Partagez vos passions
Rejoignez la communauté

  • james morane


    Facebook Twitter';

    Fut Instituteur, professeur des écoles, directeur d'école puis "retraité",ex-élu politique,responsable syndical national,départemental, régional et local, ancien secrétaire général de la FCPE Nord jusque juin 2012. Animateur en 2011 et 2012 du CDEN alternatif du Nord. Officier dans l'ordre des palmes académiques. Est toujours animateur, président d'associations d'éducation populaire, adhérent et militant syndicaliste, père et grand-père, autodidacte, cuisinier amateur.

    • a posté un article :

      LA NUPES DÉRANGE...

      La Nouvelle Union Populaire Ecologique et Sociale gêne. Les attaques viennent de tous bords et en premier lieu de ceux qui se considèrent comme des "socialistes légitimes",l'ex-Président Hollande en tête.  Les autres membres du PS, à savoir la large majorité au Conseil national, qui ont accepté de joindre l'Union ne sont plus pour eux que des socialistes qui ont renié leurs idées, leurs convictions...

      Un peu fort de café, comme on dit,  quand on voit l'attitude de certains de ces "socialistes de façade"aux convictions sociales racornies et notamment, outre l'ex-président Hollande, Valls, Cazeneuve et toutes celles et ceux qui sont allés à la soupe après le mandat Hollande et parfois même avant , intégrant le gouvernement Macron et d'autres l'assemblée nationale sous l'étiquette LREM. Ce sera sans doute bientôt le tour d'autres donneurs de leçons qui pourront prétexter à trouver une place qui comme ministre qui comme député adoubé par le "nouveau " Président qui croit toujours nous mystifier avec son "et en même temps"  alors qu'il a pratiqué durant 5 années une politique de droite dans la  continuité de celle de son prédécesseur en renforçant la loi El KHOMRY, porté atteinte à la solidarité nationale envers les chômeurs et  abandonné l'école aux caprices d'un ministre nommé Blanquer dont les errements idéologiques sont néfastes pour les élèves et les personnels. 

      OUI VA FALLOIR RÉAGIR - 2 sur 2

      (karosieben, CC0 public domain)

       

    • a posté un article :

      UKRAINE...

      Difficile de trouver les mots pour qualifier l'ignominie de l'état russe et de son président Vladimir Poutine et ceux qui cautionnent les horreurs commises au nom de mensonges d'état. 

      Je me suis donc exercé à jeter sur une toile mon émotion...

      Sans commentaires de plus. Pour une fois je serai bref...

    • a posté un article :

      LA GAUCHE FAIT ENFIN L’UNION…

      Ça n’a pas été facile mais c’est fait tout au moins au niveau des « appareils », comme on dit, ce qui n’était pas gagné.
      Ça m’a confirmé quelques vérités que je pensais connaître à propos de celles et ceux qui étaient vraiment de « gauche » et les autres, ceux que j’appelle parfois les « félons » qui ont, selon moi, contribué à l’état de division que nous connaissons et qui a contribué pour une part à ce qu' Emmanuel MACRON de prendre le pouvoir en 2017 puis en 2022.

      LA GAUCHE FAIT ENFIN L’UNION…

    • a posté un article :

      EN ROUTE POUR LES LEGISLATIVES 2022

      EMMANUEL MACRON PRÉSIDENT POUR CINQ NOUVELLES ANNÉES...

      Emmanuel Macron remporte l’élection assez largement grâce aux citoyens qui n’adhèrent pas à son projet mais voulaient faire barrage au RN. L’écart est moins important qu’en 2017.

      Marine Le Pen a été battue mais elle gagne en nombre de suffrages ce qui montre à l’évidence que citoyens de plus en plus nombreux n’ont pas peur de voter à l’extrême droite ce qui est pour le moins inquiétant et amène à se poser des questions sur l’avenir.

       

      (auteur Gouvernement français, CC BY-SA 3.0 fr)

    • a posté un article :

      PRESIDENTIELLES 2022: REFLEXIONS ENTRE LES DEUX TOURS...

      Nombre de remarques sont à faire, des réflexions à mûrir…

      On peut se poser des questions sur le malheureux raté de l’accession de Jean-Luc Mélenchon au deuxième tour.
      Quelle position avoir pour le second tour ? Macron ? Le Pen ? Abstention ? Blanc ?

      Pour ma part j’ai déjà choisi que ce ne serait pas, bien sûr, Marine Le Pen. J’y reviendrai pour ne pas affirmer sans argumenter.

      7 MAI 2017: POURQUOI JE NE VOTERAI PAS MARINE LE PEN  1 sur 2

      (auteur Clker-Free-Vector-Images, CC0 domaine public

    • a posté un article :

      PRESIDENTIELLES 2022: LE CHOIX DU PREMIER TOUR

      Mes critères de choix  ne se basent pas  sur la situation internationale et la guerre en UKRAINE. Il faut certes élire un chef de l’état qu’on estime avoir la stature et les connaissances pour jouer son rôle à l’international à ce niveau de conflit mais ce serait réduire l’élection présidentielle que d’en faire un critère majeur. Emmanuel MACRON a montré qu’il était à la hauteur mais il n’est pas le seul à pouvoir l’être dans les candidats qui se présentent.

      GAUCHE: JE NE VEUX PAS VOTER POUR CONNAITRE CELUI QUI PERDRA LE MIEUX...

      (auteur OpenClipart-Vectors, CC0 domaine public)

    • a posté un article :

      PRÉSIDENTIELLES 2022 : A GAUCHE TOUTE...

      Il convient de définir ce terme de "gauche"afin de ne pas s'enliser dans les malentendus. Pas si facile quand on entend s'exprimer celles et ceux qui s'en réclame.
      J'ai donc pris comme parti de revenir aux fondamentaux de ce qui a été détourné ou contourné par les uns ou les autres au cours des décennies qui viennent de s'écouler. 

      CAMPAGNE PRESIDENTIELLE : UN GRAND « MICMAC »... 2 sur 2

       

    • a posté un article :

      PRÉSIDENTIELLES 2022 : PLUS QU’UNE SEMAINE….

      Oui, plus qu’une semaine avant de connaître les deux partants pour le dernier tour.

      Une première idée me vient quant aux modalités de l’élection présidentielle. Pourquoi ne pas réfléchir à modifier le sytème et laisser pour le deuxième tour, trois candidats en lice ? Une idée à creuser pour le ou la future élu(e). Dans le domaine du changement constitutionnel, il y a du « boulot ». Mais comme je le disais dans mon écrit précédent il faut aussi penser qu'une fois encore il faudra « ...élire un parlement qui, une fois de plus,  ne nous représentera pas car aucun effort n'a été fait par les présidents et assemblées qui se sont succédés depuis des lustres (MITTERRAND a été le seul à le faire) pour casser le système électif inepte de l'élection à l'assemblée nationale. » Pas étonnant qu'il y ait de plus en plus d'abstentions...

      Pour ma part ce me semble être un critère fondamental pour choisir parmi les candidats actuels celle ou celui qui s’engagerait à s’y atteler. Malheureusement ils ne sont pas nombreux ces candidats à vouloir changer le système qui depuis des lustres a arrangé bien des partis pour conserver le pouvoir.CAMPAGNE PRESIDENTIELLE : UN GRAND « MICMAC »... 2 sur 2

       

    • a posté un article :

      LE RETOUR...

      Des circonstances personnelles ne m’ont pas permis de m’exprimer depuis quelques semaines sur le sujet des présidentielles, du COVID mais aussi tout récemment de la guerre en UKRAINE ou d’autres. C’est la vie et ses aléas, ses étapes, ses pages qui se tournent...y compris douloureuses. C'est donc un retour...

      Ce n’est pas catastrophique notamment pour les présidentielles. Cela permet d’observer les candidats éventuels leurs actions pour faire connaître leur programme... quand ils en ont un ce qui n’est pas le cas de tous.
      Pour le COVID, élections obligent, on fait comme si cela se "tassait": on peut enlever le masque mais les "fragiles" faites attention... même si le virus est plus contagieux et que le taux d'incidence remonte. La liberté est retrouvée!!! Illusoire. Pas sérieux

      Pour ma part, ma préoccupation essentielle est celle de la GUERRE en EUROPE subie par les habitants de l’UKRAINE que le président de Russie, Vladimir POUTINE, fait tuer sans vergogne.
      Combien d’enfants, de femmes et d’hommes sont et seront tués pour la vaine gloire d'un individu méprisable soutenu par la cour de  lâches qui l'entourent? 

      Rien ne justifie ce que je qualifie de meurtres infâmes... Mais les mots ne sont pas assez forts.

      LE RETOUR...

      Domaine public

    • a posté un article :

      HUMEUR D’OCTOBRE- NOVEMBRE 2021 suite

      Je ne reviens pas sur le cirque électoral dont j’ai parlé lors de mon dernier écrit. Ça continue bien sûr de plus belle. J’ai laissé passer la frénésie des déclarations électoralistes et de sondages ou des commentaires divers et variés de nos chroniqueurs nationaux qui s’attachent ( pas tous heureusement ) aux petites phrases ou aux petits évènements pour en faire le buzz du jour voire de la semaine.

      Je me contenterai de commenter pour ma part les dernières décisions gouvernementales pour faire face à la montée des prix de l’énergie et la baisse du pouvoir d’achat. Comme je le disais dans mon dernier mot d’humeur quant à la préoccupation essentielle des français : « ...l’hiver arrivant avec son lot de problèmes pour beaucoup comme de savoir comment  payer les factures de chauffage, d’électricité ou de carburant pour aller notamment travailler et percevoir un salaire qui lui n’augmente pas… quand on est pas au chômage. »

      Il semble qu’Emmanuel Macron et le gouvernement l’aient compris ce qui ne veut pas dire qu’ils prennent toutes les bonnes mesures pour y faire face.

      HUMEUR D’OCTOBRE- NOVEMBRE 21 suite

      Image par Jiří Fröhlich de Pixabay 

    • a posté un article :

      HUMEURS D'OCTOBRE 2021

      Cela fait presqu’un mois que je n’ai rien écrit sur ce blog. Ce n’est pas volontaire car j’écris quand j’en ai envie et je remercie celles et ceux qui consentent à lire ma prose que je libère avant tout pour réfléchir au présent ou à l’avenir.

      Manque d’envie donc mais sans doute parce que pas de sujets qui me motivent sur lesquels s’arrêter. Pour l’instant j’observe, écoute, regarde… Mais comme je suis de mauvaise humeur, je vais donc écrire.

      HUMEURS D'OCTOBRE 2021

      Image par Wilson Joseph de Pixabay

    • a posté un article :

      PRÉSIDENTIELLE: LE BAL DES PRETENDANT.E.S. - épisode deuxième

      Au bal des prétendants, la valse des sondages est la danse à la mode. 

      On interroge des panels d’électeurs dits représentatifs qui veulent bien donner leur « intention » de vote pour le premier tour, voire le deuxième avec des variations de « cas de figure »…

      Si on m’interrogeait j'avoue je serais bien en peine de donner mon intention de voter pour l’une, l’un ou l’autre des candidats ou éventuels candidats dans la mesure où les programmes ne sont, pour beaucoup, que squelettiques voire absents. 

      Et on va même subodorer qu’un tel ou un tel serait candidat. 

      Faut bien alimenter les colonnes des médias ou les réflexions des chroniqueurs politiques télévisuels. 

      PRÉSIDENTIELLE: LE BAL DES PRETENDANT.E.S. - épisode deuxième

      La Walse [sic], caricature de 1801. D'après Carle Vernet — Cette image provient de la Bibliothèque en ligne Gallica sous l'identifiant ARK btv1b7200270q/f45. Gravure coloriée à la main de la série Le Bon Genre publiée par Pierre de la Mésangère. -  Domaine public

    • a posté un article :

      PRÉSIDENTIELLE: LE BAL DES PRETENDANT.E.S. - épisode premier

      Il a commencé depuis plusieurs semaines.

      Chacune ou chacun s’invite et utilise l’un ou l’autre évènement pour se construire ou consolider une « notoriété » qu’il n’a pas pas ou croit avoir. C’est selon.

      Ils sont une trentaine environ. Le slow langoureux qui rapproche ne sera pas la danse qui pourra marquer le bal à entendre ceux qui sont prêts à nous abreuver du slogan « Je suis le.la meilleur.e. » (écriture inclusive malaisée et peu lisible.Je préfère «  je suis la meilleure ou je suis le meilleur » qui respecte la parité et me semble plus lisible que la bobo inclusion. Mais ce n’est pas sujet et ça n’engage que moi.)

      PRÉSIDENTIELLE: LE BAL DES PRETENDANT.E.S. - épisode premier

      Le bal paré; Ausschnitt aus Stich von Antoine Jean Duclos, 1774, domaine public

    • a posté un article :

      PRÉPARATION DE LA RENTRÉE SCOLAIRE 2021- 2 SUR 2

      Mon billet précédent affirmait clairement que de la part du ministre de l'éducation nationale c'était une faute que de ne pas avoir mis en place à cette présente rentrée tous les moyens nécessaires pour réduire les risques d'une éventuelle et probable contamination qui passerait par l'école.

      PRÉPARATION DE LA RENTRÉE SCOLAIRE 2021- 2 SUR 2

      Image Géralt - pixabay

       

       

    • a posté un article :

      PRÉPARATION DE LA RENTRÉE SCOLAIRE 2021... 1 sur 2

      Quand je dis « préparation » c’est un peu sur le mode ironique que j’utilise ce mot car je n’ai pas encore vu comment monsieur le ministre Blanquer a travaillé sur le sujet à trois semaines de la rentrée. Mais il ne faut pas s’en étonner c’est son habitude d’improviser à la va vite et de mettre les acteurs du sytème éducatif dans une situation de flou artistique pour les enjoindre, avec des délais le plus souvent insuffisants pour que la rentrée se prépare. La plupart du temps les dits acteurs apprennent par les médias les directives du ministre.

      Nous sommes en plein dans la rentrée et je confirme.
      Je renvoie pour étayer mes propos aux différents articles que j’ai pu faire sur la manière de procéder du ministre de l’éducation nationale durant toute la crise sanitaire.

      12 MAI : UNE RENTREE SCOLAIRE A MARCHE FORCEE - 2 sur 2

      Image par congerdesign de Pixabay

    • a posté un article :

      SE VACCINER OU PAS : UN CHOIX CONSÉQUENT

      Dans l’état actuel de la situation de contamination, lobligation vaccinale n’est pas la solution car elle serait impossible à mettre en place pratiquement mais la question devra se poser pour l’avenir au même titre que l’on s’est posé la question en son temps pour d’autres maladies. Avant l’arrivée des vaccins contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite, ces maladies représentaient de véritables fléaux, responsables à elles trois de plusieurs milliers de décès d’enfants par an en France. Se sont ajoutés l’haemophilius influenzae B (bactérie provoquant notamment des pneumopathies et des méningites), la coqueluche, l’hépatite B, la rougeole, les oreillons, la rubéole, le méningocoque C (bactérie provoquant des méningites), le pneumocoque (bactérie provoquant notamment des pneumopathies et des méningites). Au vu de sa dangerosité, le coronavirus entre à mon sens dans cette catégorie des vaccins qui vont devenir obligatoire si on veut atteindre une certaine immunité nous permettant de retrouver une manière normale de vivre dans les années qui viennent.

      SE VACCINER OU PAS : UN CHOIX CONSÉQUENT

      Image par bridgesward de Pixabay

    • a posté un article :

      COVID: LES ANNONCES DU 12 JUILLET 21 OU LE RETARD A L'ALLUMAGE - 3 sur 3

      Je terminai mon dernier article de réflexion sur les mesures annoncées le 12 juillet 2021 par le président de la République en souhaitant que le passage de la loi par les « chambres » n’apportent pas leur lot d’incohérences dont les français n’ont pas besoin en cette période difficile de l’appréhension de la propagation de la contamination en période de vacances. 15 jours déjà… quand je disais que nous perdions du temps en palabres, tergiversations et autres alors que chaque jour la contamination s’amplifie et court. Sans vouloir être alarmiste il faudrait quand même que des mesures soient actives. Mais on n’annonce rien tant que le le conseil constitutionnel ne se sera pas prononcé...le 5 août.
      C'est fait et il y a eu quelques rectifications qu'on peut juger bonnes comme le non licenciements pour les CDD et intérim.Par contre abandonner l'isolement obligatoire après test positif ne me semble pas très cohérent vu la situation actuelle de la propagation.

      S’il faut saluer le respect d’un passage par les instances démocratiques que sont la chambre des députés et le sénat, je redis que si le gouvernement s’était prononcé sur les mesures à prendre en mai, nous serions dans une situation plus sereine. On vient encore de rallonger de trois semaines les mises en application et encore, je suis gentil car si on a des ajustements à faire après les observations du conseil constitutionnel...il est clair que l’impact des mesures ne commencera vraiment complètement qu’en octobre si d’ici là il n’y a pas encore des reculs du fait des lobbies qui essayent de tirer sur la ficelle. Et puis il y a tous les recours en cours en direction du dit conseil par les anti « pass sanitaire ».

      Oui tout cela n’annonce rien de bon pour la rentrée. Mais nous n’y pouvons rien. Alors il faut aller de l’avant et faire ce qu’on pourra car on ne peut retourner en arrière pour changer la situation actuelle.

      COVID: LES ANNONCES DU 12 JUILLET 21 OU LE RETARD A L'ALLUMAGE - 3 sur 3

      Image par Peter Fischer de Pixabay

    • a posté un article :

      COVID: LES ANNONCES DU 12 JUILLET 21 OU LE RETARD A L'ALLUMAGE - 2 sur 3

      Oui il y a eu un manque d’anticipation pour annoncer les mesures à mettre en place et cela a posé des problèmes dès l’heure qui a suivi les annonces.

      Si j’approuve certaines mesures annoncées par Emmanuel Macron, je n’en suis pas moins, comme de coutume, critique si nécessaire comme je l’ai toujours été ici même sur ce blog. C’est ce qu’on appelle la liberté d’expression qui permet aussi de proposer et construire.

      J’estime par exemple qu’il ne faut pas se focaliser sur le seul « Pass sanitaire » pour croire que nous allons vaincre le virus même si c’est un des moyens importants d’avancer vers la vaccination mais aussi permettre de ne pas laisser s’effondrer notre économie.

      C’est donc tout un ensemble de mesures qu’il faut dès à présent actionner de manière cohérente, claire et compréhensible par tous pour retrouver nos libertés de vivre plus normalement.

      COVID: LES ANNONCES DU 12 JUILLET 21 OU LE RETARD A L'ALLUMAGE - 2 sur 3

       

       

    • a posté un article :

      COVID: LES ANNONCES DU 12 JUILLET 21 OU LE RETARD A L'ALLUMAGE - 1 sur 3

      En cette période estivale propice aux feux d'artifice, je ne veux bien sûr pas faire référence aux artificiers qui allument la nuit venant, dans le ciel, des milliers d'étoiles et d'étincelles pour rappeler de manière artistique notre 14 juillet national. Ils n'ont pas eu la main qui tremblait pour nous faire apprécier de beaux spectacles.

      Non, je voulais plutôt dire mon sentiment sur les annonces présidentielles, leurs portées et leurs mises en oeuvre présentes et futures.  

      COVID: LES ANNONCES DU 12 JUILLET 21 OU LE RETARD A L'ALLUMAGE - 1 sur 2

      Image par nck_gsl de Pixabay

      Je terminai mon dernier écrit la veille des annonces que devait faire président de la République face à l’épidémie en marche rapide du variant Delta en exprimant ceci : « Car il est clair qu’on ne doit pas revenir aux contraintes que sont celles des fermetures totales ou partielles des établissements commerciaux, les couvre feux ou autres générateurs de stress , une nouvelle crise économique ou une saturation des services de soins.

      Cela sanctionnerait tout le monde parce qu’on veut que le virus ne se propage pas et contamine ceux qui ne sont pas vaccinés. »

      Si je considère donc les mesures annoncées par le président, elles semblent pour d’aucuns de nos compatriotes globalement plutôt « hard » mais reflètent bien l’inquiétude qu’il faut avoir vis à vis de la montée de la contamination. 

      Sont-ce les bonnes mesures pour éviter les réanimations et les morts ce qui est l’essentiel? L’avenir nous le dira. 

      Car l'essentiel n'est pas d'éviter la saturation des places de réanimation que nous pourrions avoir mais bien que l'on ait le moins possible de gens qui vont à l'hôpital ce qui n'est pas la même chose du point de vue de la conception du traitement de l'épidémie. Le problème n'est pas de créer des lits de réanimation en plus pour faire face à un afflux de malades mais bien d'éviter qu'il y ait des malades gravement atteints pour remplir des lits...

      A mon sens, certaines de ces mesures auraient du être anticipées pour qu’elles puissent aider à atteindre l’objectif d’augmenter le nombre de vaccinés à la hauteur nécessaire pour qu’à la rentrée nous ne retombions pas dans des contraintes de limitation de la liberté de circuler ou de vivre et que nous n'ayons plus toutes les entraves que nous avons vécues lors des mois derniers. 

      Mais pour nombre de situations on voit bien que les délais d’application sont un peu courts notamment pour les professionnels du tourisme et déjà il est annoncé des reports. 

      Nous avons donc encore un train de retard… mais c’est devenu une habitude.

      Et puis il me semble qu’il y a des oublis ou des points importants qui n’ont été qu’effleurés. J’y reviens. 

      COVID: LES ANNONCES DU 12 JUILLET 21 OU LE RETARD A L'ALLUMAGE - 1 sur 2

      Image par David Mark de Pixabay

    • a posté un article :

      COVID: POINT CITOYEN DE SITUATION DEBUT JUILLET 2021 - 4 sur 4

      La vaccination contre le COVID  est incontournable si on veut tous revenir à une vie plus normale. Il est exclu que l'on revienne à des contraintes telles qu'on les a connues pour travailler, aller faire ses courses, voyager, aller au restaurant...

      A chacun d'y mettre du sien et à prendre ses responsabilités pour que le vaccination soit massive et en premier chef l'État bien sûr et il faut espérer que son chef, Emmanuel Macron, sera ce lundi 12 prochain clair, net et convaincant pour que nous y parvenions. Le citoyen doit évidemment  jouer son rôle dans la prise de responsabilité.

      Il convient donc de lancer la mobilisation générale pour que la vaccination se fasse pour nous protéger au mieux pour l'avenir.

      COVID: POINT CITOYEN DE SITUATION DEBUT JUILLET 2021 - 4 sur 4

      image gérant, pixabay

    • a posté un article :

      COVID: POINT CITOYEN DE SITUATION DEBUT JUILLET 2021 - 3 sur 4

      Après les nombreuses questions que je me posais dans mon dernier écrit et les constats de situation que je faisais je concluais en me demandant quelles décisions et mesures devaient être prises pour faire face à la situation sanitaire due au COVID à la rentrée de septembre. La réponse est « complexe mais simple à la fois ».

      Les questions sont faciles à poser mais ne suffisent pas…
      Puis-je en apporter quelques unes ? Sans doute mais doivent-elles être uniquement sanitaires ou prendre en compte d’autres facteurs. Je pense que oui mais lesquels ? Tout est aussi là dans la complexité.

      Le plus simple au niveau décisionnel serait de rendre obligatoire la vaccination pour tous à partir de 12 ans comme le recommande actuellement avec lucidité l’Académie nationale de médecine.

      Est-ce possible ? Et quand ? Peut-être mais cela reste à examiner.

      COVIS: POINT CITOYEN DE SITUATION DEBUT JUILLET 2021 - 3 sur 4

      Image par Shafin Al Asad Protic de Pixabay

    • a posté un article :

      COVID : POINT CITOYEN DE SITUATION DEBUT JUILLET 2021 - 2 sur 4

      Je terminai mon dernier écrit en affirmant que prendre des mesures pour faire face à la contamination actuelle par le covid était « complexe mais simple à la fois ».

      De fait, la situation évolue chaque jour. Ainsi certaines régions voient une progression exponentielle de la contamination par le variant delta. Elle peut atteindre par exemple dans les Landes 80% des contaminations, le taux d'incidence étant passé à 56 pour 100.000 habitants ce qui par rapport aux taux que nous avons connus est faible mais alerte.

      Il est sûr que nous ne sommes pas dans la même situation qu’en Angleterre, au Portugal ou en Russie. Cela nous donne du temps pour réagir mais ce temps il ne faut pas le perdre à attendre sans prendre les mesures ad hoc.

      La simplicité c’est la vaccination de tout le monde. Doit-on passer à la vaccination obligatoire pour tous ? La décision serait en effet simple mais il serait très complexe de la mettre en œuvre. Je n’y crois pas.

      Il semble qu’il y ait, depuis quelques jours, toujours selon le ministre de la santé un augmentation de l’injection de la première dose de 40 %. C’est mieux mais insuffisant.

      Comment donc gagner la course au vaccin ?

      COVID : POINT CITOYEN DE SITUATION DEBUT JUILLET 2021 - 2 sur 3

      Image par Gerd Altmann de Pixabay

    • a posté un article :

      COVID : POINT CITOYEN DE SITUATION DEBUT JUILLET 2021 - 1 sur 4

      Le taux de contamination baisse.
      Les restaurants rouvrent avec des jauges.

      On peut tomber le masque à l’extérieur sauf dans les endroits fréquentés.

      Les gens s’apprêtent à aller en vacances tout au moins ceux qui le peuvent…

      En apparence tout va mieux et c’est bien mais il semble néanmoins que le variant "indien" commence à se disséminer sur le territoire et même si on nous dit qu’on le contrôle, il va se répandre et d’ici la fin de l’été sera majoritaire. Ce n’est pas moi qui le dit mais les épidémiologistes.

      C’est ce qui est en train d’arriver en Grande-Bretagne où l’on recule d’un mois les décisions de desserrements des contraintes.

      C’est ce qui est en cours en Israël où plus de 60 % de la population est pourtant vaccinée.

      Plus contagieux et plus virulent il faut s’en méfier nous dit-on.

      Les deux doses de vaccinations nous protègent en principe des formes graves à plus de 90 %…

      Mais le « nous » c’est insuffisant en nombre comme on le verra plus loin.

      Beaucoup de questions se posent. J’essaie d’en faire le tour.

      COVID : POINT CITOYEN DE SITUATION DEBUT JUILLET 2021 - 1 sur 2

      Image par Arek Socha de Pixabay

    • a posté un article :

      DES ÉLECTIONS RÉGIONALES EN JUIN 2021!!! 3 sur 3

      Je terminai mon dernier billet à propos des régionales sur l’illectronisme dont apparemment certaines « élites » politiques ou administratives ne perçoivent pas bien les carences qui peuvent se produire quand on met en place des outils modernes de communications ce qui est bien, en général , mais qui supprime souvent certains services dits « de proximité » ce qui est nuisible pour les habitants notamment dans les zones rurales mais pas que car l’illectronisme touche aussi la population des villes et notamment les personnes en difficultés sociales et âgées.

      DES ÉLECTIONS RÉGIONALES EN JUIN 2021!!!  3 sur 3

      image géralt  Pixabay

       

    • a posté un article :

      DES ÉLECTIONS RÉGIONALES EN JUIN 2021 !!! 2 sur 3

      La campagne des régionales et départementales est donc officiellement lancée depuis hier.

      Dans mon précédent billet, après avoir analysé les différentes péripéties autour de la décision de reporter ou non les élections régionales et départementales, je concluais qu ‘il aurait fallu les reporter en l’attente que les électeurs puissent voter en toute sérénité… C’est toujours mon avis même si sur le front sanitaire les choses semblent s’améliorer mais restent fragiles. Les grandes manœuvres continuent entre les partis, sans les partis ou au sein des partis sur toile de fond des présidentielles. On est loin des préoccupations actuelles des habitants de ce pays, du fonctionnement des régions et des départements. La démocratie continue d’être au bord du gouffre au profit des ambitions personnelles notamment présidentielles et on a bien du mal à appréhender les programmes régionaux et départementaux...quand ils existent.

      MUNICIPALES EN JUIN :  Y A POURTANT PAS LE FEU! - 3 sur 3

      Image par falco de Pixabay 

       

    • a posté un article :

      DÉCONFINEMENT: EMMANUEL MACRON A PUBLIÉ SON CALENDRIER - 3 sur 3

      Je poursuis et termine mes commentaires sur le calendrier de desserrement de nos contraintes de "confinement" pour le mois de juin et qui devraient s'appliquer si tout s'est bien passé en mai sous réserve que les taux d'incidences soient "bons" (entre guillemets car 400 pour 100 000 est jugé trop haut par les épidémiologistes...alors qu'en Allemagne le taux d'alerte est à 100) et que nos services hospitaliers ne soient pas saturés. A moins que dans certaines régions les préfets  n'actionnent les "freins d'urgence" ce qui n'est bien sûr pas souhaitable. Les chiffres sont en baisse... Le président a pris ses décisions et a fait ses "choix" comme il dit, refusant d'entendre que ce sont des "paris". Chacun jugera.

      DÉCONFINEMENT: EMMANUEL MACRON A PUBLIÉ SON CALENDRIER -  3 sur 3

      Image par Free-Photos de Pixabay

    • a posté un article :

      DÉCONFINEMENT: EMMANUEL MACRON A PUBLIÉ SON CALENDRIER - 2 sur 3

      Je reprends donc le calendrier publié par le président Macron pour « déconfiner » progressivement jusqu ‘au 30 juin 2021.

      DÉCONFINEMENT: ACCÉLÉRER POUR RECULER ENSUITE?

      image geralt CCO domaine public

       

    • a posté un article :

      DÉCONFINEMENT: EMMANUEL MACRON A PUBLIÉ SON CALENDRIER - 1 sur 3

      Emmanuel Macron a en effet publié son calendrier de sortie de « crise », comme il est dit, cette fois non pas en intervenant directement à la télé mais en faisant publier son interview dans la presse régionale pour paraître plus près du terrain. Tout cela a été précédé de divers déplacements dans certains des dits territoires pour distiller par bribes ce qu’il allait annoncer et préparer le terrain.

      Je cite le président : « Je n’ai jamais fait de pari sur la santé et la sécurité de nos concitoyens. J’assume d’avoir fait des choix, mais ce ne sont pas des paris. Cela sous-entendrait que ce serait aventureux. Non. Nous avons été éclairés par la science et nous avons fait le choix de mettre l’humain avant tout. Dans l’humain, il n’y a pas que la gestion sanitaire mais aussi tout ce qui fait la vie des femmes et des hommes. La vie de la Nation ne se réduit pas à l’évolution des courbes.

      Je suis obligé de regarder la conséquence de la fermeture d’une école, quand un enfant n’aura pas un repas par jour ; ou encore la conséquence quand on demande à un commerce de fermer plusieurs semaines. Je sais leur détresse aujourd’hui. Nous devons prendre tout cela en compte. »

      FREINER LE COVID : L’OCCASION MANQUÉE D'EMMANUEL MACRON

       

      Image par Arek Socha de Pixabay

    • a posté un article :

      RÉOUVERTURE ÉCOLES LE 26 AVRIL : UNE DÉCISION HORS SOL - 3 sur 3

      J'aurai pu intituler ce billet L'ART DE NE PAS ANTICIPER ou le DÉNI DES ÉVIDENCES.

      Je ne peux laisser passer le manque d’anticipation de mesures qu’il aurait fallu mettre en œuvre depuis un an pour nombre d’entre-elles ce qui aurait permis à l’école d’être vraiment un lieu où la contamination aurait pu être limitée. Au lieu de cela on a affaire à des protocoles « papier » censés remplacer les défaillances de l’éducation nationale en matière de prévention des risques sanitaires et à un ministre qui n’écoute que lui et claironne qu’en France « on est les meilleurs » et que l’on a gardé les écoles ouvertes le plus longtemps par rapport au reste de l’Europe. Tout cela a été fait au prix de l’angoisse du personnel, des parents mais aussi des enfants qui, aux dires des praticiens, ne sont pas toujours « bien » face aux évènements, protocoles et autres qu’il n’est pas toujours possible de respecter dans leur intégralité. Et cela leur pose question.

      Les protocoles sanitaires changeants ont entretenu les incertitudes et les angoisses alors qu’il aurait été facile d’être clair et carré en annonçant des mesures techniques concrètes, en expliquant pourquoi on les prenait au lieu d’être flou sur le fait qu’on pouvait être contaminé par aérosol parce qu’on ne prenait pas les véritables moyens d’y faire face et pas seulement avec des distances de 2 mètres et l’ouverture des fenêtres qu’on met en avant pour cacher la misère dans certains endroits...

      RÉOUVERTURE ÉCOLES LE 26 AVRIL : UNE DÉCISION HORS SOL - 3 sur 3

      Image par Engin Akyurt de Pixabay

    • a posté un article :

      RÉ-OUVERTURE ÉCOLES LE 26 AVRIL : UNE DÉCISION HORS SOL - 2 sur 3

      j'aurai pu mettre un autre titre: LES BLAGUES DE BLANQUER LE RETOUR

       Rouvrir les écoles on ne peut être que d'accord mais encore faut il mettre les moyens opérationnels de le faire ce qui n'est pas le cas.

      Quitte donc à me répéter je réaffirme que : « Depuis la fin de la première vague, il n’y a donc pas eu les efforts nécessaires pour que des moyens véritables soient mis en place dans nombre d’établissements scolaires et donc permettre de limiter « au maximum les risques de transmission » comme le dit le ministre de la Santé. Les protocoles Blanquer ont certes été modifiés, renforcés ou allégés mais tout ceci sur le « papier » en ignorant complètement de la part du ministre les demandes en moyens des acteurs de terrain.Si on avait consolidé au fur et à mesure les moyens dans un souci de mieux protéger et d’anticiper une  propagation de l’épidémie qui s’est accentuée au fil des mois, nous ne serions pas dans la situation actuelle où en peu de temps, il faut renforcer les protocoles sanitaires pour ne pas fermer les écoles ce qui est impossible car les moyens sont absents ou insuffisants.
      Pour mémoire, mes propos sur le présent blog en janvier 2021 :(http://quaiducitoyen.eklablog.fr/covid-et-couvre-feu-et-l-ecole-dans-tout-ca-1-sur-3-a205165262 et suivants) et en octobre 2020 (http://quaiducitoyen.eklablog.fr/covid-19-l-ecole-parent-pauvre-de-la-prevention-sanitaire-1-sur-2-a203529418 ) ou en avril de la même année (http://quaiducitoyen.eklablog.fr/un-plan-de-de-confinement-sans-consensus-chapitre-1-l-ecole-a186167176 ) »

      COVID  ET COUVRE-FEU : ET L’ÉCOLE DANS TOUT ÇA ?  2 sur 3

      Image par mohamed Hassan de Pixabay

    Plus...

    Blogs de james morane

    Blogs favoris

    james morane n'a pas encore de blogs favoris

    Suit 0 membres

    james morane ne suit pas de membre

    Suivi par 1 membres