Partagez vos passions
Rejoignez la communauté

  • Seitek


    • a posté un article :

      Albert Londres - Cathédrale de Reims, le 19 septembre 1914

       Albert Londres, journaliste accrédité à la Chambre des députés n’était pas mobilisable. A l’issue de la bataille de la Marne il décida cependant de quitter Paris pour Reims. La ville subira un bombardement presque continu par l’armée allemande du 3 septembre 1914 au 5 octobre 1918.

       Le 19 septembre, la cathédrale est pilonnée: 350 obus crèvent les voûtes de la nef, la charpente prend feu et le plomb de la toiture entre en fusion menaçant l'édifice d’une destruction totale.

       Mutilé, ce haut lieu de sacre des rois de France devient alors, dans un pays envahi, un des symboles d’identité nationale.

      *

       

    • a posté un article :

      10 juillet 1940 : les Quatre-vingts qui dirent « non »

      Le 10 juillet 1940, à l'exception de 80 parlementaires qui votèrent non, l'Assemblée donnait les pleins pouvoirs à Pétain, mettant fin à la IIIe République et intronisant le « régime de Vichy »

    • a posté un article :

      La guerre d'Algérie et les silences du Panthéon

      3992716853.png …Je n’ai pas « choisi » les gens à sauver : j’ai sauvé délibérément tous ceux que j’ai pu, Algériens et Français de toutes opinions. Je n’ai ni cherché ni (certes) désiré les périls représentés par l’entreprise qui me fut proposée en juillet 1957: exactement, c’est l’entreprise qui est venue me tirer par la main. « Il se trouve» que j’ai connu le peuple algérien et que je l’aime ; «il se trouve » que ses souffrances, je les ai vues, avec mes propres yeux, et «il se trouve » qu’elles correspondaient en moi à des blessures ; «il se trouve», enfin, que mon attachement à notre pays a été, lui aussi, renforcé par des années de passion. C’est parce que toutes ces cordes tiraient en même temps, et qu’aucune n’a cassé, que je n’ai ni rompu avec la justice pour l’amour de la France, ni rompu avec la France pour l’amour de la justice."

      G. Tillion, Lettre ouverte à Simone de Beauvoir, 1964-
      A la recherche du vrai et du juste
      , p.259.

      5_decembre_-germaine_tillion_a_dos_de_mule_entre_tagoust_et_menaa_dans_laures_algerie_mars_1935c_association_germaine_tillion_detail705x352web.jpg&sa=X&ei=U-ptVan-B8HEUuLsgbgH&ved=0CAkQ8wc&usg=AFQjCNHdyyK2XOH3u-zMgrb7H4Zxjqzv7w

    • a posté un article :

      24 mai 1871 : l'agonie de la République démocratique et sociale

      Une grande partie de l'action de la Commune fut absorbée dans la lutte contre l'offensive menée par les troupes régulières obéissant au gouvernement du pays dirigé par Thiers et dénommées les « versaillais » par les insurgés.

      Comme le montre sa correspondance télégraphique avec Jules Favre, qui négocia la paix avec les Allemands, Adolphe Thiers bénéficia de l'appui du chancelier allemand Bismarck qui libéra près de 60 000 prisonniers de guerre venus renforcer 12 000 soldats dont disposait Thiers. Le 1er avril, celui-ci déclarait à l'Assemblée nationale qu'il mettait sur pied « une des plus belles armées que la France ait possédée ». Où se niche le patriotisme.

      Les versaillais seront 130 000 au début de la Semaine sanglante pour le massacre final. (Source Wikipedia)

      1024px-Le_fort_d%27Aubervilliers_-_Batterie_dirig%C3%A9e_sur_Paris_durant_l%27insurection.JPG

    • a posté un article :

      Le mur des Fédérés morts pour la république

      Le samedi 27 mai 1871, à la fin de la " semaine sanglante " qui marque la fin de la Commune de Paris, les troupes versaillaises parviennent à investir le cimetière du Père-Lachaise où des fédérés se sont repliés. Après une résistance de plusieurs heures dans ce camp retranché, cent quarante-sept communards sont arrêtés puis fusillés contre le mur est de l’enceinte du cimetière. C'est en leur souvenir qu'une section de la muraille est appelée le "Mur des Fédérés".

       

      Le mur des fédérés, Ernest Pichio

       

       

    • a posté un article :

      Eugène Varlin - 28 mai 1871

      "L’histoire finira par voir clair et dira que nous avons sauvé la République ».  Eugène Varlin

       

      Eug%C3%A8ne_Varlin_by_Vallotton.jpgFigure du mouvement ouvrier et militant de la commune de Paris, Eugène Varlin, ouvrier relieur, fut un des pionniers du mouvement ouvrier français.  Fondateur en 1857 de la Caisse de secours mutuel de sa corporation. Il adhéra à l' Association Internationale des Travailleurs dès 1865.
      En 1871, il fut un des principaux dirigeants de la Commune de Paris et membre de sa commission des finances.  Il sera assassiné par les Versaillais le 28 mai 1871.

    • a posté un article :

      Tricoteuses et pétroleuses

       Je veux dire la haine farouche, furieuse, grossière, des gens de l'Ordre : la Mégère , la Pétroleuse , le Monstre à face humaine , tels sont les noms que plusieurs générations de bourgeois ont mis à coté de son nom ".  

      Henri Barbusse à propos de la communarde Louise Michel.

    • a posté un article :

      2 et 3 mai 1808 en Espagne

      Le 2 mai 1808, les habitants de Madrid se soulevèrent contre l'armée d'occupation napoléonienne. la nouvelle de l'insurrection provoqua une réaction immédiate dans  plusieurs régions d'Espagne comme les Asturies, l'Andalousie ou encore l'Aragon. Débutait alors en Espagne une longue guerre d'independance.

    • a posté un article :

      Aghet : le génocide arménien d'avril 1915

      Les 24 et 25 avril 1915, une grande rafle d’intellectuels et notables arméniens à Constantinople donnait le coup d’envoi de la politique de déportation  et de massacres systématique des Arméniens vivant en Turquie. Ce génocide fera un million à un million et demi de victimes.

    • a posté un article :

      2 avril 1871, séparation de l'Eglise et de l'Etat

       Commune de Paris - 1871

      ... Ne laissons jamais s’effacer les anniversaires mémorables. Quand la nuit essaie de revenir, il faut allumer les grandes dates, comme on allume des flambeaux."

      Victor Hugo

       

    • a posté un article :

      Commune de Paris

      18 mars 1871 : déclenchement de la Commune de Paris.

    • a posté un article :

      Affaire de Panama

      Affaire de Panama Le 4 février 1889 la Compagnie du canal de Panama est mise en liquidation judiciaire au détriment de 85 000 actionnaires.

      L'affaire du canal de Panama, la plus impressionnante des affaires de corruption que connaîtra la IIIe république, éclate le 20 novembre 1892.

      *

    • a posté un article :

      Franz Reichelt : le saut de la tour Eiffel

      Franz Reichelt : le saut de la tour EiffelLe 4 février 1912, Franz Reichelt, un tailleur passionné par les débuts de l'aviation, sautait du premier étage de la tour Eiffel pour tester son invention : un costume-parachute en toile, avec des ailes repliables 

      L'instant de sa chute mortelle fut filmé en direct par une équipe de Pathé actualités.

      Deux jours avant, du haut du balcon entourant la torche de la statue de la Liberté, à New-York. Frederick R. Law réussissait un saut en parachute circulaire.

      Le 2 février 1912, le réparateur de clochers Frederick R. Law réussit un saut en parachute depuis le balcon qui entoure la torche de la statue

      En savoir plus: http://www.gentside.com/statue-de-la-libert%e9/le-2-fevrier-1912-le-reparateur-de-clochers-frederick-r-law-reussit-un-saut-en-parachute-depuis-le-balcon-qui-entoure-la-torche-de-la-statue_pic96120.html
      Copyright © Gentside

    • a posté un message sur le sujet bouton facebook de Lucie-D

    • a posté un article :

      Victor Hugo contre la loi Falloux : 15 janvier 1850.

      "C’est votre habitude. Quand vous forgez une chaîne, vous dites : Voici une liberté !"

      glt1.pngAh ! nous vous connaissons ! nous connaissons le parti clérical. C’est un vieux parti qui a des états de service. C’est lui qui monte la garde à la porte de l’orthodoxie. C’est lui qui a trouvé pour la vérité ces deux étais merveilleux, l’ignorance et l’erreur. C’est lui qui fait défense à la science et au génie d’aller au delà du missel et qui veut cloîtrer la pensée dans le dogme. Tous les pas qu’a faits l’intelligence de l’Europe, elle les a faits malgré lui. Son histoire est écrite dans l’histoire du progrès humain, mais elle est écrite au verso. Il s’est opposé à tout. 

      glt1.pngTenez, franchement, je me défie de vous. Instruire, c’est construire. Je me défie de ce que vous construisez.

      Je ne veux pas vous confier l’enseignement de la jeunesse, l’âme des enfants, le développement des intelligences neuves qui s’ouvrent à la vie, l’esprit des générations nouvelles, c’est-à-dire l’avenir de la France. Je ne veux pas vous confier l’avenir de la France, parce que vous le confier, ce serait vous le livrer. (Mouvement.)

      Il ne me suffit pas que les générations nouvelles nous succèdent, j’entends qu’elles nous continuent. Voilà pourquoi je ne veux ni de votre main, ni de votre souffle sur elles. Je ne veux pas que ce qui a été fait par nos pères soit défait par vous. Après cette gloire, je ne veux pas de cette honte. (Mouvement prolongé.)

    • a posté un article :

      "Le Joujou Patriotisme" - Remy de Gourmont

      En avril 1891, Remy de Gourmont publiait dans le Mercure de France un article au titre provocateur  "Le Joujou Patriotisme".  Il y exprime son refus de l'esprit revanchard xénophobe qui ne fait qu'attiser le nationalisme guerrier. Le pamphlet, qui rend aussi hommage à la culture allemande, fit un tel scandale qu'il valut à Remy de Gourmont d'être licencié de la Bibliothèque Nationale.

    • a posté un article :

      10 mai 1933 : autodafé nazi

      " L’art de la propagande consiste à être capable d’éveiller l’imagination publique en faisant appel aux sentiments des gens, en trouvant des formules psychologiquement appropriés qui attireront l’attention des masses et toucheront les cœurs… »

      Mein Kampf – Hitler

       " Seule est bonne la propagande qui mène au succès… celle-ci ne doit pas être correcte, douce, prudente ou honorable…car ce qui importe, ce n’est pas qu’une propagande ait de la tenue, mais qu’elle donne les résultats escomptés. » 

      Goebbels

    • a posté un article :

      L'arrivée des Bohémiens - 12 août 1427

       C'est dans la première moitié du XVe siècle qu'on note l'arrivée en France des premiers groupes de Tsiganes – appelés alors Égyptiens.  Le 12 août 1427, une centaine d'entre eux qui se présente aux portes de Paris se voit refuser l'accès à la ville par l'autorité judiciaire qui les oblige à résider à la Chapelle-Saint-Denis.

       

    • a posté un article :

      B.O.F : Beurre, Œufs, Fromages

      Beurre, oeufs, fromage

      Les trois mots  ''Beurre, Œufs, Fromages'' figuraient autrefois sur les enseignes des crémiers et des épiciers. C'est sous le régime de Vichy et l'occupation nazie que l'expression '' Beurre-Œufs-Fromages'' (B.O.F.) devint péjorative :  elle désigne alors les producteurs, grossistes et autres intermédiaires qui, profitant de la pénurie alimentaire, trafiquent et vendent  au "marché noir" leurs produits à des prix jusqu'à 40 fois  supérieurs à ceux fixés théoriquement par l'État. Ainsi des Français réalisent des profits exorbitants sur le dos des plus démunis en période de rationnement alimentaire et de misère pour tous.

    • a posté un article :

      La yole de gala

      Le 9 août 1858, Napoléon III et l'impératrice Eugénie firent escale Brest, port-étape d’un voyage de propagande dans les départements de l’ouest de la France. Le canot d'honneur qui servit pour le transport de leurs grâces du vaisseau amiral le Bretagne à l’arsenal de la ville était, à quelques détails près, le même que Napoléon Ier avait pris lors de sa visite de l’escadre de l'Escaut à Anvers le 30 avril 1810. 

    • a posté un article :

      Ratapoil

      Contemporain de Louis-Philippe, le roi à la tête de poire, et de Napoléon III,  Honoré Daumier fut un artiste engagé, résolument républicain et ardent défenseur de la liberté d'expression.

    • a posté un article :

      Tabarin & Mondor

      Un tabarin :  synonyme de farceur, de bonimenteur, d'imposteur...

      A Paris, sur le Pont-Neuf, au début du XVIIème siècle, les frères Philippe et Antoine Girard — Mondor le docteur  et son compère Tabarin maître opérateur —,  jouaient la farce pour attirer le chaland et vendre leurs improbables  médecines :

      " La première condition c'est de masquer; la seconde, de monter en banc; la troisiesme, dire et racompter des mensonges; la quatriesme, de se mocquer de la simplicité du peuple; la dernière, de vendre des boulettes."

    • a posté un article :

      Watergaffe et Watergate

      Le 3 décembre 1973, sous le gouvernement Pompidou, le même scénario pitoyable que sa version américaine du Watergate se produisait en France...

      Dans l'immeuble du Canard enchaîné, un Watergaffe à la française mettait en scène des plombiers-espions de la D.S.T. (  Direction de la Surveillance du territoire) venus poser des micros pour connaître le nom des informateurs du journal.

    • a posté un article :

      Persil : Père-Scie

      Jean-Charles Persil (1785-1870), procureur général de la Cour royale, fut un de ces " furieux de la modération " dont l'action s'exerça sans relâche contre les acteurs des Trois glorieuses - journées d'émeutes des 27, 28 et 29 juillet 1830 à la faveur desquelles la monarchie de Juillet, celle de Louis-Philippe Ier, succéda à la Restauration. 

      Dans sa Biographie des hommes du jour, Germain Sarrut note qu'il était " fort ardent à intenter des procès criminels aux hommes de Juillet, à arrêter les inculpés sur les plus légères apparences, à dénoncer les écrivains, à saisir les journaux".

      Hélas pour lui, c'est son nom et son profil qui prêtaient à rire qui l'ont aidé à passer à la postérité par le biais de la caricature.

    • a posté un article :

      L'âne nul : aux urnes !

      L'âne nul : aux urnes !Alphonse Gallaud de la Pérouse (1864-1930), passé à la postérité sous son nom de guerre Zo d'Axa, fut un journaliste satirique et pamphlétaire créateur du journal L’En-dehors et de La Feuille. Libertaire individualiste, Zo d'Axa publia dans La feuille - jusqu'en 1899, - des articles antimilitaristes et anti-capitalistes et lança même une campagne pour l'abolition des bagnes d'enfants.

      " Celui-là fut un de nos Maîtres —le Maître des Maîtres, aux alentours de l'affaire Dreyfus. J'ai personnellement subi deux irrésistibles influences : tout jeune, encore enfant, Jules Vallès ; plus tard, d'Axa. Deux tempéraments différents, cependant, et de procédés opposés ; mais ils se rejoignaient dans une commune haine de la laideur et de la bassesse, dans le mépris des préjugés odieux et stupides, dans le rouge claironnement de leurs colères et de leurs indignations. " Victor Méric

    • a posté un article :

      Quels bonnets rouges ?

      En 1765, sous le règne de louis XIV,  alors que la Bretagne connaît des difficultés économiques importantes, une insurrection paysanne éclate dans la partie occidentale de la province : des paysans bretons se révoltent contre l'imposition de taxes royales et seigneuriales et, plus généralement, contre le poids de la féodalité et des privilèges nobiliaires. Le mouvement, qui menace de s'étendre au reste de la province, entraîne de la part du pouvoir royal une répression impitoyable.

      Manipulant l'Histoire, une bande organisée par le patronat breton ultralibéral se réclame aujourd'hui des Bonnets rouges et entend se faire passer pour progressiste voire révolutionnaire.

    • a posté un article :

      1914 : union sacrée & trahison

      En 1914, la C.G.T. et le Parti socialiste, l'Union Syndicale internationale et l'Internationale socialiste choisissaient le camp de la guerre et signaient leur faillite et leur déshonneur.

      En décembre 1914, Pierre Monatte, un des dirigeants de la C.G.T., opposé à l'union sacrée qui préparait la guerre infâme et fidèle à ses engagements de militant ouvrier, démissionnait  des instances confédérales. Envoyé par la suite sur le front dans les tranchées, il parvint à soutenir l'action contre la guerre.

    • a posté un article :

      L'attentat horrible

      Le 19 novembre 1832, alors que le roi Louis-Philippe se rend au Palais-Bourbon pour l’ouverture de la session parlementaire, un coup de feu est tiré dans sa direction. Il n’est pas touché, il n’y a aucune victime et l’auteur parvient à s’enfuir.  Peu de temps après, Bergeron, étudiant républicain et chef de section de la Société des Droits de l'Homme, est arrêté en raison d'un profil de coupable idéal. Il niera bien sûr les faits qui lui sont à tort reprochés et sera finalement acquitté le 18 mars 1833.

      Pour compenser l’absence d’assassin lors de l' « attentat horrible »  il y eut  abondance d’armes. Et c’est le  procureur général de  la cour  M. Persil, toujours très remonté contre les républicains, qui  fut chargé de faire la lumière sur cette sombre affaire et de mettre rapidement la main au collet du tyrannicide en herbe.

    • a posté un article :

      Bagnes coloniaux (1852-1953)

      Bagnes coloniaux (1852-1953)

      Le 27 septembre 1748, Louis XV, par une ordonnance, rattachait le corps des galères, jusqu'alors indépendants, à la marine royale et donnait ainsi naissance aux  trois grands bagnes portuaires de  Toulon, Rochefort et Brest. Dans ces lieux de misère  les forçats  purgeront leur peine de Travaux Forcés, en remplacement de celle des galères, et fourniront  à la marine  une main d'œuvre peu onéreuse dans les arsenaux et  pour les travaux de construction des ports et des forts.

    Plus...

    Blogs de Seitek

    Blogs favoris

    Seitek n'a pas encore de blogs favoris

    Suit 0 membres

    Seitek ne suit pas de membre

    Suivi par 0 membres

    Seitek n'est suivi par aucun membre