Nous avions déjà abordé diverses causes potentielles de cette horrible sensation de picotement. Mais, et s'il y avait davantage de causes possibles ? Petit tour d'horizon.

 
  1. Diabète : Un taux de glycémie élevé à long terme peut entraîner des lésions nerveuses. Cela se traduit souvent par des picotements dans les mains ou les pieds. Si un diabète non diagnostiqué est à l'origine de cette situation, il est préférable d'aller consulter un médecin et de le traiter rapidement pour éviter de nouvelles lésions nerveuses.
  2. Maladies auto-immunes : Lorsqu'on est atteint d'une maladie auto-immune, le système immunitaire se retourne contre notre propre corps, y compris nos propres nerfs. C'est le cas, par exemple, des maladies rhumatismales telles que la polyarthrite rhumatoïde ou le lupus. Les picotements peuvent apparaître soudainement et rapidement. L'apparition de maladies auto-immunes peut également aggraver le phénomène.
  3. Déficits en vitamines : Les carences prolongées de vitamines B et E causées par un régime alimentaire trop limité peuvent également affecter les nerfs. Ces carences peuvent être vérifiées au moyen d'analyses sanguines et être traitées par une alimentation plus variée, des médicaments ou des suppléments.
  4. Médicaments : Certains médicaments ont comme effet secondaire d'agir sur les nerfs et de provoquer des engourdissements dans les mains et/ou les pieds. C'est le cas, par exemple, de certains médicaments contre le cancer (chimiothérapie), des inhibiteurs du VIH et des réducteurs de tension artérielle. Vérifiez auprès de votre médecin si un ajustement du médicament peut y remédier.
  5. Infections : Les infections bactériennes et virales peuvent attaquer les nerfs, provoquant un engourdissement ou des douleurs lancinantes dans les mains ou les pieds. Cela peut se produire avec des infections telles que la maladie de Lyme, l'hépatite B et C, le cytomégalovirus ou Epstein-Barr.
  6. Problèmes rénaux : Si les reins ne peuvent plus purifier efficacement le sang en éliminant les toxines et autres substances toxiques, cela peut endommager les nerfs. L'insuffisance rénale provoque donc souvent des picotements aux mains et aux pieds.
  7. Maladies génétiques : On sait qu'un certain nombre de maladies génétiques s'accompagnent d'un engourdissement, voire d'une perte de force dans les mains et les pieds. C'est le cas de la maladie de Charcot-Marie-Tooth et de certaines autres formes de neuropathie héréditaire. La physiothérapie peut parfois offrir une solution.
  8. Gonflement : Les tumeurs bénignes ou malignes qui se développent près des nerfs peuvent avoir un impact sur leur bon fonctionnement. Il en résulte une sensation de picotement ou de lourdeur dans les bras et les jambes. En traitant ou en enlevant la tumeur, cette pression peut être supprimée.
  9. Thyroïde lente : Les membres endormis ou engourdis peuvent également être la conséquence d'une glande thyroïde qui fonctionne très lentement. Les médicaments pour la thyroïde et/ou la perte de poids peuvent souvent remédier à ces problèmes.
  10. Alcool : L'excès d'alcool est un élément déclencheur souvent négligé. L'abus d'alcool finit par affecter les nerfs et les tissus. Et il ptovoque en même temps une carence en vitamine B12, de sorte que les nerfs ne fonctionnent plus comme ils le devraient.

Sources : Web MD, Reuters Health