Partagez vos passions
Rejoignez la communauté

  • Fardoise


    Facebook

    A travers le patrimoine et l'art qui se crée, je vous propose une promenade dans mon cabinet de curiosités et les chroniques d'une "invisible".

    • a posté un article :

      Exposition "les villages perchés" à Livron sur Drôme
        Autour des villages perchés de la Drôme et de l'Ardèche Samedi 24 et dimanche 25 juin 2017 Contribution modeste : une toile et deux photographies http://www.livron-sur-drome.fr/vie-quotidienne/agenda#event93 S'y ...

    • a posté un commentaire sur l'article ND d'Aubune - Beaumes de Venise de Fardoise

    • a posté un commentaire sur l'article ND d'Aubune - Beaumes de Venise de Fardoise

    • a posté un article :

      ND d'Aubune - Beaumes de Venise
        2017 - acrylique sur toile   Elle fait partie de l'exposition, en ce moment, à la salle des Clercs de Valence, avec l'association Regroupement Artistique Faventines.

    • a posté un commentaire sur l'article Exposition de printemps de Fardoise

    • a posté un article :

      Exposition de printemps
        J'y présenterai mes dernières peintures

    • a posté un commentaire sur l'article Paysage juste après la pluie * de Fardoise

    • a posté un commentaire sur l'article Paysage juste après la pluie * de Fardoise

    • a posté un article :

      La Comtesse de Die - Comtessa de Dia

      Lorsqu'on pense aux femmes troubadours, c'est le nom de Béatrix de Die qui vient à la mémoire en premier. Et pourtant nous savons peu de choses d'elle. Sa vida est succincte :

      "La Comtesse de Die épousa Guillaume de Poitiers ; elle était belle et bonne, devint amoureuse du seigneur Raimbaut d'Orange, et fit à son sujet maintes bonnes poésies" (1)

       

      Elle est connue sous les divers noms de : (2)

      • Coumtesso de Dio (occitan (après 1500); provençal)

      • Comtesse de Die (français)
      • Béatrice de Die (français)
      • Beatriz de Dia
      • Beatritz de Dia
      • Beatrix de Dia
      • Comtessa de Dia

       

      La Comtesse de Die - Comtessa de Dia

      Son buste élevé à Die en 1888 , par la République reconnaissante et les Félibres dont Maurice Faure était le porte parole. Il est du à Jeanne Royannez

      Sa biographie la fait vivre au XIIe siècle (vers 1140-après 1175)et dit qu'elle aurait épousé Guillaume de Poitiers, 

      S’agirait-il  de Guillaume Ier de Poitiers († ap. 1187), devenu comte de Valentinois par son mariage avec Béatrix d'Albon  ? -  Si oui, elle n'aurait été Comtesse de Die ni par son père, ni par son mari. Seul son fils Aymar est devenu comte de Die en 1186. (3)

      Aurait-elle été la fille du comte Isoard de Die comme le suggère le blog "Médias Citoyens Diois" ?

       Jean de Nostredame dans ses "Vies des plus célèbres et anciens poètes provençaux" invente même deux Comtesses de Die, la mère, amante de Raimbaut d'Orange et la fille, amante de Guilhem Adémar. On ne trouve aucune trace de relations avec une Comtesse de Die dans la biographie de Guilhem Adémar. Et Raimbaut d'Orange était amoureux de Marie de Verfeuil et de la Comtesse d'Urgel, aucune mention n'est faite d'une Comtesse de Die. (3)

    • a posté un article :

      Paysage juste après la pluie *
        Paysage recomposé à partir de plusieurs photographies - 2017 Acrylique   *  il faut bien donner un titre... Pour l'exposition à la salle des Clercs, j'ai changé le titre pour  "Au pied des...

    • a posté un commentaire sur l'article Les autels tauroboliques du musée de Valence de Fardoise

    • a posté un article :

      Les autels tauroboliques du musée de Valence

      Le musée de Valence présente parmi les collections archéologiques de la nouvelle galerie panoramique  deux autels gallo-romains associés aux cultes de  Cybèle et d'Attis.

       

      Les autels sacrificiels du musée de Valence

      Le premier, impressionnant, est un autel taurobolique, commémorant(*) le sacrifice d'un taureau, découvert en 1786 à Châteauneuf sur Isère, près de l'ancien pont de la Déesse (voir ICI). Il a été offert par les dendrophores de Valence,  personnes travaillant dans le bois. La face où figure la tête de taureau a été martelée, mais la forme reste visible. Sur la face opposée est représenté un pin associé au culte d'Attis, symbole des dendrophores, "porteurs d'arbre". 

      Le second, tronqué, est dit "autel aux Augustes" a été découvert place des Ormeaux à Valence.  Il commémore le sacrifice d'un bélier, offert aux "Augustes" qui seraient Marc Aurèle et Lucius Verus, soit Septime Sévère et Caracalla. Wikipedia

       

    • a posté un article :

      La soupe de ponceau
      C'est la pleine période des coquelicots, et comme les températures ont beaucoup fraîchi, il est temps de goûter cette soupe, l'un des plats préférés de Louis XIV. Il faut : 250 gr de feuill...

    • a posté un article :

      Les dégâts collatéraux du "Déluge de Grenoble" à Châteauneuf sur Isère
      Au mois de septembre 1219, le barrage naturel formé par les eaux de la Romanche en aval de Grenoble, cède dans la nuit provoquant une catastrophe naturelle. Le Drac et l'Isère balaye les habitations de Vizille, emporten...

    • a posté un commentaire sur l'article La cardère à lainer de Fardoise

    • a posté un commentaire sur l'article Châteauneuf sur Isère : une histoire liée à la molasse de Fardoise

    • a posté un commentaire sur l'article Châteauneuf sur Isère : une histoire liée à la molasse de Fardoise

    • a posté un article :

      Châteauneuf sur Isère : une histoire liée à la molasse

      L'histoire de Châteauneuf sur Isère, située au confluent de l'Isère et du Rhône, est liée à l'existence d'une molasse de belle qualité qui a servi à la construction depuis l'Antiquité jusqu'au Moyen-Age dans toute la région, notamment à Valence et Romans où elle est la pierre des principaux monuments.

      Le village troglodyte est lié aux carrières de molasse, il est dominé par cette cheminée de fée.

      Les carrières sont exploitées jusqu'à la fin du XIXe siècle, où le ciment vient la concurrencer. Elles sont pour un temps transformées en champignonnières, jusqu'à la crise du champignon dans les années 1980.

      Aujourd'hui, elles se visitent sur les sites du Châtelard, de la Combe, Picard, Guillot.

    • a posté un article :

      Les violettes
      Composition - 2017 - Acrylique

    • a posté un commentaire sur l'article Le Mont Ventoux et vignes en hiver de Fardoise

    • a posté un commentaire sur l'article Le nuancier d'Aix en Provence de Fardoise

    • a posté un article :

      Tricot urbain

      En 2011 et 2012 j'ai participé à deux projets de tricot urbain, 

       

      Tricot urbain

       

      en 2011 pour la fête de l'Association du Quartier des Halles avec la confection de carrés en tricot pour apporter de la couleur à la place Pie,

       

      Tricot urbain

       

      en 2012 dans le cadre du Festival Off, dans une cour d'école,

    • a posté un commentaire sur l'article Les rameaux en Provence et les fruits confits de Fardoise

    • a posté un commentaire sur l'article Les rameaux en Provence et les fruits confits de Fardoise

    • a posté un article :

      Douceurs à la violette

      Dans un article du 4 mars 2015, sur mon blog "Feuillets de Fardoise" j'évoque la violette des jardins

       

      Douceurs à la violette

      « La violette odorante s'utilise :  en confiserie, pour les bonbons à la violette élaborés à partir de fleurs fraîches cristallisées dans le sucre - ils sont une spécialité de Toulouse (*) ; en pâtisserie ; pour la confection de sirops ; en cuisine, dans les salades de fruits, farces de volailles et pâtés de viandes.

      Pour qu'elles aient du goût, il vaut mieux cueillir les fleurs à l'ombre, sans les queues, puis enlever toutes les parties vertes pour en retirer l'amertume.

      En infusion les pétales de violette séchés, jetés dans l'eau bouillante,et  infusés une quinzaine de minutes, soigneront les rhumes. »

       

    • a posté un commentaire sur l'article Les rameaux en Provence et les fruits confits de Fardoise

    • a posté un article :

      Le Mont Ventoux et vignes en hiver
          Petite huile sur bois En haut à gauche, évoqué, Bedoin.  

    • a posté un commentaire sur l'article Quatre quart aux pommes de Fardoise

    • a posté un article :

      Quatre quart aux pommes

      Dans les traditions familiales les gâteaux aux pommes occupent une part privilégiée. Celui-ci est facile et rapide à réaliser.

       

       Quatre quart aux pommes

      Il faut, comme son nom l'indique quatre produits en quantités à peu près égales soit :

      • deux œufs
      • 100 grammes de sucre en poudre
      • 100 grammes de farine
      • 100 grammes de beurre

      Plus : 3 pommes, un zeste d'orange râpé, de la poudre à lever ( 1 cuill. à café)

    Plus...