Partagez vos passions
Rejoignez la communauté

  • Yasmina69500


    Facebook

    J' encourage la communauté musulmane à s'entraider, s'unir, s'épanouir à travers notre merveilleuse religion .
    y.B

    • a posté un article :

      99 noms d' Allah
      م La louange est à Dieu le Créateur du monde Celui Qui existe sans début, sans fin, sans endroit, sans comment et ne dépend pas du temps, rien n’est tel que Lui et Il est Celui Qui entend et Qui voit, quoi...

    • a posté un article :

      [Sans titre]
      La Hijama, une médecine prophétique La Hijama est une médecine prophétique utilisée pour guérir de plusieurs maladies à travers l’extraction du sang par des verres &agrav...

    • a posté un article :

      Paroles d'Ibn Mas'ud sur la mort des savants

      Paroles d'Ibn Mas'ud sur la mort des savants

    • a posté un commentaire sur l'article iqrashop de Yasmina69500

    • a posté un article :

      [Sans titre]

    • a posté un article :

      1
      clic pour lire toute les sourates.

    • a posté un article :

      8 hadiths - la protection
      Hadith 8 La protection du Musulmanenvoyé par AzX

    • a posté un article :

      moise et son peuple
      Musa et son peuple envoyé par salafia56

    • a posté un article :

      la mort ne prévient pas
      mort_ne_previent_pasenvoyé par Boregue

    • a posté un article :

      14 hadiths
      Hadith 14envoyé par AzX

    • a posté un article :

      Tester vos connaissances en islam avec ce QCM
      1 En quel année le Prophète (sws) est-il né?  a- 571  b- 620  c- 6302 A quel âge a-t-il reçu la révélation?  a- 26 ans  b- 35 ans  c- 40 ans3 As quel âge s'est-il marié pour la première fois?   a...

    • a posté un article :

      al adhan
      Voir la vidéos  CLIC

    • a posté un article :

      ecoute ton seigneur
      clic pour écouter

    • a posté un article :

      nombre de visiteur
       

    • a posté un article :

      iqrashop
                             venez découvrir nos produits

    • a posté un article :

      2

    • a posté un article :

      Michel et Abdellah
         Ah bon, le Coran parle aussi de cela ?Assis l'un a cote de l'autre, deux messieurs venant de deux mondes différents.... Les présentations faites, la conversation continue..............   Michel : Je ne crois pas en...

    • a posté un article :

      logiciel prière
      Les musulmans font cinq prières par jour.  Chacune d'elles ne demande pas plus de quelques minutes.  La prière en islam crée un lien direct entre Dieu et la personne qui Le prie, car il n'y a pas d'intermédiaire entre Dieu et ...

    • a posté un article :

      récitation ad-Duhâ
      télécharger

    • a posté un article :

      invocation aux épreuve de la vie
      -Sheikh Prof. Dr. Youssef Al Quardawi et un spécialiste du la matiere -Docteur Ahmed Abdel Aziz, professeur de Psychologie à l'Université des EmiratsChers frères et sœurs, le Prophète :saws: (2) demandait souvent à Allah swt (1)...

    • a posté un article :

      1

    • a posté un article :

      nature création d'HALLAH

    • a posté un article :

       télécharger







      Mawlâya sallî wa sallim dâ'iman abadan
      `Alâ habîbika khayri l-khalqi koullihimi

      (Ô mon Maître, accorde Ta prière et la Paix continuellement et pour toujours
      A ton Bien-aimé, le meilleur de toute la Création)


      Mouhammadoun sayyidul Kawnayni wa th-thaqalayn
      Wal farîqayni min `ourbin wa min `ajami

      (Mohammed est le maître des deux mondes et des deux espèces
      Et le Maître des deux groupes, les Arabes et les non-Arabes)


      Houwa l-habîbou l-ladhî tourjâ chafâ`atouhoû
      Li koulli hawlin mina l-ahwâli mouqtahami

      (Il est le Bien-aimé dont l'intercession est espérée
      Pour toute forme de détresse qui touche quiconque)


      Thoumma r-ridâ `an ‘Abi Bakrin wa `an `Oumarin
      Wa `an `Aliyyin wa `an `Outhmâna dhil karami

      (Puis, nous te demandons d'agréer Abou Bakr et Omar
      Ainsi que Ali et Othmane le généreux)


      Yâ rabbi bil Moustafâ balligh maqâsidana
      Wa ghfir lanâ ma madâ yâ waçi`a l-karami

      (O Seigneur ! Par (le rang élevé de) l'Elu, fais nous atteindre nos buts
      Et pardonne-nous ce qui est passé, ô Toi qui est Immensément Généreux)








      Voile islamique :


      Plusieurs passages du Coran font allusion aux vêtements, et notamment au "voile", de la femme musulmane (Coran sourate XXIV, versets 31 et 60 ainsi que sourate XXXIII, verset 59). Le Coran insiste sur le principe suivant : Il est recommandé principalement aux croyantes de ne pas exposer leurs agréments (parures et atours corporels). Au sujet du vêtement, aucune description précise n'est faite dans le Coran mais seulement dans la Sunnah. Le vêtement ne doit pas être serré ou transparent, ne pas attirer les regards ni ressembler aux vêtements des mécréants. voir aussi Hijab.
      Les termes suivants renvoient également au voile islamique : khimar, choudar, malhafa, safsari, haik, izar, litham ou encore mal'a, niqab, abaya, tarha, bourqou, tchador(Iran), tcharchefe et bachlik (turquie), purdah (Inde) et taguelmoust (Touareg). Les tissus, la manière de le porter et la signification changent d'une région à une autre selon les traditions
      .

      An-Noûr   24 - 31


      Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu'elles rabattent leur voile sur leurs poitrines; et qu'elles ne montrent leurs atours qu'à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs sœurs, ou aux femmes musulmanes, ou aux esclaves qu'elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes. Et qu'elles ne frappent pas avec leurs pieds de façon que l'on sache ce qu'elles cachent de leurs parures. Et repentez-vous tous devant Allah, Ô croyants, afin que vous récoltiez le succès. 



      AL-AHZâb 33 - 59 


      Ô Prophète! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles: elles en seront plus vite reconnues et éviteront d'être offensées. Allah est Pardonneur et Miséricordieux. 

       

      1 Définition du hijab et de l'habit islamique de la croyante


      1.1.: Le Hijab en bref


      Contrairement aux fausses idées qui sont véhiculées depuis un certain nombre d'années, le voile de la femme en Islam (appelé communément "Hijâb" dans le vocabulaire juridique) n'est en aucun cas le symbole d'une revendication politique ou idéologique, ni une marque de soumission et d'infériorité quelconque par rapport aux hommes et encore moins un simple vêtement traditionnel, lié à certaines cultures.


      1.1.1. Double dimension du Hijab


      En portant le voile, la femme musulmane


      - Fait acte de soumission et d'obéissance envers Allah (première dimension),


      - Agit pour sa protection morale, en préservant sa pudeur et sa chasteté (deuxième dimension).


      Allah az zawjal, dans le Coran, après avoir ordonné aux hommes de garder le regard baissé, demande au Prophète Muhammad (saw) de s'adresser aux croyantes en ces termes:


      Sourate An nour, verset 31 :


      "Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu'elles rabattent leur voile sur leurs poitrines ; et qu'elles ne montrent leurs atours qu'à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs sœurs, ou aux femmes musulmanes, ou aux esclaves qu'elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes...."


      Première dimension évoquée:


      En lisant ce passage coranique, chacun peut se rendre compte qu'il ne laisse place à aucune ambiguïté: C'est Allah Lui-même qui ordonne, par le biais de Son Messager (saw), aux femmes de ne montrer de leurs atours, en présence d'hommes étrangers, que la partie qui en paraît.: Le respect d'une tenue vestimentaire bien particulière pour la femme relève de ses devoirs envers Allah Subhanahou wa ta'Ala.


      Deuxième dimension évoquée


      On comprend aussi que cette prescription divine est liée à la protection de la chasteté et, par extension, à la dignité de la femme.


      Prise sous cette perspective, on se rend compte que le fait de couvrir certaines parties du corps constitue un bienfait indéniable pour la femme.


      1.1.2. Parties du corps que la femme peut laisser paraître:






      Pour ce faire, il faut se référer aux explications qui ont été apportées à ce sujet par les compagnons (radhia Allahou anhoum), par les savants et par les commentateurs musulmans des premiers siècles de l'Islam.


      A ce sujet, l'interprétation qui a été retenue par la majorité des commentateurs du Coran  est celle qui a été donnée par Ibn Abbâs (radhia Allâhou anhou). Selon lui, le terme "ce qui en paraît" désigne les deux mains et le visage.


      Il est également intéressant de prendre en considération la réaction des femmes musulmanes à l'époque du Prophète Mouhammad (saw) lorsque ce verset fut révélé:


      L'Imâm Boukhâri r.a. rapporte à ce sujet les propos de Aîcha (radhia Allâhou anha):


      "Qu'Allah fasse miséricorde aux premières femmes émigrées; dès que le verset "qu'elles rabattent leur voile sur leurs poitrines" fut révélé, elles découpèrent le drap qu'elles portaient (au dessus de leurs vêtements) et l'utilisèrent pour se couvrir la tête (ainsi que leur cou et leur poitrine). "


      Le second verset qui évoque l'obligation de porter le voile est le 59ème de la Sourate 33, dans lequel Allah dit:


      "Ô Prophète ! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles: elles en seront plus vite reconnues et éviteront d'être offensées. Allah est Pardonneur et Miséricordieux."


      Le mot arabe employé dans ce verset et qui a été traduit par "grands voiles" est "jalâbîb".


      Encore une fois, s'il existe des divergences quand à la nature, la forme et la taille exacte de ce voile, il y a cependant unanimité entre tous les commentateurs du Qour'aane sur un point: ce voile en question recouvre entièrement la tête et les cheveux. (imposé aux épouses du Prophète (saw))
      Enfin, la nécessité de porter le Hijâb a été explicitement évoquée par le Prophète Mouhammad (saw) dans la célèbre Tradition rapportée par Aboû Dâoûd:


      Aïcha (radhia Allâhou anha) raconte qu'une fois, sa sœur, Asma (radhia Allâhou anha) entra chez le Prophète Mouhammad (saw) avec des vêtements transparents. Le Prophète Mouhammad (saw) se détourna d'elle et dit:


      "Ô Asma, quand la fille devient pubère, il ne convient pas de voir d'elle une autre partie que celles-ci (et il lui indiqua le visage et les mains)." (Hadith Moursal)


      Ces trois références que nous venons de voir prouvent au moins deux choses:

      1- Le port du "Hijâb" est bien une prescription divine.


      2- Les cheveux de la femme faisant partie du "awrah", il est donc nécessaire de les couvrir en présence d'étrangers, au même titre que les autres parties du corps, exception faite du visage et des mains.



      1.1.3. Passons en revue les principales objections au port du Hijab:


      1ère Objection:


      Le Hijâb ayant pour objectif desauvegarder la pudeur, si une femme a un comportement chaste et empreint de modestie et de retenue, pourquoi donc devrait-elle le porter ?


      Ce genre de question peut se poser si on ne se réfère qu'à la deuxième dimension du "Hijâb" qui a été évoquée plus haut.


      Par ce genre de discours, on oublie la première dimension qui est, pourtant, beaucoup plus importante: L'acte d'Adoration envers Allah Subhanahou wa ta'Ala.


      En effet, si le port du "Hijâb" a, effectivement, un rôle actif dans la protection de la pudeur, il n'en reste pas moins qu'il s'agit surtout d'une prescription divine et absolue, dont l'application de la part de la croyante doit être inconditionnelle.


      En d'autres mots, on pourrait dire qu'il y a là deux choses bien distinctes:


      · La première, c'est le commandement de la part d'Allah de se couvrir les cheveux, qui font partie du "awrah" de la femme.


      · La seconde, c'est le devoir pour celle-ci de toujours agir pour protéger sa pudeur.


      Il ne s'agit pas d'oublier l'avertissement sévère lancé par Allah Subhanahou wa Ta'Ala dans le Coran à l'attention de ceux qui avaient justement cette fâcheuse habitude de ne pratiquer que de façon partielle les commandements qui leur était révélés:


      "Croyez-vous donc en une partie du Livre et rejetez-vous le reste ? Ceux d'entre vous qui agissent de la sorte ne méritent que l'ignominie dans cette vie, et au Jour de la Résurrection ils seront refoulés au plus dur châtiment, et Allah n'est pas inattentif à ce que vous faites." (Sourate 2 / Verset 85)


      De la même manière, il est important de rappeler ici qu'il y a une responsabilité associée au port du Hijab:


      Autant c'est une prescription divine et donc un acte d'adoration envers notre Seigneur, autant le comportement de la soeur doit s'associer à cet acte de dévotion.


      Il s'agit de mettre en pratique ce que l'islam ordonne comme enseignement de l'éthique vis à vis de Dieu, de soi et des autres (Khoulouq mâ Allah, mâ an nafs, mâ an nâs)


      La responsabilité du hijab sera donc mise en avant d'une part par le fait de porter le hijab pour Allah az Zawajal et d'autre part, par la mise en pratique de cette adoration dans le comportement islamique de la croyante.


      2ème objection:


      Ce qui importe aux yeux d'Allah, c'est la pureté et la sincérité du cœur. L'apparence physique ou la tenue vestimentaire Lui importe peu. Ce n'est pas parce qu'une femme ne portera le voile que cela portera atteinte à la Majesté d'Allah...


      Il faut rappeler qu'Allah n'a pas besoin de notre adoration mais nous avons besoin de LUI. Par ce biais, il est certain que la personne qui ne respecte pas ses obligations religieuses ne cause aucun tort à notre Seigneur mais se porte préjudice à elle seule.


      C'est en effet elle et elle seule qui aura à rendre compte devant Son Créateur de ses faits et gestes.


      En sus de cela, rappelons que l'on est musulman (soumis à notre Seigneur) quand on déclare prendre pour soi et sous pleine acceptation les principes des 5 piliers de l'islam et des 6 piliers de la foi.


      Nous rappelons donc qu'il n'y a pas de musulmans pratiquants ou non pratiquants. Il n'existe pas de distinction entre la foi et la pratique quotidienne. Le Coran est on ne peut plus clair à ce sujet quand il lie, dans un très grand nombre de versets, la réussite éternelle aussi bien à la foi ("Îmâne") qu'aux bonnes pratiques ("Âmâl Swâliha").


      En effet, l'Islam se caractérise par le fait qu'il représente un véritable mode de vie:


      La pratique du musulman ne se limite pas à l'observation des seules pratiques rituelles, telles que la prière, le jeûne, l'aumône etc.. En fait, tous les aspects de son existence que ce soit au niveau de sa conduite (dans ses relations avec autrui, dans son comportement au sein de la société, dans ses transactions etc..), mais également sa façon de satisfaire ses besoins essentiels et fondamentaux (manger, boire, se vêtir etc...) sont concernés par les principes inspirés des sources fondamentales de l'Islam: Le Coran et la Sunnah.


      Preuve par la Sourate 6 / Versets 162 et 163)


      "Dis : "En vérité, ma Salat, mes actes de dévotion, ma vie et ma mort appartiennent à Allah, Seigneur de l'Univers. A Lui nul associé ! Et voilà ce qu'il m'a été ordonné, et je suis le premier à me soumettre."


      1.1.4. En conclusion:


      La foi du musulman, qui se loge au fond de son cœur, se doit de rayonner sur toute sa personne et de lui dicter sa conduite.


      C'est pourquoi il est inconcevable, pour un musulman, de minimiser certaines obligations divines. Auquel cas, cela reviendrait pour lui à s'octroyer le droit de "faire le tri" entre les prescriptions d'Allah et de déterminer lesquelles peuvent être abandonnées, car sans importance... Son titre de "musulman" ou "musulmane" (littéralement, soumis (e)) perdrait alors tout son sens...



      INTERVIEW AVEC UN SPECIALISTE DE L'ISLAM - Professeur Mahmoud Azab
       téléchargerMawlâya sallî wa sallim dâ'iman abadan`Alâ habîbika khayri l-khalqi koullihimi(Ô mon Maître, accorde Ta prière et la Paix continuellement et pour toujoursA ton Bien-aimé, le meilleur de toute la Création) Mouha...

    • a posté un article :

      9 - Prendre le facile et laisser le difficile

    • a posté un article :

      8 - La protection du Musulman

    • a posté un article :

      6 - Le licite et l'illicite

    • a posté un article :

      7 - La religion, c'est le bon conseil

    • a posté un article :

      les conditions du jeûne du Ramadan
      Conditions du jeûneLe jeûne du Ramadan est une pratique dont l'institution repose sur le Coran et la Sunna. ALLAH dit dans le Coran: "Ô vous qui croyez !, le Jeûne vous a été prescrit comme il a été prescrit à ceux qui furent avant...

    • a posté un article :

      Les prières surérogatoires du Ramadan (tarâwih)
      Les prières surérogatoires du Ramadan (tarâwih)et leurs inestimables méritesCes prières sont tirés de l'ouvrage "KHOURATOUL AYNI" du Cheikh Chouhaybou MBacké, Ibn Cheikh Ahmadou Bamba, Nota 1: Ces prières doivent être effectuées a...

    • a posté un article :

      Mérites du Ramadan
      Le jeûne dans l'Islam : sens du RamadanVoici ce que dit le Coran à propos du jeûne :"Ô les croyants, on vous a prescrit le jeûne comme on l'a recommandé à ceux d'avant vous, peut- être seriez-vous pieux pendant les jours compt...

    Plus...

    Blogs de Yasmina69500

    Suit 0 membres

    Yasmina69500 ne suit pas de membre

    Suivi par 0 membres

    Yasmina69500 n'est suivi par aucun membre