Partagez vos passions
Rejoignez la communauté

  • james morane


    Facebook Twitter';

    Fut Instituteur, professeur des écoles, directeur d'école puis "retraité",ex-élu politique,responsable syndical national,départemental, régional et local, ancien secrétaire général de la FCPE Nord jusque juin 2012. Animateur en 2011 et 2012 du CDEN alternatif du Nord. Officier dans l'ordre des palmes académiques. Est toujours animateur, président d'associations d'éducation populaire, adhérent et militant syndicaliste, père et grand-père, autodidacte, cuisinier amateur.

    • a posté un article :

      RETRAITES MACRON : LE PASSAGE EN FORCE "D'UNE LOI À TROUS" ... 2 sur 2

      Tout ce qu'est en train de faire Emmanuel Macron et son gouvernement est   donc bien  un passage en force destiné à faire cesser les revendications, les manifestations et les grèves. Pas sûr que ça prenne car il me semble que l'opinion publique soutient encore majoritairement le mouvement (60% constate l'institut Harris contre 62% en décembre).   Même s'il semble que les rassemblements et les grèves subissent un baisse de participation due sans doute en grande partie à la durée exceptionnelle d'un mouvement  qui coûte cher aux participants, il n'y a pas eu la cessation espérée et calculée par le gouvernement avec les fêtes et il y a des éléments nouveaux qui montrent une diversification de la participation à d'autres professions ou catégories professionnelles. Le fait que les syndicats "réformateurs" aient rejoint la négociation n'a pas eu l'impact espéré par le pouvoir... qui continue sa tactique du passage en force.

      Je constate également, à voir les médias le montrer,  qu'une certaine grogne s'installe de manière non organisée (occupation des locaux de la CFDT, manifestation devant un théâtre où était Emmanuel Macron, slogans anti macron dans les dernières manifestations...). Il n'est pas à espérer que la violence se développe mais c'est le résultat semble-t-il d'une exaspération de nombre de citoyens qui ne se sentent pas écoutés voire méprisés par le pouvoir. Et ici ce ne sont pas les syndicats qui sont à la manœuvre mais bien  certaines   formes de réactions spontanées à l'image de ce qui s'est, un moment, produit dans le mouvement des Gilets Jaunes qui sont d'ailleurs toujours présents. Emmanuel Macron et le gouvernement ont pris ce risque et la responsabilité d'une montée des rancœurs sourdes qui s'expriment...Cela me semble grave.

      RETRAITES MACRON :  LE PASSAGE EN FORCE "D'UNE LOI  À TROUS" ... 2 sur 2

      (Image par Wendy Corniquet de Pixabay)

    • a posté un article :

      RETRAITES MACRON : LE PASSAGE EN FORCE "D'UNE LOI À TROUS"…1 sur 2

      L’AGE PIVOT est abandonné, tout au moins provisoirement, comme l’a indiqué le premier ministre dans sa lettre  aux partenaires sociaux, passons donc à l’AGE D’EQUILIBRE…qui concernera les futurs retraités nés à partir de 1975. C’est une autre manière de nommer « l’âge pivot » car il aura le même effet.  On l’appelle encore « âge du taux plein ». Il servira en effet  à modifier l'âge de départ à la retraite dit « à taux plein » grâce à « des mécanismes automatiques » pour permettre de limiter le déficit du futur système en repoussant l’âge d’équilibre   à chaque fois que l'espérance de vie progressera…  

      Une nouvelle arnaque se prépare donc avec son lot d’injustices selon qu’on soit cadre ou ouvrier , les espérances de vie n’étant pas les mêmes pour tous alors que l'âge pivot est théoriquement le même pour tous … J’y reviendrai dans le détail pour en montrer les perversités pour les futurs retraités tant au niveau de l’âge de départ que du montant de leur pension qui sera soumis à ce fameux plafond des ressources nationales que seront les 14% du PIB qui lui ne bougera pas, inscrit qu'il sera dans la loi, alors que le nombre de retraités augmentera.
      Tout cela les syndicats dits « réformistes » le savent très bien mais n’en parlent pas.

      Cherchez l’erreur…

      ALERTE: VOTER EN MARCHE C'EST LÉSER LES RETRAITÉS...

       

    • a posté un article :

      RETRAITES MACRON : L’ENFUMAGE DÉLÉTÈRE CONTINUE

      Après le soi-disant retrait de l’AGE PIVOT, annoncé par écrit par le premier ministre,  ce samedi 11 janvier 2020, il convient d’éclaircir ce qui est un nouvel enfumage ou plutôt la suite logique pour le gouvernement de ce qui était préparé depuis que le pouvoir avait fait de cet âge la condition indispensable, selon lui, pour que les comptes de la caisse de retraite retrouve l’équilibre en 2027. On peut aisément en démontrer que ce n’est qu’un prétexte (http://quaiducitoyen.eklablog.fr/retraites-macron-l-entourloupe-de-l-age-pivot-a-64-ans-2-sur-3-a178342292).

      RETRAITES MACRON:  L’ENTOURLOUPE DE L’AGE PIVOT A 64 ANS -  2 sur 3

      (Image par Stefan Keller de Pixabay)

    • a posté un article :

      RETRAITES MACRON : ÇA PUE GRAVE…

      La tactique du pourrissement est orchestrée par le gouvernement pour faire faiblir la contestation du système des retraites à points et la mise en place de l'âge pivot qui va priver nombre de futurs retraités du droit de partir en retraite à 62 ans avec une pension complète.

      Comme tout ce qu'on fait pourrir CA PUE!

      Ça pue le mensonge.

      Ça pue la manipulation.

      Ça pue le blocage gouvernemental volontaire.

      Ça pue la tactique politicienne.

      Ça pue "l'imbu" de pouvoir.

      ...

      Ça pue, ça pue, ça pue... A vos pinces à linge...ça risque de durer.

      RETRAITES MACRON : LA TACTIQUE DU POURRISSEMENT…

      (Image par mohamed Hassan de Pixabay)

      Les raisons sont nombreuses pour ne pas se laisser abuser.

      La réforme des retraites Macron n’est justement pas une réforme mais une forme de régression de plus de nos acquis sociaux. J’en ai déjà donné quelques aperçus sur ce blog s’il fallait encore le prouver.

      Il faut rappeler que réformer  (du latin reformare, reconstituer, former à nouveau)  veut dire « changement radical ou important réalisé en vue d'une amélioration »  

      Mais comme le disent Henri Maler et Mathias Reymond dans  Médias et mobilisations sociales - page 15 – 2007 : "Au terme de "réforme", ce n'est plus l'idée d'amélioration qui est associée, mais n'importe quelle transformation, pour peu qu'elle épouse les contours de la "modernisation" capitaliste."

      Avec Emmanuel  MACRON et sa réforme d’une retraite « universelle »  à points c’est exactement ce qui se passe

    • a posté un article :

      RETRAITES "MACRON" : ÇA SIMULE...

      Enfin c’est ce qui a été annoncé ce jeudi : des simulateurs… pour le moins peu convaincants.

      Certains diront sans doute que je suis de parti pris. Mais d’une part je ne fais aucune confiance en ce gouvernement pour croire que d‘un coup de simulateur, il allait permettre aux français et français de connaître les véritables conséquences de la mise en place d’une soit disant universalité plus juste et d’autre part quand on constate le résultat des outils offerts, il y a de quoi se poser des questions sur le sérieux de ce qui proposé qui a l’air d’avoir été fait à la va vite et n’apporte pas grand-chose au niveau informatif individuel. Ce n’est pas une surprise….

    • a posté un article :

      RETRAITES "MACRON" : UN MANQUE DE CRÉDIBILITÉ

      Depuis deux années il y a eu des « concertations » avec les organisations syndicales.

      Elles n’ont apparemment rien données.
      Une consultation numérique a été lancée et des citoyens ont été rassemblées dans des réunions pour s’exprimer, un peu à l’image du « grand débat », vaste opération de communication dont il n’est rien sorti.  Tout cela est aussi une opération de communication qui s’est d’ailleurs poursuivie quand le lendemain de sa déclaration devant le CESER, le premier ministre et Jean-Michel Blanquer réunissaient pour discuter avec les enseignants d’ un lycée tout cela retransmis en direct par nombre de télévisions pour faire croire à un échange qui s’est d’ailleurs vite réduit à un dialogue de sourds voire parfois un monologue ou du premier ou du ministre Blanquer.

      Il est vrai que le problème du salaire des enseignants et de l’avenir de leur retraite est un problème de taille qu’il sera très difficile de résoudre dans le cadre du système à points.

       

      TRUMP PRÉSIDENT DES USA...

       

    • a posté un article :

      RETRAITES "MACRON": L'ENTOURLOUPE DE L'AGE PIVOT A 64 ANS - 3 sur 3

      Dans le billet précédent, il était possible de voir que le pouvoir voulait nous faire croire que le déficit des caisses de retraites était à combler préalablement à la réforme.  Tout en affirmant que toutes celles et tous ceux qui étaient nés avant 1975 ne seraient pas touchés par la réforme, le premier ministre annonçait la mise en place d'un AGE PIVOT à 64 ANS qui de fait concerne tous les retraités futurs nés à partir de 1960 qui pourraient toujours partir à l'âge légal de 62 ans  mais en ayant un MALUS sur le montant de leur retraite pouvant aller jusqu'à 10%. Une incitation forcée inadmissible qui porte atteinte aux libertés personnelles de décider de son avenir de retraité.

      Et d'avancer des argumentations fallacieuses comme l'espérance de vie qui augmente et même que l'âge actuel de départ moyen à la retraite était de plus de 63 ans ce qui est faux...

      RETRAITES "MACRON": L'ENTOURLOUPE DE L'AGE PIVOT A 64 ANS - 3 sur 3

      (André Koehne - Own work CC BY-SA 3.0)

    • a posté un article :

      RETRAITES MACRON: L’ENTOURLOUPE DE L’AGE PIVOT A 64 ANS - 2 sur 3

      L’entourloupe de l’âge PIVOT à 64 ans est basée pour une grande partie sur une argumentation sujette à caution quant au déficit de la caisse des retraites et sur des considérations fallacieuses sur l’augmentation de l’espérance de vie.
      Cet âge pivot sévira et pour les retraités à partir de 2022 mais aussi pour tous les autres ensuite.

    • a posté un article :

      RETRAITES "MACRON" : L’ENTOURLOUPE DE L’AGE PIVOT A 64 ANS - 1 sur 2

      Le premier ministre a donc rendu hier son arbitrage que j’estime «  bidon »  car de fait, il n’y a aucun changement au flou si ce n’est à la marge dans ce qu’a annoncé Edouard Philippe malgré les consultations faites auprès des syndicats qui l’ont eux –mêmes affirmés : tout ce qu’il a dit on le savait, rien de nouveau.

       Devant les partenaires sociaux réunis au Conseil économique, social, et environnemental Edouard Philippe a donc défendu sa réforme des retraites  martelant des mots en guise d’argumentation.

      Il commence par  se féliciter du travail accompli avec les partenaires sociaux  refusant de parler de  la « bataille » des retraites.

      « Je ne veux pas de cette rhétorique guerrière. Je ne veux pas de ce rapport de force. […] La question n’est pas de savoir si le gouvernement va perdre. […] Il n’y aura ni vainqueurs, ni vaincus. »

      HARO SUR LES RETRAITÉS... SUITE

      (auteur image Schwerdhoefer, CC0 domaine public

    • a posté un article :

      RETRAITES "MACRON" : UN PROJET DÉSORDONNÉ SOURCE DE DÉSORDRES

      Quand j’entends et vois à la télé lors de micro trottoirs faits par des journalistes interviewant des usagers de la SNCF, de la RATP ou de la route, je constate que les avis divergent quand il s’agit de donner son sentiment sur la grève et la mobilisation contre la réforme des retraites.

      Il y a celles ou ceux qui approuvent le mouvement et le soutiennent même s’il est vrai que cela rend difficile les déplacements   pour aller travailler. Ce sont des citoyens qui ont compris que la réforme-  pour ce qu’en a livré le gouvernement-  ne sera pas à leur avantage quand ils seront retraités ou quand ce sera au tour de leurs enfants et petits enfants.

      D’autres à l’inverse maugréent et disent « qu’ils sont pris en otage ».  Il est à espérer que le mot dépasse leur pensée car être otage* c’est être en danger de mort et pas empêché de prendre le train.

      Je ne jugerai pas ceux qui vont travailler pendant que d’autres font grève. Il y a souvent de nombreuses raisons très diverses  justifiant qu’on ne peut faire grève.

      La seule raison que je n’excuserai pas c’est celle de l’égoïsme vis-à-vis des générations futures.

      RETRAITES "MACRON" : UN PROJET DESORDONNE SOURCE DE DESORDRES

       

    • a posté un article :

      RETRAITES: LA MASCARADE CA SUFFIT!

      Il faudrait arrêter de prendre toutes les françaises et les français pour des cons soit disant  incapables de comprendre, selon certains ministres,  que si le gouvernement d’Emmanuel  Macron fait une réforme des retraites c’est pour l’intérêt général, l'équité, la justice…

      TRUMP PRÉSIDENT DES USA...

       

      Au lieu de mettre sur la table tout ce qu’il faut pour prouver sa bonne foi, le gouvernement fait œuvre de diversion sur les  régimes spéciaux, divise les français, accumule   les incohérences , les contradictions dans ses annonces, les reculs non expliqués.  Le flou s’installe et  les manques d’éléments de réponses aux questions que se posent les futurs retraités ne sont pas dévoilées.

      C'est plus que louche.

      Ou c'est fait sciemment pour brouiller les esprits ou Emmanuel Macron ne possède pas bien le sujet et va à la dérive au gré des évènements...

      Dans les deux cas qui sont sans doute mêlés, c'est grave et inacceptable.

       

    • a posté un article :

      A PROPOS DE LA LAÏCITE - 4 sur 4

      Pour poursuivre la liste  sur les trois derniers mandats des  faiblesses politiciennes de nos présidents de la république vis-à-vis de la Laïcité, j’en viens donc à la législature actuelle avec celui qui a été élu en 2017, président de la République ...  A chaque président  sa pierre…ou plutôt ses coups de canifs dans la laïcité.

      Inventaire…

      A PROPOS DE LA LAÏCITE - 4 sur 4

      image modifiée deVassil — Travail personnel - CC0

       

    • a posté un article :

      A PROPOS DE LA LAÏCITÉ - 3 sur 4

      Venons-en au prédécesseur de François Hollande, Nicolas Sarkozy,  président de la République de 2005 à 2012. On remarquera qu’effectivement, dans le domaine de l’Education, une certaine continuité s’est faite sous François Hollande pour consolider ce qu’avait mis en place Nicolas Sarkozy (et ses prédécesseurs) pour favoriser l’essor et le financement des établissements privés en faisant de ceux-ci, officiellement  des concurrents de l’école publique.

       

      LAÏCITÉ, COMMUNAUTARISME, TERRORISME ...

      (Loi de séparation des églises et de l’État. Page 1 - Archives Nationales - AE-II-2991, domaine public)

    • a posté un article :

      A PROPOS DE LA LAÏCITÉ - 2 sur 4

      J’affirmai dans mon écrit précédent que les exemples sont en effet nombreux de des grignotages de la loi de 1905. Ce sont ces grignotages qui, au cours des temps, ont fait que les lobbies religieux ont pu mettre des « coins » pour déranger l’application de la laïcité. 

      Je ne donnerai que quelques exemples  pas si  lointain pour illustrer cette fluctuation des politiques et parmi eux les présidents de la République qui ont eu des attitudes pour le moins équivoques vis-à-vis de la laïcité ou ont laissé faire leurs proches.  Ce me sera aisé puisque, sur ce blog, je l’ai déjà inventorié mais il est bon d’y revenir.

      Cela ne veut pas dire que ce sont les seuls facteurs qui font que, de plus en plus, la laïcité est mise à mal et que le communautarisme s’installe. Il y a une recrudescence de l’utilisation par les  extrémistes  religieux , en coulisse, du moindre évènement monté en épingle par des politiques et les médias comme l’affaire du Burkini ou tout récemment celle du « Foulard ou voile »de la maman au conseil régional de Bourgogne Franche Comté . Cette montée   est réelle et favorise le communautarisme. C’est pourquoi il est indispensable que cesse et l’irresponsabilité de certains politiques par leurs déclarations destinés à faire du Buzz et les coups de canifs à la laïcité de certains gouvernants  pour attirer à eux un électorat qui a des convictions religieuses. 

      GRIGNOTAGE DE LA LOI DE 1905 et LA LAÏCITE  - 5/6

    • a posté un article :

      A PROPOS DE LAÏCITÉ en 2019 - 1 sur 4

      C’est le grand thème à l’ordre du jour pour nombre de politiciens qui continuent d’alimenter ce qu’ils appellent des « débats »  qui ne sont que des polémiques  dans la foulée de l’affaire du conseil régional de Bourgogne Franche-Comté à propos d’un voile ou d’un foulard porté par une maman accompagnant une sortie scolaire pour assister à la séance du dit conseil. 

      Agression, brutalité et humiliation sont les trois termes que j’avais retenu de cet évènement et  c’est ainsi que j’avais  qualifié l’intervention de l’élu RN ex FN du conseil régional pour se faire remarquer  à propos d’un sujet sensible qu’il faut traiter avec justesse pour éviter les amalgames. (mes propos sur http://quaiducitoyen.eklablog.fr/le-pele-mele-des-infos-d-octobre-2019-1-a174877240 )

      LES BUZZ QUI GACHENT L’INFO...

       

    • a posté un article :

      LE PÊLE-MÊLE DES INFOS D'OCTOBRE 2019 - 3

      Suite de mes réactions à propos de certaines infos de ce mois d’octobre.  Nous resterons en France où se prépare la vente de certains de nos biens nationaux c'est-à-dire des biens de tous les françaises et français.

      L’équipe des finances d’Emmanuel Macron, Bruno LE MAIRE et  Gerald DARMANIN   veulent-ils faire comme  Dominique de Villepin, sous la législation Chirac?  Ce premier ministre  a vendu les autoroutes au privé avec toutes les conséquences que nous subissons et allons subir encore pendant longtemps au niveau des péages aux tarifs que j'estime abusifs  et en enrichissant anormalement les actionnaires de ces compagnies d’autoroutes qui, de plus, sont souvent liées aux entreprises qui font les travaux sur les dites autoroutes?

      La question se pose.

      LE PÊLE-MÊLE DES INFOS D'OCTOBRE 2019 - 3

      (Image partomwieden de Pixabay)

    • a posté un article :

      LE PÊLE-MÊLE DES INFOS D'OCTOBRE 2019 - 2

      La suite donc mais pas avec les affaires franco française que j'avais prévues mais plutôt européennes et mondiale avec le conflit organisé par la Turquie d'Erdogan et ses retombées collatérales les unes très graves comme les morts  de femmes, d'enfants d'hommes et une autre plus symbolique mais liée comme le salut militaire des joueurs de l 'équipe turque  en soutien à l'action de leur pays contre les kurdes de syrie,  lors des rencontres pour la sélection aux championnats d'Europe de football.

      LE PELE MELE DES INFOS D' OCTOBRE 2019 - 1

      (Image parAlexas_Fotos de Pixabay)

    • a posté un article :

      LE PÊLE- MÊLE DES INFOS D' OCTOBRE 2019 - 1

      Je ne sais pas si c'est un bon titre mais j'avais envie d'exprimer quelques réactions à froid à diverses infos... 

      Tous les jours ça abonde. J’en retiens parfois une pour développer au gré de mon humeur.  

      En tout cas, il y a de la matière à se poser des questions et réfléchir. C’est au moins à cela que ça peut-être utile à défaut de pouvoir agir pour modifier ce qui semble souvent imbécile, tout au moins pour le citoyen « lambda » que je suis.  A prendre comme des avis qui peuvent changer si des infos complémentaires ou arguments supplémentaires parvenaient à mes oreilles…

      HUMEURS DE DÉBUT NOVEMBRE 2015

    • a posté un article :

      L'URGENCE CLIMATIQUE ET LE POLITIQUEMENT CORRECT

      Lors de mon dernier article je faisais état des propos d'Emmanuel MACRON quant à     l'attitude qu'avaient eu Greta Thunberg et 15 jeunes qui avaient déposé une plainte devant le Comité des Droits de l'Enfant de l'ONU .Il regrettait  «des positions très radicales, de nature à antagoniser nos sociétés ». 

      Bref, rester politiquement correct* …et ne pas faire de vagues telle devrait donc être l'attitude des jeunes.

      Je posais la question de savoir si cela voudrait dire que les jeunes ne doivent pas s'exprimer et se rebeller face à l’avenir qui les attend pour ne pas "heurter" les autres citoyens?. Il faudrait donc laisser faire les dirigeants au pouvoir et ne pas déranger les consciences de ceux qui « s’en foutent » sous prétexte que cela créera des antagonismes. C’est justement ainsi, en créant des  chocs  pour faire bouger et réfléchir mais aussi en explicitant de manière claire et argumentée ce qui ne va pas que l’on avancera. 

      En matière de climat, ce n'est plus l'heure du politiquement correct... et du "en même temps".

      POLITIQUEMENT CORRECT

       

      (image Thomas Bresson - Own work   CC BY 4.0)

    • a posté un article :

      A PROPOS DE LA PLAINTE QUI A FÂCHÉ EMMANUEL MACRON

      Depuis la tribune de l'ONU à New York,   Greta Thunberg  a donc demandé  des comptes aux dirigeants mondiaux.  Elle les accuse de "trahison" sur les questions du dérèglement climatique.

      Avec  15 autres jeunes, elle a déposé une plainte   devant le Comité des Droits de l'Enfant de l'ONU contre cinq pays: l’Argentine, le Brésil, la Turquie mais aussi l’Allemagne et la France. Ils ne pouvaient pas inclure les Etats Unis car  la Convention relative aux droits de l’Enfant  adoptée à l’unanimité en 1989 par l’ONU n’a curieusement pas été signée par la grande puissance américaine.

      A PROPOS DE LA PLAINTE QUI A FACHE EMMANUEL MACRON

      (d'après image de Thomas Bresson, travail personnel, CC BY 4.0)

      Avec 195 états, c’est pourtant  le traité relatif aux droits humains le plus largement ratifié de l’histoire.  « Pour la première fois de l’Histoire, un texte international reconnait explicitement les moins de 18 ans comme des êtres à part entière, porteurs de droits sociaux, économiques, civils, culturels et politiques – des droits fondamentaux, obligatoires et non négociables ». Cette Convention est juridiquement contraignante pour les états signataires qui s’engagent à défendre et à garantir les droits de tous les enfants sans distinction – et à répondre de ces engagements devant les Nations unies  … sauf pour les Etats Unis et la Somalie qui ne l’ont pas signés pour des raisons ayant trait à la peine de mort qui existent encore dans ces pays y compris pour les jeunes de moins de 18 ans !!! Ahurissant mais vrai.

    • a posté un article :

      SUICIDE D'UNE DIRECTRICE D'ÉCOLE ...

      C’est arrivé le 21 septembre 2019.

      Une lettre de 3 pages  (qu’on trouvera ici, ses proches ayant autorisé sa publication  https://t.co/KK6qH8GL8D ) envoyée par Christine RENON le samedi 21 septembre 2019, juste avant de se donner la mort sur son lieu de travail, semble être le dernier message  qu’elle a voulu transmettre avant son choix de partir.

      Peut-être a-t-elle pensé que cela aiderait à ce que les politiciens entendent enfin les revendications d’amélioration des conditions de travail qui sont devenues insoutenables pour elle et pour les autres ?

      SUICIDE D’UNE DIRECTRICE D’ECOLE : INDIFFERENCE, MEPRIS, HYPOCRISIE ?

      (...)

    • a posté un article :

      GRETA THUNBERG...

      Si j’écris les propos qui suivent  ce  n’est pas pour glorifier l’action de la jeune suédoise Greta Thunberg dont on a entendu parler dans tous les médias notamment  lors du G7 et à l’ONU lors des journées consacrées à l’environnement. Elle n’en a pas besoin. Et ce n’est pas ce qu'elle recherche. J’ai touché quelques mots de sa présence nationale et internationale, ici même pour donner mon avis sur l’attitude de certains de nos politiciens lors de sa venue en France et son discours à l’assemblée nationale.( http://quaiducitoyen.eklablog.fr/l-hypocrisie-et-le-deni-au-pouvoir-a170269108)

       

      GRETA THUNBERG...

      (European Parliament from EU - Greta Thunberg at the Parliament  - CC BY 2.0)

    • a posté un article :

      L’HYPOCRISIE ET LE DÉNI AU POUVOIR

      Lors de mon dernier billet,  j’ai fait un rapide inventaire de ce que je peux appeler les raisons de ma mauvaise humeur de rentrée.  En outre, après quelques sondes ici ou là chez nombre de citoyens je perçois qu’il y a une sorte de fatalisme à tout ce qui se passe. En  bref ça ne servirait  à rien de « râler »…  il y beaucoup d’inertie. A quoi bon…

      Heureusement, quelques unes ou uns se posent la question de savoir ce que chacune ou chacun pourrait faire pour obliger nos gouvernants à prendre de vraies décisions politiques par exemple pour agir pour que nos enfants et petits enfants puissent encore vivre dignement sur une planète qui se dégrade de plus en plus et pour que la vie continue d’y régner pour l’homme (avec un GRAND H) et les autres espèces vivantes .  Et ça n’est pas gagné alors que cela devrait être la priorité des priorités

      Les gouvernants, en France comme ailleurs, s’agitent en façade pour faire croire que c’est leur préoccupation majeure mais, en réalité  ne font pas grand-chose  qui soit à la hauteur des enjeux.

      Que pouvons nous donc faire ? Cette question peut amener un certain désarroi car on se rend compte des murs contre lesquels on se cogne. Pour ma part, je crois qu’il faut continuer de « râler » et de dénoncer les irresponsabilités de ceux qui freinent, ne font rien ou du bout des lèvres pour qu'on avance  que ce soit en France ou dans le monde.

      L’HYPOCRISIE ET LE DÉNI AU POUVOIR

      (Image par pixabay Tumisu)

    • a posté un article :

      MAUVAISE HUMEUR DE RENTREE

      Les sujets ne manquent pas hélas, en cette rentrée, pour être  de mauvaise humeur en ce temps où les français reprennent le travail après un repos mérité suite à leur année de labeur… enfin pour ceux qui ont un travail ou peuvent partir un peu en vacances. Je ne parle pas de la caste des nantis, les vrais, ceux qui ne calculent pas leur budget et dépensent sans compter dans les hôtels ou stations de luxe   l’argent qu’ils ont souvent gagné grâce sans doute à leur travail mais aussi à celui des autres qui ne sont pas toujours rémunérés pour vivre dignement.

      LES NON DITS D’EMMANUEL MACRON

      Extrait du discours de Jean Jaurès à la jeunesse prononcé à Albi en 1903

      (construit sur Image NeuPaddy - CC0domainepublic)

       

    • a posté un article :

      SANTÉ : LA CASSE DU SERVICE PUBLIC, "ÇA N'EST PAS BIEN"... - 4B sur 4

      Le prochain plan santé d’Agnés BUZIN  préconise certes des mesures mais c’est du long terme dont il faudra aussi examiner la teneur et les effets.

      C’est à la situation actuelle à laquelle il faut faire face et cela demande donc des mesures urgentes hors plan. Sans cela l’Hôpital ne saura que continuer d’accroître ses déficits et  diminuer, pour y faire face, l’encadrement des patients et la qualité des soins, les investissements indispensables pour une médecine adaptée et à la pointe.

      HOLLANDE 3 ANS: BILAN SANTE MEDECINE 2 sur 4

      (caricature faculté de médecine de Strasbourg- auteur illustrateur Carb - Domaine public)

    • a posté un article :

      SANTÉ : LA CASSE DU SERVICE PUBLIC, "ÇA N'EST PAS BIEN"... - 4A sur 4

      Dans mon précédent écrit, j’estimais que « Pour sortir du cercle vicieux et éviter l'accélération de la spirale infernale dans laquelle est entrainé nombre de personnels, il y a des solutions qu’il faut avoir le courage de prendre si on considère que le service public de l’hôpital est une priorité nationale. »

      Il y a des priorités mais celles choisies ne sont pas les bonnes.

      SANTÉ : LA CASSE DU SERVICE PUBLIC, "ÇA N'EST PAS BIEN"... - 3 sur 4

      (auteur geralt, Pixabay, CC0 domaine public)

    • a posté un article :

      SANTÉ : LA CASSE DU SERVICE PUBLIC, "ÇA N'EST PAS BIEN"... - 3 sur 4

      Sur la CRISE actuelle - une de plus – je reviens donc et notamment sur ce que j’ai appelé le cycle infernal   dans lequel nos gouvernants ont enfermé l’hôpital public et nombre de ses services. Cycle parce qu'il revient chaque année, infernal parce qu'il met les hôpitaux dans un cercle vicieux * dont ils ne peuvent se sortir et dans lequel on les enferme.

      SANTÉ : LA CASSE DU SERVICE PUBLIC, "ÇA N'EST PAS BIEN"... - 3 sur 4

      (auteur geralt, Pixabay, CC0 domaine public)

    • a posté un article :

      SANTÉ : LA CASSE DU SERVICE PUBLIC, "ÇA N'EST PAS BIEN"... - 2 sur 4

      Je terminai mon dernier article en disant que les réponses faites par le pouvoir face à la crise des hôpitaux et notamment des urgences étaient hors sol car elles ne répondent pas à la résolution immédiate de problèmes qui ne peuvent plus attendre.   C’est ce qu’on appelle aussi LES URGENCES…qui ne sont pas à solutionner à moyen terme mais en prenant des MOYENS EXCEPTIONNELS.

      Et ça URGE…mardi dernier  près du quart des services d’urgence étaient  en grève, une ampleur sans précédent… Une délégation des représentants des  personnels de santé reçue au ministère de la Santé estime n’avoir pas été entendue. Rien d'immédiatement concret n’est avancé. Elle a appelé à poursuivre le mouvement et demande à être reçue par la ministre Agnès Buzyn. Dans le même temps, cette dernière défend son projet de loi « Ma santé 2022 » devant le sénat et attend le rapport de Thomas Mesnier, député LREM chargé d’une « mission de refondation » pour faire des propositions concrètes qui seront remises… à l’automne.

       

      Et vous, la santé ça va?

       

    • a posté un article :

      SANTÉ : LA CASSE DU SERVICE PUBLIC, "ÇA N'EST PAS BIEN"... - 1 sur 4

      Comme pour l’Ecole, la CASSE du Service public de Santé se poursuit.

      Comme le dit Agnès BUZIN en direction des personnels soignants en arrêt de maladie : « ÇA N’EST PAS BIEN. »
      ÇA N’EST PAS BIEN car le Président, le premier ministre et sa ministre de la Santé sont très conscients de la situation.  Que font-ils pour y pallier par des mesures fortes et immédiates pour répondre à l’URGENCE des situations des personnels et des patients de certains  hôpitaux que ce soit aux "urgences" ou dans d’autres services ?  On entend des discours qui invoquent des solutions peu convaincantes, accompagnés d'actes qui ne sont pas à la hauteur des problèmes dont le règlement urgent est une priorité absolue.
      Les réponses de la ministre de la Santé aux membres du congrès des urgentistes de ce jeudi n’ont pas convaincu. La grève continue...( Voir https://www.whatsupdoc-lemag.fr/article/le-ministere-ne-convainc-pas-la-greve-des-urgences-se-renforce  )

      HOLLANDE 3 ANS: BILAN SANTE et MEDECINE 1 sur 4

      (Emblème du SAMU, travail de Miguel Martinez Almoyna, domaine public)

    • a posté un article :

      ÉLECTIONS EUROPÉENNES 2019: UN BILAN CONTRASTÉ

      Je reviendrai sur ce bilan contrasté fait de surprises bonnes ou mauvaises selon le côté où on se place mais aussi de confirmations claironnées par les médias comme cela a été fait en 2014 et qui ont participé au jeu trouble menée par Emmanuel Macron et Marine Le Pen pour faire de ces élections un référendum national ou jouer la partie retour des élections présidentielles. Tout cela, avec la mascarade du grand débat, a occulté celui des européennes... j'y reviendrai sur cette manipulation politicienne que j'ai déjà dénoncée avant le scrutin.(http://quaiducitoyen.eklablog.fr/elections-europeennes-la-course-a-l-echalote-a163316458 )

      Comme je le disais dans l'article précédent, je suis donc allé  voter ce dimanche, la colère en moi car j’étais sûr que les forces véritablement humanistes et progressistes ne pouvaient être en tête du scrutin du fait de leurs divisions.

      ELECTIONS EUROPEENNES 2019: UN BILAN CONTRASTE

      (auteur dimitrisvetsikas1969, CC0 domaine public)

    Plus...

    Blogs de james morane

    Blogs favoris

    james morane n'a pas encore de blogs favoris

    Suit 0 membres

    james morane ne suit pas de membre

    Suivi par 1 membres