Partagez vos passions
Rejoignez la communauté

  • Zia Odet


    • a posté un article :

      Hêtre ou ne pas être
        Après une longue pause familiale, j'ai repris la plume. Sur Short Édition, je vous invite à découvrir ma dernière œuvre, un texte court (1600 signes, 1 minute de lecture) sur la nature, la m&...

    • a posté un article :

      "La fissure"

       

       

      Titre : La fissure

      Auteur : Jean-Paul Didierlaurent

      Éditions Au diable vauvert - 2018

      328 pages

       

      Présentation de l'éditeur :

      Dernier représentant d’une entreprise de nains de jardin rachetée par une holding américaine, Xavier Barthoux mène une vie bien rangée entre la tournée de ses clients, son épouse, son chien et sa résidence secondaire des Cévennes. Mais quand il découvre une fissure dans le mur de sa maison, c’est tout son univers qui se lézarde… Animé par une unique obsession, réparer la fissure, il entreprend un périple extrême et merveilleux jusqu’à l’autre bout du monde.

       

      Mon avis :

      C'est un roman qui peut sembler léger au premier abord mais qui ne l'est pas. Un représentant en nains de jardin qui parcourt la France pour caser les nouvelles BN importées de Chine (comprendre Blanche-Neige), une épouse dévouée, une résidence secondaire à entretenir, un chihuahua, une voisine trop curieuse... autant d'éléments un peu loufoques qui nous aident à entrer avec bonheur et légèreté dans ce roman.

       

    • a posté un article :

      Soutenez l'Indé Panda

       Le numéro 7 de l'Indé Panda est disponible.

      Comme les précédents, il est téléchargeable gratuitement sur Amazon, kobo...

      À vos liseuses !

      Une cagnotte pour soutenir ce magazine vient d'être ouverte sur Leetchi :

    • a posté un article :

      Remonter le temps

      La machine à voyager dans le temps existe. Elle a pour nom : journal intime.

      Ouvrez un cahier, découvrez les mots tracés au stylo-plume d'une écriture ronde et appliquée d'écolière et partez à la rencontre d'un personnage à la fois étrange et familier : vous-même.

       

       

      J'ai eu la curiosité récemment de tourner mon regard vers le passé, mon passé.

       

    • a posté un commentaire sur l'article Leurs enfants après eux | Goncourt de Zia Odet

    • a posté un article :

      "De l'Amour en Autistan"

      J'ai découvert Josef Schovanec en avril 2016, avec la lecture de son autobiographie : Je suis à l'Est ! (j'avais alors rédigé une chronique que je viens d'importer sur mon blog).

      Voici maintenant un autre de ses ouvrages, que l'on pourrait qualifier de "roman", même si ce terme serait ici très réducteur. Ses personnages créés à partir d'anecdotes vécues nous entraînent dans le monde des personnes avec autisme, un monde baptisé par Josef Schovanec du joli nom d'Autistan.

       

       

      Titre : De l'Amour en Autistan

      Auteur : Josef Schovanec

      Editions Plon - Novembre 2015

      224 pages

       

      Présentation de l'éditeur :

      Une immense mathématicienne, un bidouilleur informatique de génie, une passionnée d'art, un lecteur compulsif, un clochard céleste, un professeur excentrique... Chacun amoureux des langues, des nombres, des livres, des ordinateurs ou des couleurs, en autant de portraits, de visages et de récits dont les fils noués par l'auteur composent un monde et élaborent cette histoire si particulière de l'amour. L'amour en Autistan, ce pays fictif peuplé de personnes bizarres.

       

      Mon avis :

    • a posté un article :

      "Je suis à l'Est !"

       



      Titre : Je suis à l'Est !

      Auteur : Josef Schovanec

      Editions Plon - Novembre 2012

      250 pages



      Présentation de l'éditeur :

      Le premier témoignage d'un autiste français qui a accepté de nous ouvrir les portes de son monde intérieur.

      "Je vis avec l'autisme", écrit Josef Schovanec, soulignant ainsi ce qu'il considère plus comme une qualité que comme un handicap. Ce voyageur passionné des civilisations anciennes maîtrise une dizaine de langues, est diplômé de Sciences Po et possède un doctorat en philosophie. [...]


      Mon avis (avril 2016) :
       

    • a posté un commentaire sur l'article "Rodden Eiland" de Zia Odet

    • a posté un article :

      Si j'étais...
        Peut-être avez-vous déjà joué au jeu du portrait chinois ?   Si j'étais un chiffre... je serais le 7. Il avance, léger et aérien, en équilibre sur un fil invisible ou sur l...

    • a posté un article :

      Leurs enfants après eux | Goncourt

       

      Titre : Leurs enfants après eux

      Auteur : Nicolas Mathieu

      Éditions Actes Sud - Prix Goncourt 2018

      425 pages

       

      Présentation de l'éditeur :

      Août 1992. Une vallée perdue quelque part à l’Est, des hauts fourneaux qui ne brûlent plus, un lac, un après-midi de canicule. Anthony a 14 ans, et avec son cousin, ils s’emmerdent comme c’est pas permis. C’est là qu’ils décident de voler un canoë pour aller voir ce qui se passe de l’autre côté, sur la fameuse plage des culs-nus. Au bout, ce sera pour Anthony le premier amour, le premier été, celui qui décide de toute la suite. Ce sera le drame de la vie qui commence. [...]

       

      Mon avis :

      S'il fallait qualifier ce roman en deux mots, je dirais que c'est du Zola contemporain.

       

    • a posté un article :

      Expériences temporelles

      Voilà, c'est fini... comme le chante Jean-Louis Aubert.

      J'ai cliqué sur "C'est provisoire. Je reviendrai."

      Et j'ai désactivé mon compte.

      Pour une expérience temporelle. 

       

       

      Pourquoi j'ai quitté Facebook ?

      J'aurais pu cocher la case "Facebook me prend trop de temps". Car ce réseau social était devenu omniprésent dans ma vie. J'allumais mon téléphone et hop, un petit tour sur Facebook. Mon ordi peinait à enregistrer un fichier ? Zou, un petit clic sur l'icône bleue pour m'occuper en attendant.

      Une fois la page ouverte, le "journal" défilait sous mes yeux. Les messages de mes amis, les photos, les publicités valsaient et me noyaient le cerveau dans un fouillis indescriptible d'informations, une marée d'images, un tsunami de mots.

      J'aurais pu aussi cocher la case "J'ai des doutes sur la sécurité". Des doutes, j'en ai beaucoup, surtout après avoir lu cet article (daté de 2015, remis à jour en 2017, toujours d'actualité) : Si on laissait tomber Facebook ?

      J'ai été lâche, je l'avoue. J'ai coché "C'est provisoire. Je reviendrai."

      Je reviendrai ? Peut-être. Parce qu'il est difficile de rompre totalement les liens, de briser les habitudes, de tourner la page. J'étais sur Facebook depuis deux ans et j'y ai fait de belles rencontres : des auteurs indépendants, des blogueuses passionnées, des lecteurs curieux...

      J'y découvrais avec plaisir des photos et messages de membres québecois de ma famille. J'aimais ces petits partages, qui me rapprochaient d'eux. Il nous faudra revenir aux bons vieux mails, à une relation épistolaire classique, plus rare mais plus sincère.

      Premier défi : un mois sans Facebook. Un mois pour vivre à un autre rythme, chercher d'autres sources d'information, prendre le large vis-à-vis du numérique. Pour commencer, je teste brief.me pour lire l'essentiel chaque jour en un seul mail. Une idée simple, efficace (je pense), à essayer (le premier mois est gratuit).

       

      Retrouver du temps pour soi

      Quitter Facebook... Bonne résolution de début d'année ? Non, pas vraiment.

      J'ai cliqué par hasard (mais y a-t-il vraiment des hasards, dans la vie ?) sur une icône minuscule qui dormait depuis des semaines au milieu de ma barre personnelle. Je l'avais placée là début 2018 en me promettant d'y revenir. Elle me faisait face chaque jour, je ne la voyais pas, jusqu'à ce petit clic qui a tout changé.

    • a posté un article :

      Haïku de l'An Nouveau
          Terrain vague qu'ils disent neuf  Premier pas résolu Empreinte    Image : Evie Shaffer sur Unsplash  

    • a posté un article :

      "Vivement l'amour"

       

      Titre : Vivement l'amour

      Auteur : Charlie Bregman

       Auto-édition - 2013

      450 pages en version brochée

       

      Présentation de l'éditeur :

      1989. Charlie, 15 ans, est un garçon timide et complexé qui tombe amoureux de la fille qu'il ne lui faut pas : la belle et intelligente Marina, particulièrement bien dans ses baskets.
      Pour la conquérir, il n'a pas d'autre choix que d'affronter ses doutes, ses complexes et ses peurs, pour faire face à deux obstacles majeurs : sa méconnaissance totale de la sexualité, et l'autorité indiscutable de ses parents, pour qui, à cet âge, seuls les résultats scolaires n'ont d'importance.

       

      Mon avis :

      Ce roman a vu le jour sur un blog, sous forme de chroniques. L'auteur, poussé par l'enthousiasme de ses lecteurs, a ensuite décidé de compiler ces pages en un récit complet : Vivement l'amour.

    • a posté un article :

      Nino pleure
      Votez pour Nino pleure mon dernier texte court en compétition sur Short Édition !    Photo : Alex Hockett sur Unsplash   — Quel trésor ! Il a les beaux yeux bleus de son papa, non&nb...

    • a posté un article :

      11 novembre
      En ce jour de commémoration, je vous invite à lire ou relire ma nouvelle :   Dans les tranchées, juste avant l'assaut, Jean écrit à Valentine, sa fiancée qui l'attend au village. La reverra-...

    • a posté un article :

      "Dans les yeux de Julie"

      Titre : Dans les yeux de Julie

      Auteur : Tobias Martin

      Auto-édition - Octobre 2018
       

      Présentation :

      Croyez-vous au principe de l’âme sœur ?

      Cette sensation d’avoir trouvé une partie manquante de vous-même, la symbiose de deux personnes qui s’attirent au premier contact.

      Mariam, mère célibataire à la vie bien ordonnée, croise Julie, jeune Parisienne vivant au jour le jour. Du hasard de cette rencontre naît une étincelle. Peut-elle grandir pour devenir flamme, ou sera-t-elle juste un instant de bonheur éphémère parmi d’autres dans leurs vies ?

       

      Mon avis :

      Dès la première scène, on découvre l'attirance de la narratrice, Julie, pour la stagiaire qu'elle doit accompagner en formation toute la semaine. Mariam cherche une chambre d'hôtel pour le soir ? Sans hésiter, Julie lui propose de l'héberger dans son petit appartement. C'est le début d'une complicité qui ne fera que grandir au fil des pages.

    • a posté un article :

      L'Indé Panda n°6 | Bal du 14 juillet
      Le nouveau numéro de l'Indé Panda est sorti le premier octobre. Une belle découverte ! Gratuit et aisément téléchargeable, ce magazine contient douze nouvelles d'auteurs indépendants. Au som...

    • a posté un article :

      "Sombrent les âmes"

      Titre : Sombrent les âmes

      Autrice : Vanaly Nomain

      Auto-édition - Août 2018
      162 pages pour l'édition imprimée
       
      ♥ Coup de cœur ♥
       

      Présentation :

      Ugo vit dans la rue. Il dessine pour apaiser les voix qui hurlent dans sa tête.
      Léa vit dans un minuscule appartement. Elle écrit pour repousser les démons du passé.
      Sophie est psychiatre. Elle cherche Ugo désespérément.
      Trois âmes meurtries, trois voix torturées qui se croisent, se cherchent et vont tout faire pour ne pas sombrer.

       

      Mon avis :

      Il est des livres dont la musique si particulière vous laisse sans voix. Comment trouver les mots pour dire l'émotion ressentie lors de la lecture de ce court roman ? Comment décrire ce cocktail étrange de noirceur et d'espoir ?

      C'est sombre. Apocalyptique. Sans appel. Mais c'est beau. Touchant. Et surréaliste, au sens noble du terme. Jusqu'à la dernière ligne.

    • a posté un article :

      "La vie brève de Jan Palach"

      Titre : La vie brève de Jan Palach

      Auteur : Anthony Sitruk

      Le Dilettante - 13 juin 2018 | 192 pages

       

      Présentation de l'éditeur :

      Le 16 janvier 1969, l'histoire tchèque n'a qu'un visage, celui, défiguré, calciné, de Jan Palach, étudiant praguois de vingt ans dont l'immolation publique, accomplie en protestation contre l'occupation "fraternelle" des forces soviétiques, vient de sidérer l'Europe. La Vie brève de Jan Palach nous conduit à Prague et c'est l'histoire de ce geste qu'Anthony Sitruk, au fil d'un essai-reportage précis et fervent, nous narre avec une précision de témoin.

      Je remercie l'auteur et les éditions du Dilettante de m'avoir permis de découvrir ce livre dont la couverture, sobre et graphique, est tout simplement sublime.

       

      Mon avis :

      L'an dernier, à l'occasion d'un concours de nouvelles, j'avais lu l'histoire de Jan Palach, un étudiant tchécoslovaque dont j'ignorais tout. Quelques mois plus tard, l'auteur, Anthony Sitruk, m'a contactée pour me proposer de lire son livre. Sa nouvelle était devenue un roman. Du moins, c'est ce que je croyais... et j'avais tort.

    • a posté un article :

      LDAC : Premières chroniques

      "Un très bon roman, tout en douceur,

      avec sa pointe d'amertume."

      (Sandra, Cinquième de couv')

       

      Premiers retours sur mon roman, La douce amertume du café...

      Deux mois après la publication, les premières chroniques arrivent sur les blogs littéraires. Les lecteurs découvrent l'histoire de Lisa, le personnage principal, une jeune femme de 28 ans qui veut faire du vide dans son appartement pour prendre un nouveau départ dans la vie.

      Je vous invite aujourd'hui à découvrir les avis de trois blogueuses. Trois regards différents, positifs et riches, qui me vont droit au cœur et qui, je l'espère, vous donneront envie de lire, à votre tour, La douce amertume du café.

       

    • a posté un commentaire sur l'article Réflexion : transhumance(s) de Zia Odet

    • a posté un article :

      Réflexion : transhumance(s)

      Quelques mots, une réflexion personnelle sur le logement, les objets qui nous entourent et nos pratiques numériques... des sujets simples, qui nous concernent tous.

       

       Image : Erda Estremera sur Unsplash

      Acheter une maison

      Ce déménagement ne sera certainement pas le dernier. Mais qui peut dire quand aura lieu le suivant ? Pas avant seize ans, je l'espère. En 2034, donc. Il me semble parfois que la vie est faite de cycles. Seize ans, est-ce quatre cycles de quatre ans ? Nous verrons. Ce qui est certain, c'est que nous aurons bientôt un crédit immobilier à rembourser, un fil à la patte pour les seize prochaines années. Comme je l'avais déjà évoqué dans ce poème, nous avons pris une grande décision : mon compagnon et moi allons devenir propriétaires.

      Acheter une maison, c'est se mettre un fil à la patte, donc. Est-ce un choix délibéré : se lier pour ne plus être tenté de s'envoler ? C'est en tous cas un choix difficile à faire pour toute personne qui, comme moi, est adepte de la liberté. Il faut accepter de s'enraciner, de poser ses valises, de signer un contrat à durée indéterminée avec cette bâtisse qui va nous abriter.

    • a posté un article :

      Danse de salon
      Depuis le début de la soirée, ils dansaient au milieu du salon, emberlificotés dans la musique, enchaînés par les notes, soudés l'un à l'autre en une valse unique. Assis dans le canapé,...

    • a posté un article :

      Un café sans sucre
        — Je te laisse quelques instants, ma puce. Je vais préparer ton café. Elle s'éclipsa vers la petite cuisine de son deux-pièces. Restée seule, j'observais la tapisserie fanée, les meubl...

    Plus...

    Blogs de Zia Odet

    Blogs favoris

    Zia Odet n'a pas encore de blogs favoris

    Suit 0 membres

    Zia Odet ne suit pas de membre

    Suivi par 0 membres

    Zia Odet n'est suivi par aucun membre