements notables : Perséphone et Hadès remplacent Ereshkigal et Nergal, les Champs Élysées grecs (avant gout du Paradis ?) remplacent le palais Ganzer, et le Cerbère remplace le terrible Anzû.

      Cette vision des Enfers n'est pas partagée par les Barbares, en particulier les Celtes (1), ni par les peuples d'Asie, d'Afrique, des Amériques et d'Océanie.

    • a posté un article :

      Qui sont vraiment les Anges ?

       

      Les anges sont des messagers et des combattants !

       

       

      Qui sont les anges ?

      Le mot "ange" vient du grec ancien ἄγγελος / ággelos (angelus en latin) signifiant « Messager ».

      Il y a deux types de messagers, certains de nature éthérée, spirituels, c'est à dire de purs esprits et d'autres de nature purement physique, c'est à dire des êtres physiques à l'esprit angélique.

       

    • a posté un commentaire sur l'article La véritable identité de Ashtar de Massalis

    • a posté un article :

      Sacrifices aux dieux

      Par les flammes

       

      Pourquoi les "religions" sont-elles indissociablement liées au concept de sacrifice ?

      Tout simplement parce que le dieu, ou les dieux, le demandent.

       

      Dans le Rituel des sacrifices ou Lévitique de l’Ancien Testament, Dieu demande des holocaustes (1) au peuple d’Israël, par l’intermédiaire de Moïse, et il est inlassablement répété que l’holocauste “est d’une odeur agréable au Seigneur”. Et, le sacrifice est d’abord destruction et, par les flammes, combustion ou, peut-être, plus spécifiquement, “consumation”. Il n’y a pas de sacrifice sans souffrances, plus elles sont atroces meilleur est le sacrifice.

    • a posté un article :

      Les créatures de l'Enfer

      Extrait - Tablette sumérienne

       Tablette Sumérienne
      Bibliothèque d'Assurbanipal

       

      Eux, les créatures de l'Enfer.

      qui aboient en haut, qui glapissent en bas !

      Eux, l'amer venin des dieux !

    • a posté un article :

      Le Seigneur des Armées

      Jéhovah - EL - Sabaoth

       

      Le dieu national des Benê-Israël ou Fils d'Israël, a commencé à être vraiment connu, et utilisé dans les textes, par « Esdras le Scribe (1) », c'est-à-dire à partir de la fin de la déportation à Babylone, suite à la libération des hébreux, et l'autorisation de reconstruire le Temple, par Cyrus le Grand vers : 550/530 av. J.-C.
      (1) "Esdras lisait un passage dans le livre de la loi de Dieu, puis les lévites traduisaient, donnaient le sens, et l’on pouvait comprendre." (Livre de Néhémie (Esdras2), chapitre 8, verset 8)

    • a posté un commentaire sur l'article Le dieu de la Montagne de Massalis

    • a posté un article :

      Le dieu de la Montagne

      Le dieu de la Montagne - Temple de Bel - EL

      (Crédit image)

       

      Nous retrouvons le dieu Èl de Byblos à Palmyre, sa présence y est très ancienne également.

      « On sait que toutes les ruines si admirées de Palmyre ne sont pas antérieures au 1er siècle de notre ère. On avait bien, avant nos fouilles, découvert quelques inscriptions et sculptures du 1er siècle avant J.-C., mais jamais aucun vestige reconnu d'époque antérieure, pas même un fragment de poterie.

      Or l'existence de Palmyre, de son nom sémitique Tadmor, est attestée dans les inscriptions cunéiformes depuis le XIXe siècle avant J.-C. C'est ce désaccord entre les monuments et les textes qu'il s'agissait de combler et c'est pourquoi le Centre National de la Recherche Scientifique nous a confié une mission de fouilles à Palmyre ».

      Comte du Mesnil du Buisson (Bulletin de la Société Nationale des Antiquaires de France, 1966, 1967, p. 86)

    • a posté un article :

      Le peuple d'Ashtar chez les Polymorphes Egyptiens

       

      «Temple aux obélisques»

      Crédit image : Heretiq

       

      Dans les derniers articles Ici et , je vous ai dit qui est Ashtar, le dieu-Lion/lionne, et que Èl, son père, est le dieu de la bible (assimilé à Ré par les Égyptiens), nous constatons alors que les noms des « dieux » changent avec le temps, les lieux et les traditions linguistiques des peuples : le polymorphisme des "dieux" est bien une réalité...

       

    Plus...

    Blogs de Massalis

    Blogs favoris

    Massalis n'a pas encore de blogs favoris

    Suit 0 membres

    Massalis ne suit pas de membre

    Suivi par 0 membres

    Massalis n'est suivi par aucun membre