Partagez vos passions
Rejoignez la communauté

  • Alking


    Facebook Twitter';

    Jeune, à vision durable!

    • a posté un article :

      BOEING : UNE FRANÇAISE RECLAME 247 MILLIONS D'EUROS APRES AVOIR PERDU SON MARI DANS UN CRASH

      C’est un "combat contre Goliath", selon les termes utilisés par Nadège Dubois-Seex. BFMTV et Les Échos annoncent que cette Française habitant aux États-Unis a décidé d’attaquer Boeing en justice en raison du crash du 737 MAX du vol 302 d’Ethiopian Airlines. Le 10 mars dernier, 8 Français, dont son mari, Jonathan Seex, faisaient partie des 157 victimes de ce crash. Un accident survenu quelques mois seulement après celui d’un autre Boeing 737 MAX, en Indonésie : 189 personnes avaient perdu la vie, le 29 octobre 2018. La mère de Jonathan Seex, également présente, accuse l’entreprise américaine d’avoir "agi de manière imprudente (en) faisant passer le profit avant la sécurité des passagers", selon des propos relayés par Les Échos. Lors d’une conférence de presse, ses avocats américains (qui représentants également d’autres familles au Kenya et aux États-Unis dans ce dossier) ont annoncé porter plainte contre Boeing et réclamer 276 millions de dollars (247 millions d’euros environ), au minimum, au constructeur aéronautique.

    • a posté un article :

      LA SCENE DE LA SAISON 2 QUE VOUS DEVREZ REVOIR APRES LA FINALE DE LA SERIE

      LA SCENE DE LA SAISON 2 QUE VOUS DEVREZ REVOIR APRES LA FINALE DE LA SERIEIndépendamment de vos sentiments sur le final de Game of Thrones, nous pouvons tous convenir que le destin de Daenerys, bien qu'il ait été précipité, s'est senti presque inévitable par le dernier épisode, jusqu'au moment même où Jon Snow a plongé cette petite dague dans le cœur de sa tante. Non pas que nous en soyons heureux. En fait, on est plutôt contrariés, merci de demander. Pourquoi c'est si difficile d'imaginer qu'un de nos personnages préférés dans l'histoire de la télévision, la Mère des Dragons et le Briseur de Chaînes, est tombé dans la folie et a décidé de se lancer dans un carnage meurtrier, ne devrait pas être si difficile à comprendre. 

      Une seconde, elle était diplomate, forte d'une volonté forte et d'un caractère féminin qui croyait au fond de son cœur qu'elle pouvait libérer le monde. L'instant d'après, elle était l'enfant de son père : un maniaque meurtrier enragé avec un penchant pour brûler des femmes et des enfants innocents vivants. Cool, super, génial. Merci, les gars. Mais....et c'est difficile à taper....aurions-nous dû voir la fin de Daenerys arriver ? Une scène centrale du jeu des Trônes de la saison 2 dit "oui".

      Souvenez-vous de la vision prophétique de Dany lorsqu'elle entre dans la Maison de l'Immortel à Qarth : Elle est dans les restes du donjon rouge, sauf qu'il est détruit et que le toit a disparu. Elle marche vers le trône de fer, alors qu'une substance blanche (présumée être de la cendre) tombe autour d'elle. Au moment où elle est sur le point de toucher le trône, ses dragons hurlants l'appellent dans une autre vision : Elle est maintenant au nord du mur et a retrouvé Khal Drogo et leur enfant.

    • a posté un article :

      10 ÉTATS D’ESPRIT À DÉVELOPPER POUR RÉUSSIR SES PROJETS

      « Les gestionnaires et entrepreneurs ont tant besoin de changement : le changement arrivera avec ou sans un bon leadership » Alain NKINGI.  Malheureusement, sans un leadership ADAPTE, le changement sera “NEGATIF”, mais si la gestion s’adapte aux normes qui garantissent la croissance et le développement local, la transformation sera POSITIVE.  

      #1. AVOIR LA SOIF D’APPRENDRE 

      ALAIN NKINGI: 10 ÉTATS D’ESPRIT À DÉVELOPPER POUR RÉUSSIR SES PROJETS EN 2017Il est important de toujours se former. Lisez tous les jours, ne serait-ce que 30 minutes pendant vos transports, ou le soir. Arrêtez de regarder la TV s’il le faut mais instruisez-vous. Il est stupide de croire qu’il faut arrêter d’apprendre après avoir obtenu un diplôme.

      Votre vie doit être un apprentissage continu. Il y a tant de choses à apprendre. Soyez curieux, instruisez-vous. Devenez un expert dans votre domaine. Les connaissances sont un pouvoir et une forme de richesse.

      Vous pouvez par exemple apprendre : 

      ·         A mieux gérer votre temps afin d’en avoir plus pour vous et votre famille ;

      ·         A gérer vos finances personnelles pour sécuriser votre famille ;

      ·         A mieux vous connaître afin de tirer le meilleur parti de votre vie ;

      ·          Etc…

      On reconnait les riches à leur bibliothèque. Ils n’ont pas de télé, mais une bibliothèque remplie de livres. Personnellement, je profite de mes transports en commun pour lire chaque jour. Je gagne en connaissances, et en inspiration. N’hésitez pas, des livres il en existe des millions pour apprendre, et cela reste la meilleure ressource.

      Bien évidemment, il existe aussi internet et tout plein de blogs et sites pour apprendre. Faites tout de même attention aux sources.

      Et enfin, il y a les formations. Vous ne devez pas hésiter à investir dans une formation. C’est l’investissement le plus rentable que vous pourrez faire.

      #2. ETRE PERSÉVÉRANT

      Ne lâchez jamais rien. Vous pourrez certainement avoir quelques baisses de motivation de temps en temps. C’est normal et humain. Est-ce pour autant que vous devez tout laisser tomber ?

      Vous pourrez aussi rencontrer des échecs, mais continuez à vous battre. La majorité de la population baisse les bras après le premier échec. Pourtant les personnalités à succès ont ce point en commun : elles ne laissent jamais, jamais, JAMAIS tomber. Rien ne doit vous empêcher d’atteindre votre objectif.

      « L’échec n’est qu’un détour, pas un cul-de-sac. » 

      Alors continuez, encore et encore. C’est un point clé de la réussite. Ceux qui connaissent le succès, ont également connu des échecs. Michael Jordan a raté dans sa carrière plus de 9 000 paniers, perdu plus de 200 matchs, et raté a plusieurs reprises des tirs décisifs. Certains auraient abandonné pour ça. Lui est encore en jeu, et un excellent joueur.

      #3. OUVERTURE D’ESPRIT

      Beaucoup de personnes que je rencontre ne sont absolument pas ouvertes d’esprit. Il y a plusieurs façons de penser, pas uniquement la vôtre. Acceptez-le. Il ne s’agit pas de changer sa façon de penser, mais de se rendre compte que les avis sont différents du notre et doivent être respectés.

      Aussi, acceptez la critique, quand elle est constructive. C’est un excellent moyen pour progresser. Combien de fois vous êtes vous énervé ou braqué lors d’une critique ? Pourtant, vous auriez pu vous en servir pour devenir meilleur. C’est à ça que doit servir une critique.  Demandez-la même ouvertement. Avoir d’autres points de vue que le sien c’est justement excellent.

      #4. AVOIR DE L’AMBITION

      « Visez toujours la lune, si vous échouez vous atterrirez dans les étoiles »  C’est une phrase très vraie. Ayez de l’ambition, et voulez, exigez le meilleur pour votre vie. N’ayez pas peur de tenter des choses que peu tentent. Cela ne coûte rien d’essayer de voir sa vie en grand.

      J’ai beaucoup évolué depuis que je cherche à faire de grandes choses dans ma vie, et à ne rien regretter. Avoir de l’ambition, c’est également tout donner pour atteindre son objectif, et prendre confiance en soi.  Si les autres l’ont déjà fait pourquoi pas vous ?

      Personne n’a plus de talent, simplement il y a plus de confiance, de travail. Soyez prêt à tout (ou presque) pour votre objectif, la vie est courte, donnez tout ce que vous avez, vivez pleinement.

      Ne soyez pas « réaliste ». Avoir de la lumière en appuyant sur un bouton, CA c’est irréaliste. Heureusement que Thomas Edison ne l’était pas sinon nous n’aurions pas de lumières dans nos maisons.   OSEZ !

      #5. RESTER POSITIF

      « Je n’ai pas échoué, j’ai trouvé 10 000 solutions qui ne fonctionnent pas » Thomas Edison.

      Je me permets de citer à nouveau T. Edison qui fût un grand homme, et qui a changé nos vies à nous tous. Restez toujours positif.

      Le positif attire du positif, et l’inverse est vrai. Rappelez-vous, les jours où vous êtes euphorique pour une raison quelconque : départ en vacances…etc. Votre joie de vivre se communique et vous êtes plus ouvert, plus énergique ce qui vous crée des opportunités. Elles n’ont pas lieu lorsque l’on est négatif, renfrogné et que l’on se plaint.

      A partir d’aujourd’hui, ne vous plaignez plus, agissez. Pensez positif. Il y a toujours quelque chose à apprendre d’un échec. Voyez plutôt ce côté-là. Vous allez rentrer dans un cercle vertueux, et ensuite vous serez beaucoup plus souvent de bonne humeur, donc attirerez de nouvelles opportunités.

    • a posté un article :

      RDC: LETTRE AUX GENERAUX RWANDAIS AU SEINDES FARDC

      RDC: LETTRE AUX GENERAUX RWANDAIS AU SEINDES FARDCCES TUEURS

      Le 31  juillet, vous êtes  Généraux  dans  les FARDC, vous  participerez  dans la ville de Kinshasa  aux festivités du 22e régiment SS, basé  au camp KOKOLO, qui doit partir  pour  se mêler dès cet été à la guerre contre les  citoyens Congolais civiles. On vous aura dit que vous partez pour aider à consolider, imposer  la paix (en faisant la guerre ?) et protéger le peuple Congolais  (en occupant et en bombardant son territoire ?) contre des combattants venus de l'étranger (et vous, d'où venez-vous ?). Combien d'entre vous reviendront dans des cercueils ou avec des blessures et des handicaps physiques et psychologiques ? Combien d'entre vous seront devenus des assassins ?                   

      En plus de politiciens voulant bien paraître dans les médias, des familles de plusieurs militaires assisteront aux festivités et à la parade du 31 juillet  pour exprimer leur « fierté » et leur appui à leur proche militaire. Je me rendrai moi aussi au Nord Kivu, plus précisément à BENI VILLE ET TERRITOIRE, mais pour  manifester contre la présence de l'armée Tutsi en RDC. La coalition Guerre à la guerre organisée  en effet une manifestation, et j'espère que nous serons nombreux à protester.

      UNE GUERRE INJUSTE

      Chers  mercenaires FARDC, vous devez savoir que vous vivez  dans un pays profondément divisé   par une guerre civile qui se poursuit depuis presque 30 ans comme l’ont voulu vos parrains. L'armée Congolaise  participe à cette guerre civile en prenant parti pour une faction, celle des dirigeants qui gouvernent aujourd'hui ce pays dont le nom officiel est « République Majorité Présidentielle »

      Bien sûr, l'ancien régime des marionnettes dont faisaient parti, Alexis THAMBWE  MWAMBA, Lambert MENDE OMALANGA, Raphael KATEBE KATOTO, Norbert  KATINTIMA et consort,  imposait son pouvoir de manière injuste et brutale, surtout pour les femmes. Mais selon le rapport 2007 d'Amnistie internationale, « des atteintes au droit international humanitaire et relatif  aux droits humains ont été commises [en RDC, par cette bande de  cons au pouvoir] en toute impunité par toutes les parties au conflit, que ce soit les forces de sécurité Congolaises  et internationales ou les casques bleus ». L'armée Congolaise  commet de nombreux méfaits graves contre ses citoyens qu’elles doivent protéger, dont tuer des civils et remettre des prisonniers à des tortionnaires. Ceci parce qu’elle est  pleines  de mercenaires de la Tutsi Power.

      Les politiciens qui gouvernent aujourd'hui la République de la Majorité Présidentielle  et que l'armée Congolaise  protège contre leurs ennemis sont en grande majorité des chefs de milice qui ont perpétré des crimes de guerre : viols en masse de femmes, tortures et exécutions de combattants et de civils.  Selon une féministe Congolaise, le gouvernement est présentement contrôlé par des « misogynes, antidémocrates et réactionnaires » et par de « distingués trafiquants de drogue, une bande des détourneurs».   De plus, ces dirigeants sont profondément corrompus, détournant en toute impunité des millions de dollars destinés à l'aide humanitaire. Pourquoi l'armée Congolaise  devrait-elle se porter à la défense d'un tel régime ?

      Peut-être parce que le sang qui coule là-bas, le vôtre et celui de vos ennemis, a une grande valeur aux yeux des élites du RWANDA, OUGANDA, etc. Ces  voisins puissant et très influent du régime KABILA.  Peut-être aussi parce que des propriétaires et des actionnaires de compagnies de matériel militaire convertissent en millions de dollars chaque litre de sang qui coule, ce qui expliquerait tous ces contrats très rentables octroyés -- souvent sans appel d'offres -- par l'État Congolais  depuis le début de cette guerre pour de la quincaillerie meurtrière.

      Peut-être parce que des politiciens, dont le premier ministre de la RDC, MATATA  MPONYO, tirent un profit politique à  en promouvant  les militaires Rwandais en RDC, ce qui expliquerait qu'ils aiment s'y faire filmer et photographier par les médias.

      Vous  êtes en RDC, tout de même pour accroître la sécurité de KABILA et de vos intérêts,  les experts  ayant convenu que les pays  voisins  engagés dans les guerres en RDC  courent  aujourd'hui plus de risques d'être la cible d'attentats, sans compter que les sommes englouties dans la guerre pourraient être investies plus adéquatement pour répondre aux vrais besoins de la population. Ni pour le bien des enfants Congolais, que vous tuez parfois et dont vous devez bombarder le village et emprisonner ou tuer les parents pour leur construire des écoles. Ni pour les femmes  Congolaises, elles aussi victimes de la guerre et toujours opprimées par les politiciens que vous défendez.

      REFUSER DE PARTICIPER À LA GUERRE

      Je viens de visionner le film sur les massacres des Congolais par les armées extérieures ! Non !, lisez aussi le livre de Charles ONANA, ces tueurs TUTSI AU CŒUR DE LA TRAGEDIE AFRICAINE.  Dans une armée, rompre les rangs est un geste lourd de sens, qui implique un sentiment de trahison envers ses camarades... L'armée encourage cet esprit de corps, cette solidarité entre militaires, et méprise celles et ceux qui peuvent sembler manquer de courage.

      Mais ne faut-il pas aussi du courage pour quitter une armée que des politiciens lancent dans une guerre injuste ?   Je me suis mis à rêver que tu quittais l'armée toi aussi et que nous marchions ensemble à BENI le 30 juillet, contre les tueries.  Parce que ces tueries des Congolais   sont injuste ; parce que je t'aime, DIDIER ETUMBA.

      Je suis choquais tous  les jours de voir défiler sur les réseaux sociaux les images des  « enfants mutilés, civils traumatisés, soldats morts ».  Je suis  devenu objecteur de conscience quand  j’apprends  que ces tueries  tuaient  plusieurs milliers de civils par année.   DIDIER  ETUMBA, vous  êtes membre de la Garde nationale, ai le courage refusé  certaines opérations quand  même : « Ton obligation morale envers Toi-même et envers le monde  était plus importante que n'importe quel contrat que tu 'aurais pu signer. »

      Ivan SENGI YUMVA, un veterend  Rwandais en RDC, explique : « En RDC, je me suis trouvé à faire partie du problème plutôt que de la solution. J'étais le problème d'une ville ordinaire, dans la vie de gens ordinaires [...]. Tous ces insurgés, comme on les appelle, ce ne sont pas des insurgés. Ce sont des gens qui n'ont plus rien. Il y avait cet homme qui était en colère parce que nous avions tué sa famille. [...] Il voulait une revanche, j'imagine. Cet homme n'est pas un insurgé, il est tout simplement désespéré. »   Et ces militaires Rwandais aux affaires  et leurs  frères et sœurs dans la Fonction Publique, ne sont-ils pas des insurgés -- des résistants -- si l'armée Congolaise occupait une partie du Congo, bombardait ses maisons et emprisonnait et tuait ses habitants ?

       

       AM

       

    • a posté un article :

      KINSHASA : LANCEMENT OFFICIEL DE L’ONG CADERSA

      CADERSA : CONTEXTE DE CREATION

       

      Le Monde rural se veut attrayant et prospère. Fort de ses citoyennes et de ses citoyens, de ses ressources et de ses potentiels, il ouvre des créneaux inédits de développement qui contribuent au dynamisme économique, social, politique et culturel.

      KINSHASA : LANCEMENT OFFICIEL DE L’ONG CADERSAPar ses territoires et ses villages, constitue une mosaïque de lieux d’appartenance identitaire où les savoirs locaux se marient à l’innovation, ils fondent désormais son essor sur un développement rural multifonctionnel, intersectoriel et solidaire où sont pleinement mis en valeur les talents de ses filles et fils, des jeunes et des moins jeunes.

       

      Le Monde rural de demain offrira des milieux de vie à échelle humaine où il fait bon vivre ensemble, des milieux qui se développent tout en ayant su préserver et mettre en valeur les ressources naturelles présentes au profit des générations futures.

      Les mesures de soutien propres aux territoires et villages ruraux sont nécessaires pour appuyer les objectifs du développement durable, de lutter contre le changement climatique et la désertification, de développement de entrepreneuriat rural et des villages natures, de lutte contre la faim, la pauvreté ainsi que toutes les inégalités et les violences qui s’y passent et s’y développent,

       

      La solidarité et l’égalité entre les hommes et les femmes jouent un rôle important dans la réalisation des objectifs du développement durable, dans la promotion du développement rural, du respect des droits de l’homme, de la promotion de entrepreneuriat, du développement communautaire participatif en milieu rural, du renforcement des capacités locales, de la promotion de la cohésion sociale et l’amélioration des conditions de vie des communautés locales, de développer des centres de développement agricole dans tous les territoires et aux villages ruraux… sont des voies efficaces de leur auto-prise en charge et de leur progrès économique et social de nos villages.

       

      Les initiatives agro écologies dans le Monde commencent à se confirmer comme une pratique favorisant l’autonomie des paysans, la préservation des ressources naturelles, la protection de la biodiversité, la lutte contre le changement climatique et l’amélioration des revenus des producteurs agricoles du Monde rural.

      La nécessité de valoriser, de moderniser le monde rural et de conjuguer nos efforts en vue de mener de plaidoyer afin de promouvoir : la politique nationale de la ruralité, l'agriculture familiale et la sécurité alimentaire, la démocratie, les droits humains, de prévenir le conflits et construire la paix, l'éducation des jeunes, l’environnement et la protection de la biodiversité, de regrouper toutes les organisations paysannes des producteurs agricoles dans le but de militer avec elles, pour une gestion démocratique et participative du pouvoir qui garantit l’accès de tous aux droits culturel, sociale, économique et politique.

       

      Soucieux de créer un lieu privilégié et inclusif de concertation et de promotion d’un développement rural et d’une économie sociale et solidaire, d’une politique nationale de la ruralité ainsi que la modernisation de nos villages ruraux par la mise en œuvre des projets à l’échelle locale, provinciale et nationale.

      Il est créé en République Démocratique du Congo, une association sans but lucratif dénommée " Centre d’Appui au Développement Rural et à la Sécurité Alimentaire », CADERSA en sigle.

    • a posté un article :

      RDC-KALEHE : SACRIFICE DE BOSHAB, T. MWAMBA et M. CISHAMBO AU SUD-KIVU.

        RDC-KALEHE : SACRIFICE DE BOSHAB, T. MWAMBA et M. CISHAMBO AU SUD-KIVU.  Des informations alarmantes en provenance du Sud-Kivu, indiquent que depuis quelques semaines cette province vit sous une menace permanente d’explosion sociopolitique. Et pour cause, d’après des sources directes basées à Bukavu chef-lieu de la province du Sud-Kivu, tout est parti de l’occupation, il y a quelques mois, d’une portion de la concession à vocation agricole appartenant à la société allemande PHARMAKINA par 500 familles sinistrées lors des pluies torrentielles qui s’étaient abattues sur la chefferie de Buhavu en territoire de Kalehe, occasionnant des lourdes pertes en vie humaines et en matériels.

      En l’absence d’une solution d’urgence, qui devrait être prise ipso facto par les pouvoirs publics afin d’épargner les dites familles sinistrées de la précarité, le Mwami (autorité coutumière locale) avait pris ses responsabilités en allant installer celles-ci là où elles pouvaient être à l’abri des intempéries  jusqu’au jour où il sera possible de leur trouver un nouveau cadre de vie qui ne poserait aucun problème. Malheureusement l’initiative du Mwami a été prise comptée avec les impondérables qui sont venus tout remettre. Incendie et pillage en règle ?

      En effet, quelques mois après leur installation sur la concession de la société PHARAKINA, cette société a intenté un procès en déguerpissement contre la chefferie de Buhavu, établie en territoire de Kalehe, en insistant beaucoup sur l’évacuation sans condition ni délais de 500 familles sinistrées concernées.

      Malgré l’appel formé par la collectivité de Buhavu, après un jugement entaché d’innombrables irrégularités, un pelletons renforcé ce policiers à pris d’assaut dernièrement le site habité par lesdites failles sinistrées à 4 heures du matin, heure locale, en incendiant leurs abris de fortune et en pillant systématiquement tout ce qui leur restait en terme de biens.

      Il y a eu au passage des cas graves de blessures ou de viols, qui n’ont pas été répertoriés ou dénoncés par la population, par peur de représailles, pratiques devenues monnaie courante à Kalehe. Aux dernières nouvelles, nous avons appris dernièrement que le Mwami Franck KAMIROGOSA III SHOSHO NTALE, qui était assiégé par un groupe d’agents de l’ordre non autrement identifiés et armés jusqu’aux dents, a réussi à s’échapper de chez lui par miracle et se trouve pour le moment refugié à Kinshasa, craignant pour sa vie. Insensibles aux malheurs de réfugiés.

    • a posté un commentaire sur l'article RDC : DES JEUNES FONT DE MOISE KATUMBI LEUR CHOIX ET MODELE de Alking

    • a posté un commentaire sur l'article ALAIN NKINGI-PREFACE D'AVENIR de Alking

    • a posté un article :

      RDC : LES ORDURES ELECTORALES COMME STRATEGIE D’ADHESION

      RDC : LES ORDURES ELECTORALES COMME STRATEGIE  D’ADHESION

      Malgré les inquiétudes exprimées  par l’opposition de la RDC au sujet du manque de réalisme du calendrier électoral actualisé qui prévoit réviser  le fichier électoral sur une durée de 17 mois  max, les partis politiques  de l’opposition, les forces vives et l’église catholique menace  de perturber certaines institutions publiques. 

      Il faut  rappeler  que le débat sur les élections en RDC se déroule dans un climat d’incertitude caractérisé par la polémique  autour de la perspective de la reconduction du Président Joseph KABILA pour un troisième mandat à la tête de l’état. Ce projet étant soutenu par la majorité au pouvoir et certains  ambulants de l’opposition en quête  de positionnement crée un flou dans l’éducation électorale, la formation de l’opinion publique.  Par journée, ce sont des dizaines de notables ressortissants de tel ou tel coin  qui débarquent, un seul thème au rendez-vous : Dialoguons !                

      A part les politiques, les hommes de medias bombardent les pauvres citoyens de fausses idéologies. Les medias Congolais dégoutent, le culte de personnalité y prime et les vraies informations sont gâchées.  Les apologies du parti au pouvoir sont légions, c’est qui justifie le culte de personnalité au sein de l’administration publique congolaise.

      INFECTION  DE  L’EDUCATION  ELECTORALE  ET  CIVIQUE

      Pendant  longtemps,  l’éducation  électorale  relevait  des  organismes  électoraux.  Cependant,  on  a  remarqué  plus  récemment  une  diversification  au  sein  des  organisations non gouvernementales, confessions religieuses  et personnalités  politiques  qui  s’emploient  à  éduquer  et  à  mobiliser  les  électeurs,  et  qui  se consacrent aux questions plus vastes de citoyenneté et de  démocratie.

      Au Sud-Kivu,  les  organismes  qui  s’intéressent  et  qui  prennent  part  à  des  initiatives  d’éducation électorale proviennent d’horizons divers. Certains ont  de  l’expérience  en  administration  électorale.  D’autres  peuvent  posséder  de  l’expérience  dans les domaines de  l’éducation  civique, de la défense des intérêts  publics,  de  la  résolution  des  conflits,  de  la  communication  de  masse,  de  la  formation, de l’éducation aux niveaux primaire, secondaire ou avancé. Quelques-uns  ont  considérablement  œuvré  auprès  de  groupes  particuliers,  tels  que  les  jeunes,  les  vieillards,  les  personnes  handicapées,  les  minorités ethniques ou linguistiques, les femmes.  Mais cette éducation est tronquée  par les partis politiques qui polluent les gens de fausses éducations.

      La plupart de ces partis politiques ne font qu’éloger  leur leader ou famille politique. Les peuples n’a  pas besoin de tout ça ; il a besoin de bonnes informations.

      La RDC, étant  l’une des jeunes démocraties, est devenue théâtre de  conflits liés aux contentieux électoraux qui remontent aux années 2006. Sa première et sa deuxième expérience électorale respectivement en 2006 et en  2011  n’ont  pas  suffi  à   consolider  une  maturité  politique  dans  la  personne  de  ses acteurs politiques moins encore pour les pauvres populations électrices.

    • a posté un article :

      KABILA ; UN PRESIDENT DES GUERRES PASSEES ET A VENIR

      KABILA ; UN PRESIDENT  DES GUERRES  PASSEES  ET A VENIRO

      n connait bien le tempérament et les silences assassins de cette célébrité, dont le programme en politique se résume à utiliser encore plus la corruption que ce que fait les présidents Tanzanien, et qui prône la mise en œuvre des méthodes les plus dures contre ses citoyens à travers l’achat des engins anti-émeutes et  l’encadrement des Jeunes Pomba (en image des Imbonera’Kure au Burundi) de la majorité caché sous un slogan Promenade de santé.   KABILA DESIR, un concept développé par le Ministre Kin-Kiey MULUMBA, qui traduit, selon, lui, le combat pour la reconnaissance de Kabila comme celui qui a fait la paix au Congo et rendu le pays prospère.  Bien sûr, les peuples Congolais ont gagné les guerres passées et ils ont dédiés   à Kabila la victoire, et les guerres à venir ? C’est pour qui ces guerres du futures ? Qui les préparent ?

      Quelles sont exactement les règles qui président au droit à la séparation et, plus généralement, à ce que j’appelle l’autodétermination des peuples ?

      «2010, Un jeune homme Tunisien, se fait confisquer sa charrette à légumes par la police. Il s’immole par le feu en signe de protestation et quand la nouvelle de sa mort  se répand, des centaines des milliers de personnes descendent dans les rues pour manifester. Ils réussissent à destituer le dictateur du pays, Ben Ali.  Cela inspire les peuples des pays voisins et les dictateurs …….»

      Certains nous disent s’y perdre un peu et  les politiciens en sont ignorants.   Et en effet, à en croire nos grands medias….Au Sud-Kivu, les SHI y ont droit. Mais pas les HAVU, ni les BANYAMULENGE, présomption !  Au Nord-Kivu, les NANDE  y ont droit.  Mais pas les BANYANGA, ni les HUTU.

      En Afrique, les généraux mafieux de l’Est de la RDC y ont droit.  Mais pas les tribus du Sahara Occidental. 

      En Amérique latine, les riches provinces (de droite) de Bolivie et du Venezuela y ont droit.  Mais pas les Indiens du Chili, du Mexique, etc.  Dans les nouvelles provinces nouvellement créées, les choristes du chef y ont droit.  Mais pas les petits citoyens qui portent des armes sans munitions, sans uniformes mais avec une bombe qui est sa constitution, ni ceux de la famille complice ! Au Congo d’enfer, les LUBA et les KONGO y auraient droit par condition, mais pas ceux issus de l’opposition vraie. Ah ! C’est compliqué en effet.

      Si on simplifiait tout ça? N’auraient droit à l’autodétermination que ceux qui sont «AVEC NOUS» pas les autres.  Même pas les succès du printemps Arabe, ni Burkinabè. Et tant qu’on y est, remplaçons aussi le mot «DEMOCRATE» par «AVEC NOUS» et le mot constitution par «AVANCONS SANS CONTRE NOUS»

    • a posté un article :

      ALAIN NKINGI-PREFACE D'AVENIR
      À l’heure où les pertes d’emplois massives frappent les jeunes Congolais, le projet de coaching en leadership « Ma ville, ma vision, mon avenir » du cabinet DonKing CCC, a permis à 10 jeunes amb...

    • a posté un article :

      RDC : DES JEUNES FONT DE MOISE KATUMBI LEUR CHOIX ET MODELE

      Association sans but lucratif, « Katumbi  C’est lui Mon choix » (KCM) est composée des jeunes rd-congolais, issus des différentes couches socio-professionnelles. Elle a été créée à partir de Kinshasa, en 2015, au lendemain de la démission de l’ancien Gouverneur du Katanga, sieur Moïse Katumbi Chapwe. Dont le choix pour ces jeunes est fondé sur « l’honnêteté et volonté politique, le respect des droits de l’homme ainsi que la bonne gouvernance » qui a caractérisé cet homme durant son mandat. «Sans compter, son côté humain », soutient Me Papy Mbaki, Coordonnateur de cette structure, qui prépare sa sortie officielle. Ils sont déjà plus de 5.000 jeunes (chiffres appuyés par les fiches d’adhésion) à Kinshasa, réunis dans une association qu’ils dénomment Katumbi C’est lui Mon choix (KCM). Ils ont pour mission de capitaliser, promouvoir les acquis et atouts de Moïse Katumbi à la tête de la province du Katanga, en ce qui concerne sa gestion de la chose publique. Ils ont choisi Katumbi pour leur modèle. Mieux, ils l’ont proclamé modèle de la jeunesse rd-congolaise en politique pour sa gestion de la chose publique.

      « Les motivations profondes de la création de cette structure, explique Me Papy Mbaki, sont la promotion des valeurs démocratiques, de la bonne gouvernance, de l’honnêteté et de la volonté politique dans le chef de la jeunesse rd-congolaise, appelée à diriger ce pays ». « Depuis longtemps, cette jeunesse n’a plus de modèle en politique surtout en ce qui concerne la manière de gérer de la chose publique. Elle avait toujours une perception négative des politiciens rd-congolais. Cependant, la gestion par Moise Katumbi du Gouvernorat du Katanga a cassé ce stéréotype. Les jeunes ont retrouvé en lui, des valeurs patriotiques sur lesquelles, ils se sont décidés de fonder les objectifs de leur association ».

      « Ces valeurs doivent être capitalisées pour toutes les générations. D’où, notre choix de Moise Katumbi comme notre modèle, notre repère dans la gestion de la chose publique », renseigne le coordonnateur du KCM. Avant d’ajouter que: « Vous savez que ce ne sont pas des compétences qui font défaut dans notre pays. Par contre, nous avons un problème sérieux de manque de volonté politique, nous n’avons pas assez des personnes qui acceptent de servir le pays pour l’intérêt général, des personnes qui ont la conscience de l’intérêt général ». Pour ces jeunes, l’honorable Katumbi a compris qu’une autorité politico-administrative, est un serviteur du peuple, il a servi durant tout son mandat pour le peuple katangais et non pour son ventre.

      « Je vais un peu vous faire rire. Observez un peu l’aspect physionomique de Katumbi, il est resté égal avant, pendant et après ses fonctions. Contrairement à d’autres politiciens, une fois devenus aux affaires, ils deviennent gras, avoir un ventre bedonnant, ils font de la politique pour leur vendre, femmes et enfants », se désole Me Mbaki.

      A la question de savoir si ce n’est pas Katumbi qui est derrière leur association, le coordonnateur de KCM réponds : « C’est le mal pour notre pays, lorsqu’il y a manifestation de la conscience collective, l’on a toujours pensé que c’est de l’instrumentalisation. Non. Tu sais moi j’ai personnellement rencontré l’honorable Katumbi, une seule fois dans ma vie, en 2006. Alors que j’étais encore journaliste au Journal Le Soft International pour le compte duquel, il m’avait accordé une interview exclusive. Depuis lors, je ne l’ai plus jamais rencontré. C’est un problème de conviction personnelle avec les amis, loin d’être contacté par quiconque », a-t-il dit.

      « Mais ce qui est vrai, moi personnellement, j’ai commencé à croire à cet homme à partir de son argumentaire dans l’interview qu’il m’avait accordée. Je me rappelle qu’il m’avait confié textuellement en ces termes : « Outre cette générosité que les gens voient en moi, j’ai toujours le souci de servir le peuple congolais en général et les Katangais en particulier…Le Congo a besoin d’hommes capables de relancer son développement…Je me prépare à cette perspective avec un plan».

      « J’ai très vite été notamment, avec ces propos, convaincu que cet homme avait la volonté politique et qu’il pouvait faire quelque chose pour sa province, pour son pays. Je suis heureux que l’avenir ait réconforté ma conviction, l’homme a bien dirigé la province du Katanga. Je n’ai pas besoin de prouver cela, c’est de notoriété publique. C’est vrai, qu’il n’a pas pu réaliser tout ce dont il avait besoin pour sa province, compte tenu des plusieurs réalités, à savoir la non-rétrocession des recettes mais aussi certains blocages par le gouvernement central ».

    • a posté un article :

      EXAGERATION: "KOFFI OLOMIDE : MOI, PRESIDENT D’AFRIQUE"
      Le rappeur américain Kanye West veut devenir un jour président des États-Unis, Koffi Olomidé  lui voit encore plus grand : président d’Afrique. L’artiste congolais a laissé entendre...

    • a posté un article :

      REVUE DE PRESSE: COMPLOT CONTRE LA RDC

      REVUE DE PRESSE: COMPLOT CONTRE LA RDCLes journaux parus à Kinshasa reviennent vendredi 6  novembre sur le  discours  de Pierre Lumbi, à l’ouverture du congrès du Mouvement social pour le renouveau (MSR) et les consultations menées par Saïd Djinnit, l’Envoyé spécial du Secrétaire général des Nations unies dans les Grands Lacs pour un éventuel dialogue en RDC.

      «Complot contre la République», titre Le Phare, reprenant les propos de pierre Lumbi, qui s’oppose à toute tentative de modifier la constitution. Selon le quotidien, l’ancien collaborateur du Chef de l’Etat en matière de sécurité a révélé la volonté planifiée, dans les officines du pouvoir en place, de liquider les valeurs républicaines qui constituent le socle de la nation congolaise. «Ce complot est moralement et politiquement inacceptable», a-t-il martelé, avant d’en appeler à un front républicain contre la révision constitutionnelle, le glissement et le troisième mandat du Chef de l’Etat, rapporte le Phare.

      La prospérité annonce Pierre Lumbi dans tous les fronts parce qu’il évoque la constitution, le dialogue et élections. Pierre Lumbi critique le bilan économique du Gouvernement, qui présente ses contreperformances comme des avancées, alors que les rapports successifs du PNUD depuis 2011 et 2013 classent la RDC 187ème sur 187 pays concernés, révèle journal. De son côté, C-news consacre quelques pages  aux consultations que Saïd Djinnit  a eues avec les opposants à Kinshasa. « Saïd Djinnit est en train de rencontrer tout le monde, dans la perspective du dialogue. Il est pressenti médiateur», révèle le journal.

      La Prospérité rend aussi compte de la visite de l’Envoyé spécial du Secrétaire des Nations unies auprès du président de l’Assemblée nationale et titre: «dialogue : Saïd Djinnit chez Minaku. Selon le journal, Saïd Djinnit est venu se rassurer auprès de Minaku de la contribution de l’Assemblée nationale à l’application des engagements pris par le Gouvernement de la RDC dans le cadre de l’accord-cadre d’Addis-Abeba. Saïd Djinnit a, au cours de la même journée, rencontré le Président du Sénat, Léon Kengo et le Chef du Gouvernent, Matata Ponyo, pour évoquer de la tenue, en février 2016, à Kinshasa, de la conférence économique sur les investissements privés dans la Région des Grand Lacs.

       

    • a posté un article :

      MERDE RDC : TSHISEKEDI INVITE KABILA A CONVOQUER LE DIALOGUE

      MERDE RDC : TSHISEKEDI INVITE KABILA A CONVOQUER LE DIALOGUE Coup de théâtre ? Coup de poker ? Véritable tournant ? Les trois sans doute. L’UDPS d’Etienne Tshisekedi s’en remet… au raïs Kabila pour la convocation du Dialogue. Qui l’eût cru ? N’empêche. Le leader Maximo sait créer l’événement. La sensation aussi. Avec l’initiative signée "Ya Tshitshi", la perspective du Dialogue ne s’est jamais autant précisée. Les informations qui viennent fraîchement de Bruxelles où continue à résider le chef charismatique de l’UDPS montrent que l’option d’un dialogue inclusif n’est pas du tout enterrée. Loin s’en faut. Au contraire, elle vient d’amorcer son dernier virage pour le sprint final. C’est l’intelligence qui est faite de l’appel que l’UDPS lance expressément à Joseph Kabila, "lui qui exerce les plus hautes charges de l’Etat" de convoquer en mode d’urgence un dialogue politique. C’est André Kabanda, président UDPS-Benelux (Belgique-Hollande-Luxembourg) qui a joint la presse hier pour expliquer cette position de l’UDPS prise lors d’une réunion de la direction du parti présidée par le président national sur place. Y avaient pris part le secrétaire général Me Bruno Mavungu et son adjoint Bruno Tshibala venus en consultation à Bruxelles. C’est aussi après la rencontre entre Tshisekedi et l’envoyé spécial de Barack Obama pour les Grands lacs Thomas Perriello qui, selon Kabanda, a insisté sur la nécessité de la tenue d’une concertation nationale qui devra se pencher sur le processus électoral. Après avoir suspendu sa participation au pré-dialogue de Venise en Italie et Ibiza en Espagne, l’UDPS, qui n’a pas rompu le processus du dialogue relance la machine. Le parti demande au président Kabila de convoquer en toute urgence ce dialogue politique. Pourquoi Kabila ? Parce que, répond le président de l’UDPS-Benelux, c’est celui qui exerce les plus hautes fonctions de l’Etat. C’est à lui qu’incombe cette charge. Mais le dialogue que le chef de l’Etat va convoquer ne se tiendra que sous une médiation internationale. On sait qu’au départ, entre l’UDPS et le pouvoir, la pomme de discorde était justement la médiation de ce forum.

    • a posté un article :

      RDC: FAUTE DES NERFS, MALU MALU EXPLOSE

      Le président de la commission chargée d'organiser les élections en République démocratique du Congo a démissionné de ses fonctions, a-t-on annoncé samedi de source officielle, à un peu plus de 13 mois de l'échéance de la prochaine présidentielle. L'abbé Apollinaire Malu-Malu a présenté "sa démission de ses fonctions de président de la Céni " (Commission électorale nationale indépendante) au président de la République Joseph Kabila, "pour raisons de santé" et celui-ci en a "pris acte", selon un communiqué officiel lu à la télévision publique.
      La Céni est composée de membres représentatifs de diverses composantes de la population congolaise. Selon le communiqué officiel lu à la télévision, le président Joseph Kabila demande à la société civile, dont était "issu" l'ecclésiastique quinquagénaire, de se réunir "pour désigner son remplaçant".

      Cette démission est "un nouveau coup de tonnerre dans le paysage" politique congolais, a rapidement réagi sur son compte Twitter Olivier Kamitatu, un des dirigeants du G7, groupe de sept partis récemment passés à l'opposition en septembre en accusant Joseph Kabila de chercher à se maintenir au pouvoir coûte que coûte.

    • a posté un article :

      BENI: DES PEINES LOURDES POUR 10 MALFAITEURS

       

      Le Tribunal de grande instance de Beni au Nord-Kivu a condamné vendredi 9 octobre une dizaine de personnes à des peines lourdes pour association de malfaiteurs, enlèvements et viols. Le verdict a été rendu au stade de Mangina, à environ 30 km de la ville de Beni. Le président du tribunal a fait savoir que ces procès ont été organisés pour la répression des crimes graves commis dans la ville de Beni et ses environs. Une région qui fait face à l’insécurité depuis plusieurs mois.

      La peine la plus lourde a été infligée au prévenu Muhindo Musubao Abinda, condamné à la peine capitale pour association de malfaiteurs et pour avoir tué, à la machette, plusieurs personnes dans le village de Mangoko. Neuf autres prévenus ont été reconnus coupables du même chef d’accusation. Ils ont été condamnés à des peines allant de cinq à quinze ans de servitude pénale principale, au paiement des amendes au profit du trésor public et des dommages et intérêts au profit des victimes.

       

       

       

    • a posté un article :

      RDC: 4 FONCTIONNAIRES TUES EN LUTTANT CONTRE LE BRACONNAGE D'ELEPHANTS

       

      RDC: 4 FONCTIONNAIRES TUES EN LUTTANT CONTRE LE BRACONNAGE D'ELEPHANTS Quatre fonctionnaires congolais affectés à la surveillance du parc de la Garamba ont été tués par des braconniers dans cette réserve naturelle du nord-est de la République démocratique du Congo où les éléphants sont particulièrement menacés, ont annoncé vendredi 9 octobre les gestionnaires du parc.  Les quatre hommes, trois gardes de l'Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN) et un colonel des Forces armées de la RDC (FARDC), ont été tués lors d'un "échange de tirs" avec des braconniers qu'ils pistaient à l'aide du collier d'un éléphant tué par les malfaiteurs, indique un communiqué du réseau African Parks, qui gère le parc de la Garamba de concert avec l'ICCN, sans préciser la date du drame. 

      Ces morts portent à huit le nombre de personnes tuées dans le parc depuis le début de l'année, selon African Parks. En juin, African Parks avait déploré la mort d'un garde de l'ICCN et de deux soldats dans une "embuscade tendue par des braconniers lourdement armés". 

       

    • a posté un article :

      FIFA: MICHEL PLATTINI ORGANISE SA RIPOSTE A SA SUSPENSION

      Le « Fifagate » a pris une nouvelle tournure dramatique jeudi 9 octobre avec la suspension pour 90 jours de son président Joseph Blatter et du président de l'UEFA, Michel Platini. Au lendemain de sa suspension, Michel Platini tente d'organiser sa riposte et de dégager son image du sentiment de corruption généralisée qui entoure FIFA.

       L’ancien footballeur visait officiellement depuis quelques semaines le poste de nouveau président de la FIFA lors de la prochaine élection en février prochain. Mais 90 jours de suspension, c'est probablement beaucoup trop dans le plan d'action d’un Michel Platini qui prône dans son programme une révolution vertueuse à la FIFA. En effet, ces 90 jours repousseraient son début de campagne à janvier prochain. Plus grave encore, la suspension de la commission d'éthique pourrait s'alourdir de 45 jours supplémentaires. Le prochain congrès, qui doit se tenir le 26 février prochain, se ferait donc sans lui.

       

    • a posté un article :

      NORD-KIVU : JOURNEE INTERNATIONALE DE PAIX SANS PAIX A MASISI
      La journée internationale de la paix célébrée hier le 21 Septembre n’a pas été une journée de paix dans le groupement LUBERIKE du côté du territoire de Masisi. Le groupe Ma...

    • a posté un article :

      NEPAL: L'HOMME LE PLUS PETIT DU MONDE EST DECEDE
      Le Népalais Chandra Bahadur Dangi, l'homme le plus petit du monde avec 54,6 cm, est décédé à l'âge de 75 ans, a annoncé vendredi 4 septembre le livre Guinness des records.  "Guinness Worl...

    Plus...

    Blogs de Alking

    Suit 0 membres

    Alking ne suit pas de membre

    Suivi par 0 membres

    Alking n'est suivi par aucun membre