Partagez vos passions
Rejoignez la communauté

  • glaneuse


    • a posté un article :

      Complotisme et démocratie

      Gérald Bronner est un sociologue français qui s'intéresse depuis longtemps aux croyances. Il a commencé par exemple par se demander pourquoi les enfants croient au père noël. Son objectif est toujours de trouver les invariants de la croyance alors que le savoir se développe.

      Complotisme et démocratie

    • a posté un article :

      Réformer l’orthographe

      "On ne défend pas une langue en la momifiant, mais en la faisant vivre", affirmait François de Closets dans Zéro faute. L’orthographe, une passion française (2009). En effet, plus de la moitié des mots français ont changé au moins une fois d’orthographe depuis l’invention de l’orthographe en 1694 avec le premier dictionnaire de l’Académie française. Ainsi "nénufar" s’est écrit "nénufar" jusqu’en 1935, pour s’écrire "nénuphar" de 1935 à 1990 et redevenir logiquement "nénufar" en 1990. Mais dès que l’on change quelque peu l’orthographe, un nombre incalculable de personnes, célèbres ou non, estime comme Jean d’Ormesson en 1991 que "le français se désagrégera à grande vitesse" !
      Pourtant "l’orthographe française s’est constituée par réformes successives – on n’en compte pas moins de huit – de sorte que s’opposer à toute nouvelle réforme, c’est bafouer notre tradition, c’est mutiler la France", explique Michel Masson, professeur émérite à Paris-III, dans la conclusion du Point sur les Rectifications de l’orthographe en 2005.

      Romain Beaumont/SIPA

    • a posté un article :

      Loyauté des plateformes, vraiment ?

      Si les plateformes numériques telles que Facebook, Twitter, et autres connaissent quasi tout de nos vies - ce que nous consommons, où nous mangeons, où nous partons en vacances, ce que nous aimons, etc. - nous ne savons pas comment elles prennent leurs décisions, comment sont créés leurs algorithmes, comment elles partagent leurs données...

      Que peuvent faire les citoyens contre ces géants qui non content de gagner de l'argent avec nos données, les utilisent de façon opaque ?

    • a posté un article :

      Le street art ou "comment révéler la réalité du lieu"

      Le street art est protéiforme, inclassable :

      • il emploie des techniques extrêmement variées : des graffitis, des pochoirs, des mosaïques, des stickers, des affiches, des projections vidéo, des installations, et même du tricot (yarn bombing) ou du ruban adhésif (tape art) ;
      • certains de ses artistes sont figuratifs, d'autres abstraits ;
      • et il ne doit pas être confondu avec les graffitis. John Fekner, artiste influent de l'art urbain, explique que le street art, c'est "tout art dans la rue qui n'est pas du graffiti"... C'est de l'art créé illégalement dans l'espace public et non de simples inscriptions ou dessins griffonnés sur des murs ou sur les parois de monuments publics.

      John Fekner, 1980, Bronx

    • a posté un article :

      "Il faut apprendre partout où c'est possible", Václav Havel

      Václav Havel était un dramaturge tchèque. Il a passé près de cinq ans en prison entre 1977 et 1989 pour s'être opposé au régime communiste autoritaire de son pays. Après la révolution de velours de 1989, il a été président presque son gré, "de 1989 à 2003, signant des traités mais toujours apposant son nom au bas des pétitions en faveur des droits de l’homme". Il s'est ainsi adressé au Congrès des États-Unis : "La sauvegarde de notre monde humain n'est nulle part ailleurs que dans le cœur humain, la pensée humaine, la responsabilité humaine".

      Václav Havel et le Dalaï-lama, 2011

      Grand humaniste, nombre de ses déclarations et de ses écrits sont toujours d'actualité. En voici deux.

    • a posté un article :

      Moteurs de recherche engagés et/ou discrets

      Il existe des dizaines et des dizaines de moteurs de recherche, mais Google est quasi la seule référence pour l'immense majorité des internautes : en 2016, plus de 90 % l'employaient.

      Parts de marché de Google en 2016

       

    • a posté un article :

      Affiches de film : un condensé de cinéma

      "L'art de l'affiche de cinéma est de réduire en une image ce que le metteur en scène a réalisé en 350 000" expliquait Stanley Kubrick alors qu'il venait de créer l'affiche de son film Full Metal Jacket en 1987.

      Stanley Kubrick, 1987

    • a posté un article :

      Les ingrédients d'une bonne théorie du complot

      Beaucoup d'internautes ont tendance à privilégier "les images, les textes courts, les formules choc, qui donnent une clé de compréhension à moindres frais" explique l'historienne Marie Peltier qui a publié en 2016 L'Ère du complotisme. La Maladie d'une société fracturée. Autant dire que dans ces conditions les théories complotistes font florès sur le web.

      Des élèves de 2nde Gestion Administration du lycée Madeleine Vionnet de Bondy ont découvert dans le cadre du programme "Mon Œil !" (qui interroge les enjeux de création, de présentation et de diffusion des images) quels sont les mécanismes récurrents des vidéos conspirationnistes. Avant de révéler quels sont les "dix ingrédients d'une bonne théorie du complot", ils ont réalisé une magnifique démonstration prouvant que les chats sont beaucoup plus mystérieux qu'on ne le croit...

    • a posté un article :

      Des films qui font du bien (2) - quelques comédies dramatiques

      Quand on envie que le quotidien nous fasse sourire, rien de tel qu'une comédie dramatique qui traite de l'amour, de la mort, des problèmes d'argent, etc. avec des touches d'humour et une fin forcément positive : si le désespoir n'est jamais bien loin, il reste pudiquement en retrait.

      Little miss Sunshine

    • a posté un article :

      Des films qui font du bien (1) : quelques drames

      Quand on désire voir des films qui font du bien, on pense rarement aux drames. Et pourtant, certains montrent que le pire n'est pas toujours sûr et qu'il ne faut pas désespérer de l'homme...

      La Nuit du chasseur, Charles Laughton

    • a posté un article :

      Alstom : les mains d'or sacrifiées

      Depuis 1880, l'usine d'Alstom de Belfort fabrique des locomotives. Mais alors que le groupe a proclamé en mai "une année commerciale record" et fin aout un partenariat avec la SNCF pour la construction du "TGV du futur", le 7 septembre son DRH a annoncé brutalement que le site historique fermera en 2018... Et les gesticulations politiques actuelles liées aux présidentielles à venir ne changeront sans doute rien in fine et coûteront très cher - il n'est que de voir les promesses non tenues de Sarkosy concernant Gandrange, ou celles de Hollande pour Florange...

      Marie-Josée Clerc et Jean-Marie Mercier

    • a posté un article :

      Usul : créer une chaine YouTube pour changer le monde

      Lorsque Usul a décidé d'arrêter les chroniques sur les jeux vidéo pour commencer une nouvelle émission sur YouTube, "Mes chers contemporains", sa première chronique s'intitulait "La télévision... pourquoi pas ?" et dénonçait avec une ironie mordante le rôle abêtissant de ce média qui n'a généralement qu'un but "vendre à Coca-Cola du temps de cerveau disponible".

      Depuis il décortique avec la même verve mais de façon plus détaillée le pseudo journalisme que mène des personnes comme Pujadas, les dénonciations outrageuses de la presse par l'extrême-droite, le salaire à vie, etc.

    • a posté un article :

      Les lobbyistes anti-lobbying

      Ruth Stégassy a animé de septembre 2001 à juillet 2016 une passionnante émission sur France culture : "Terre à terre" (il est possible de réécouter la plupart des émissions grâce aux archives "non-officielles"). Elle a diffusé un certain nombre d'émissions consacrées au lobbying. Dans celle du 5 décembre 2015, témoigne Martin Pigeon, chercheur au CEO (Corporate Europe Observatory : Observatoire de l'Europe industrielle), "lobbyiste anti-lobbying". Le CEO, qui ne compte que 13 membres alors que les industriels ont plus de 15 000 lobbyistes travaillant pour eux à Bruxelles, tente de "débusquer les lobbyistes [industriels qui travaillent à Bruxelles] et leurs stratégies, comprendre à quel moment il convient d'intervenir pour empêcher que la rédaction d'un texte rende ensuite toute contestation difficile voire impossible, arriver à convaincre des politiques que leur rôle est effectivement politique et qu'ils peuvent s'opposer à des pressions « amicales » des lobbys industriels". Il s'agit d'un "processus d'armement informationnel" à destination des médias tels que le Financial times, le Guardian, etc., des politiques, des mouvements sociaux, des citoyens.

      Dans cette émission, Martin Pigeon décrypte le fonctionnement et la force de frappe des lobbys industriels et énonce les quelques armes que possèdent les ONG pour tenter de contrer leur influence sur les politiques, et donc les législateurs, concernant des produits nocifs pour la santé et/ou l'environnement.

      Voici les documents rendus publics par la Commission européenne concernant les rapports qu’elle a pu avoir avec l’industrie du tabac dans le cadre des négociations commerciales que mène l’Europe, y compris celles en cours avec le Japon et celles avec les États-Unis (TAFTA : partenariat transatlantique de commerce et d’investissement)

      Voici quelques éléments clés de la réflexion de Martin Pigeon développée lors de son interview par Ruth Stégassy.

    • a posté un article :

      Y a des jours où il vaudrait mieux rester au lit...

      Tous ceux qui ne sont pas du matin se reconnaitront dans ce court-métrage qui pousse l'effet papillon jusqu'à son paroxysme...

    • a posté un article :

      Comment être critique

      La France est un pays où la critique cinématographique a toujours tenu une place importante - il n'est que de penser à Bazin, Truffaut ou encore Daney pour s'en convaincre. Le développement d'Internet permet de poursuivre cette tradition : il existe un nombre important de sites et de blogs parlant de cinéma et proposant des critiques. Mais que ce soit dans les journaux, magazines ou sites souvent, alors qu'on attend des critiques qu'ils éclairent un film, son sens et sa qualité cinématographique, ceux-ci se contentent d'une simple description inutile du scénario et/ou de jugements à l'emporte-pièce sans autres arguments qu'un "j'aime/j'aime pas". Dans ces conditions, on peut être tenté de partager l'énervement du personnage d'Isaac Davis interprété par Woody Allen face aux phrases péremptoires de Mary (extraordinaire Diane Keaton) dans Manhattan...

    • a posté un article :

      Melvile, l'histoire de Samuel Beauclair - et celle de Saul Miller

      Deux histoires dans lesquelles plonger, tout en écoutant la musique de leur dessinateur, Romain Renard. Une belle expérience quasi hypnotique : "Avec notre B.O., [...] nous n’imposons rien. Nous ne faisons que proposer une expérience de lecture différente. [Au lecteur] de rentrer dans le jeu ou non, mais cela ne nuit absolument pas à la lecture de l’album", explique l'auteur, qui ajoute : "J’aime bien qu'il y ait des ponts, des passerelles, des trous entre les médias avec, au centre, la narration".

    • a posté un article :

      Une rencontre magique

      Comment transformer un capharnaüm d'objets bons pour la déchetterie en un lieu magique : "drôle d'endroit pour une rencontre", comme aurait dit François Dupeyron.

    • a posté un article :

      Philip Jones Griffiths, un photojournaliste engagé influent

      Pour le photo-reporter Philip Jones Griffiths, un photojournaliste doit faire un choix important : rapporter des photographies sur de nombreux thèmes de façon superficielle, ou se consacrer à un nombre plus limité de sujets de façon approfondie et proche. Les deux démarches ont leur place dans le monde de l’information d’aujourd’hui, mais la deuxième laisse des traces définitives.

      Philip Jones Griffiths, 1968, Vietnam

       

    • a posté un article :

      Migrants

      Le 1er mars, le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) a annoncé que 131 724 personnes avaient franchi la Méditerranée depuis le début de l'année. C'est plus que pour les cinq premiers mois de l'année 2015. La crise des migrants s'aggrave donc en Europe, mais aussi partout dans le monde puisque les premiers pays touchés sont le Liban, la Jordanie, la Turquie qui accueillent chacun plus d'un million de réfugiés. Or, comme le rappelait fin février John Kerry, le secrétaire d’État américain, sans paix en Syrie, la crise s'aggravera - et ce même si d'autres pays voient leur population fuir des guerres civiles ou des régimes de terreur, ainsi l'Irak.

      Migrants

    • a posté un article :

      Amazon

      Si le logo d'Amazon représente un sourire satisfait de client qui peut tout trouver de A à Z, ses salariés sourient beaucoup moins. Quant à ses concurrents - en particulier les libraires indépendants - et au fisc, eux non plus n'ont aucune raison de se réjouir de l'existence de cette entreprise...

      Amazon

    • a posté un article :

      Jirō Taniguchi, ou la poésie du quotidien

      "En quarante ans de travail s'est tissé un univers qui a pris racine à l'époque de L'homme qui marche et Au temps de Botchan. Je me suis rendu compte alors qu'il était possible de présenter la vie quotidienne dans toute sa simplicité ainsi que des sentiments très délicats. J'ai également développé tout un travail autour de la famille", expliquait le mangaka Jirō Taniguchi en janvier 2015.

      Quartier lointain (1998-1999)

    • a posté un article :

      Cinéma d'animation : quelques courts-métrages à voir

      Pour se rendre compte de la créativité, de la diversité et de la poésie dont le cinéma d'animation est capable, rien de tel que de voir des courts-métrages. En voici quelques-uns...

      Cinéma d'animation : quelques courts-métrages à voir

    • a posté un article :

      Entre empathie et malveillance

      Les philosophes, les écrivains... disent depuis longtemps que l'humain est capable d'empathie et qu'en même temps, il peut se montrer indifférent à la souffrance qu'il inflige, voire être sadique. Depuis peu, les scientifiques ont mis en évidence cette ambivalence.

      IRMf

    • a posté un article :

      Cinéma d'animation : quelques longs-métrages à voir

      Établir et compulser des listes est une activité cinéphilique par excellence. La listes des meilleurs films de tous les temps, celles des meilleurs westerns, celles des plus grands nanars de l'histoire du cinéma, ... Jean-Luc Lacuve, créateur du site ciné-club de Caen, écrit d'ailleurs "Il n'y a pas de cinéphilie sans classement, hiérarchies et chapelles". Pour Louis Skorecki c'est parce qu'"au cinéma, il faut faire la part des choses. C’est-à-dire retenir, fixer, désenclaver, privilégier certains films. Au détriment des autres. Pour marquer leur importance. Pour qu’on sache nous-mêmes, ce qui est plus difficile qu’il n’y parait, qui on est, et qui on aime." Et il fait remarquer que les listes sont apparues à une époque où la possibilité de voir un film était rare et difficile : on ne pouvait le faire que dans des cinémas, on était donc dépendant de la programmation qui elle-même dépendait de la disponibilité des films, des droits, mais aussi des goûts des programmateurs. De ce fait on peut comprendre la manie des listes de films : "un petit jeu où le savoir et l’érudition montrent leur nez, bien sûr, mais aussi un moyen sûr de fixer — sur le papier ou ailleurs — un peu de cette fabuleuse mémoire qui résiste au temps et aux modes, un moyen de ne pas oublier : confronter ; ces images — qui le plus souvent n’existent que dans et par le souvenir — avec celles que nous voyons aujourd’hui, et surtout : ne pas s’en laisser conter ; refuser la nostalgie (qui déforme bien) autant que le goût du jour (qui informe mal : naissance quotidienne d’un nouveau cinéaste, d’un nouvel auteur)". Évidemment depuis la situation a complètement changé et il est facile de voir quand on veut le film qu'on veut - même s'il reste des films difficiles à trouver. Néanmoins, la passion des listes est toujours d'actualité pour les cinéphiles...

      Alors voici quelques-uns des meilleurs films d'animation et deux liens vers des sites consacrés à ce cinéma.

      Cinéma d'animation : quelques suggestions

    • a posté un article :

      Penser par soi-même

      Penser par soi-même peut sembler aisé puisque chacun dispose d'un cerveau, que l'éducation est dispensée à tout un chacun dans nos sociétés dites développées et que l'accès aux livres, journaux, films, ... est d'autant plus facile qu'en plus des bibliothèques et médiathèques, il existe maintenant Internet. Néanmoins, un grand nombre de personnes ne pensent pas et se contentent de passer leur vie à réciter ce que disent les autres sans y avoir réfléchi et sans se rendre compte qu'ils ne débitent que des préjugés. Kant, en 1784, dans son texte "Qu'est-ce que les Lumières ?", explique très bien pourquoi il est plus facile d'accepter une servitude volontaire plutôt que d'oser penser.

    • a posté un article :

      La fraternité malgré tout

      "Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu'elle ne le refera pas. Mais sa tâche est peut-être plus grande. Elle consiste à empêcher que le monde se défasse. Héritière d'une histoire corrompue où se mêlent les révolutions déchues, les techniques devenues folles, les dieux morts et les idéologies exténuées, où de médiocres pouvoirs peuvent aujourd'hui tout détruire mais ne savent plus convaincre, où l'intelligence s'est abaissée jusqu'à se faire la servante de la haine et de l'oppression, cette génération a dû, en elle-même et autour d'elle, restaurer, à partir de ses seules négations, un peu de ce qui fait la dignité de vivre et de mourir. Devant un monde menacé de désintégration, où nos grands inquisiteurs risquent d'établir pour toujours les royaumes de la mort, elle sait qu'elle devrait, dans une sorte de course folle contre la montre, restaurer entre les nations une paix qui ne soit pas celle de la servitude, réconcilier à nouveau travail et culture, et refaire avec tous les hommes une arche d'alliance", disait Albert Camus en 1957, en recevant le prix Nobel de littérature.

      Dessin fait suite aux attentats du 13 novembre 2015 à Paris

    • a posté un article :

      Des journaux et des chaînes de télévision aux ordres ?

      Si la décision de Vincent Bolloré - patron de Havas, Vivendi et donc de Canal + - de toucher aux Guignols de l'info a défrayé la chronique et a choqué beaucoup de personnes, celle qu'il a prise de censurer un reportage sur le Crédit mutuel accusé de favoriser des pratiques d’évasion fiscale de ses clients a fait beaucoup moins de bruit. Il faut dire que cela fait des lustres que journaux et chaînes de télévision sont rachetés par des hommes d'affaires qui se servent plus ou moins directement et discrètement de ces médias pour influencer la politique et l'économie.

      La marionnette de Vincent Bolloré

    • a posté un article :

      Un flot d'informations vides, rapides, insipides

      Entre les chaînes d'info continue qui servent en boucle les mêmes nouvelles sans les analyser, les réseaux sociaux qui relaient celles-ci en boucle, on se retrouve de plus en plus à crouler sous une montagne d'information vide de sens, sans esprit critique et décérébrante.

       

      Un flot d'informations vides, rapides et insipides

    • a posté un article :

      OGM, lobbying et TAFTA : un trio anti-démocratique

      Le journaliste Paul Moreira a réalisé en 2014 un fort bon reportage montrant la dangerosité des OGM et le lobbying qui les entoure pour qu'ils soient vendus partout dans le monde : Bientôt dans votre assiette (de gré ou de force).

      Publicité pour un soja OGM en Argentine

    • a posté un article :

      Jawlensky, un peintre en quête de spirualité

      En 1938, Jawlensky écrit : "J'éprouvais le besoin de trouver une forme pour le visage, car j'avais compris que la grande peinture n'était possible qu'en ayant un sentiment religieux. Et ceci je ne pouvais le rendre que par le visage humain. J'avais compris que le peintre devait restituer par la forme et la couleur ce qu'il y avait de sacré en lui". C'était trois ans avant sa mort, alors qu'il ne pouvait plus peindre car atteint d'une arthrite déformante aux mains et qu'il était interdit d'exposer car faisant partie des peintres désignés par les nazis comme dégénérés.

      Jawlensky, Méditation, 1935

    Plus...

    Blogs de glaneuse

    Blogs favoris

    Suit 0 membres

    glaneuse ne suit pas de membre

    Suivi par 0 membres

    glaneuse n'est suivi par aucun membre