Partagez vos passions
Rejoignez la communauté

  • Fardoise


    Facebook

    A travers le patrimoine et l'art qui se crée, je vous propose une promenade dans mon cabinet de curiosités et les chroniques d'une "invisible".

    • a posté un commentaire sur l'article Les rameaux en Provence et les fruits confits de Fardoise

    • a posté un article :

      Douceurs à la violette

      Dans un article du 4 mars 2015, sur mon blog "Feuillets de Fardoise" j'évoque la violette des jardins

       

      Douceurs à la violette

      « La violette odorante s'utilise :  en confiserie, pour les bonbons à la violette élaborés à partir de fleurs fraîches cristallisées dans le sucre - ils sont une spécialité de Toulouse (*) ; en pâtisserie ; pour la confection de sirops ; en cuisine, dans les salades de fruits, farces de volailles et pâtés de viandes.

      Pour qu'elles aient du goût, il vaut mieux cueillir les fleurs à l'ombre, sans les queues, puis enlever toutes les parties vertes pour en retirer l'amertume.

      En infusion les pétales de violette séchés, jetés dans l'eau bouillante,et  infusés une quinzaine de minutes, soigneront les rhumes. »

       

    • a posté un commentaire sur l'article Les rameaux en Provence et les fruits confits de Fardoise

    • a posté un article :

      Le Mont Ventoux et vignes en hiver
          Petite huile sur bois En haut à gauche, évoqué, Bedoin.  

    • a posté un commentaire sur l'article Quatre quart aux pommes de Fardoise

    • a posté un article :

      Quatre quart aux pommes

      Dans les traditions familiales les gâteaux aux pommes occupent une part privilégiée. Celui-ci est facile et rapide à réaliser.

       

       Quatre quart aux pommes

      Il faut, comme son nom l'indique quatre produits en quantités à peu près égales soit :

      • deux œufs
      • 100 grammes de sucre en poudre
      • 100 grammes de farine
      • 100 grammes de beurre

      Plus : 3 pommes, un zeste d'orange râpé, de la poudre à lever ( 1 cuill. à café)

    • a posté un article :

      Autre tissage de perles
          Avec des facettes cristal et des rocailles,     des facettes cristal de tailles différentes.   Les deux seuls essais que j'ai faits de ce type de tissage.  

    • a posté un article :

      chapelles et églises
              Toiles de 2016, dont une détruite, l'église de Moustier Sainte Marie, à gauche. En haut à droite, Saint Hilaire de Melle, en bas à droite, en Toscane, avec un vague modè...

    • a posté un commentaire sur l'article Le nuancier d'Aix en Provence de Fardoise

    • a posté un article :

      Le nuancier d'Aix en Provence
      Un ouvrage conservé à la bibliothèque Méjanes d'Aix en Provence propose un nuancier qui sur 800 pages compile toutes les couleurs et leurs nuances,     En 1692, soit 271 ans avant le nuancier de Panton...

    • a posté un commentaire sur l'article Chou rouge de Fardoise

    • a posté un article :

      Chou rouge
            Un travail d'atelier, classique, en format raisin, aux craies et feutres aquarellables.  Un très bon souvenir.    

    • a posté un article :

      La dalmatique de l'église d'Ambazac

      L'église de cette commune de Haute Vienne renferme deux "trésors" provenant de l'Abbaye de Grandmont : la châsse reliquaire et la dalmatique dites de Saint Etienne de Muret.

       

      La dalmatique de l'église d'Ambazac

      Une dalamatique est un vêtement liturgique, apparu à Rome au IIe siècle, à l'origine proche de la tunique, elle doit son nom aux vêtements de laine de Dalmatie - province de l'actuelle Croatie. La liturgie chrétienne l'adopte et lui donne sa forme symbolique de croix, dont chaque partie est strictement codifiée et symbolique. Malgré tout sa forme évolue au fil des siècles en fonction de celle des usages liturgiques.

      La dalmatique de Saint Etienne provenait de l'abbaye de Grandmont et a été attribuée à la paroisse d'Ambazac à la Révolution. Il semble qu'elle était alors encore en usage ce qui expliquerait les nombreuses réparations. Il s'agit d'un vêtement du XIIIe siècle réalisé en Espagne dans une étoffe "hispano-mauresque", fabriquée par les maures pour les chrétiens, sans doute rapporté par un pèlerin de Saint Jacques de Compostelle. Contrairement à la légende qui attribue à la Reine Mathilde la donation des objets précieux de l'Abbaye de Grandmont. Tous sont postérieurs à sa mort, en 1164 : les études menées sur la dalmatique confirment que son tissu ne saurait être antérieur au XIIIe siècle. 

    • a posté un article :

      La soupe joyeuse
      Quoi de mieux qu'une soupe "joyeuse" pour réchauffer l’hiver ? A la base : la bourrache     devenue "mauvaise herbe" alors qu'elle était cultivée comme légume, condiment et médicament. Le...

    • a posté un commentaire sur l'article Découverte et restauration d'un manuscrit carolingien à Lyon de Fardoise

    • a posté un article :

      Découverte et restauration d'un manuscrit carolingien à Lyon

      En 2013 les archivistes préparent un déménagement des archives diocésaines de Lyon et amorcent un tri. Au cours de ce travail, l'une d'entre eux découvre un manuscrit non référencé, constitué d'un ensemble de neufs cahiers, sur parchemin.

      Découverte et restauration d'un manuscrit carolingien à Lyon

      Le Progrès

       

       

      Après deux ans de restauration, Claire Dantin, Restauration Conservation d’Œuvres d’art, École de Condé, publie ses conclusions sur le site du CNRS il s'agit d'un codex de l'époque carolingienne, ce qui en fait une découverte majeure, car il est très rare  aujourd'hui de trouver des manuscrits non connus de cette époque.

    • a posté un commentaire sur l'article Le vieillard sous la lune de Triskèle

    • a posté un commentaire sur l'article Lorenzo Manuel Duran de Triskèle

    • a posté un commentaire sur l'article Photogramme de Fardoise

    • a posté un article :

      Photogramme
        Lorsque j'ai commencé à développer mes photographies, je me suis aussi livrée à des expériences, dont des photogrammes. Celui-ci est le seul que j'ai scanné pour l'instant. Pour comp...

    • a posté un article :

      Découverte de Vivian Maier et de son œuvre
       En français : "A la Recherche de Vivian Maier"   Grâce à ce film nous découvrons le destin si particulier de cette femme qui toute sa vie a photographié tout en vivotant avec un  travail d...

    • a posté un commentaire sur l'article Les eaux minérales de Montmirail de Fardoise

    • a posté un article :

      Cabanons et maisons dans la campagne
        Un mix d'extraits de peintures récentes - acryliques sur toile et une plus ancienne, en bas à droite qui est une huile sur bois.  Paysages du Vaucluse et en bas à gauche, de l'Ardèche.     ...

    • a posté un commentaire sur l'article En tissage de perles - suite de Fardoise

    • a posté un article :

      En tissage de perles - suite
            Quatre pendentifs en couleurs dégradées à partir du strass central. 2009

    • a posté un commentaire sur l'article Les "Vendanges de bronze" à Valence de Fardoise

    • a posté un article :

      Les "Vendanges de bronze" à Valence

      Sous ce terme plutôt poétique se cache la razzia menée par le régime de Vichy sur les métaux non ferreux, nécessité de la guerre oblige, et notamment sur les monuments et autres statues de nos villes et nombre d'entre eux ont disparu dans les fonderies  allemandes. La seconde guerre mondiale a particulièrement été destructrice, entre les bombardements intensifs, les dynamitages, et le vol qualifié d'ouvrages d'art. Les monuments à nos grands hommes n'y ont pas échappé.

      Les "Vendanges de bronze" à Valence

      Le monument à Emile Augier fondu en 1942

      Une  collecte "volontaire" d'objets usuels est lancée en juillet 1941, " l'Etat paie le plomb six francs le kilo et 30 francs pour le cuivre et ses alliages, laiton, bronze, maillechort."(*) Les français ne croient pas que cette collecte profite à l'Etat Français et pensent qu'elle est destinée à l'Allemagne, et elle est un échec.

      Le 11 octobre 1941, le gouvernement de Vichy organise l'enlèvement des statues et monuments en métaux non ferreux :

      Article 1er. Il sera procédé à l’enlèvement des statues et monuments en alliage cuivreux sis dans les lieux publics et dans les lieux administratifs, qui ne présentent pas un intérêt artistique ou historique.

      Article 2. Une commission sera créée dans chaque département pour déterminer les statues et monuments qui devront être conservés, en raison de leur caractère artistique ou historique. Des arrêtés pris par le Secrétaire d’Etat à l’Education Nationale et à la Jeunesse fixeront la composition de ces commissions.

      Le prétexte : le traitement de la vigne et des pommes de terre, mais en fait de sulfatage les statues prennent le chemin de l'Allemagne, ou de fonderies en tant que "vieux métaux destinés à la refonte".

       

    • a posté un commentaire sur l'article Meilleurs voeux de Triskèle

    • a posté un article :

      Rencontre avec une artiste : stage de "manière noire"

      La Maison de la Gravure Méditerrannée propose,  les 14 et 15 janvier 2017, un stage de gravure, autour de la technique dite "Manière Noire", animé par Judith Rothchild,

       

      Rencontre avec une artiste : stage de "manière noire"

      Détail d'une de ses œuvres présentée à Avignon en 2013, lors de l'exposition "IMPRESSION(S), organisée par la MAC'A. (*)

      Technique de taille douce qui consiste à "grainer" l'ensemble de la surface d'une plaque de cuivre à l'aide d'un berceau, puis  de ramener les valeurs à l'aide d'un brunissoir :

      Rencontre avec une artiste : stage de "manière noire"

      Démonstration par Judith Rotchild dans le cadre de l'exposition "IMPRESSION(S)"

      Comme l'exemple ci-dessus le montre, cette technique permet d'obtenir des noirs intenses mais aussi un beau velouté dans le dégradé des gris.

    • a posté un article :

      Un peu de thé ou de café ?
        De l'époque où je peignais encore à l'huile.

    Plus...