Partagez vos passions
Rejoignez la communauté

  • lesvraisamisdelurss


    Affirmer la vérité sur le socialisme en URSS à l'époque de Lénine et de Staline, ainsi que dans les démocraties populaires avant l'ère révisionniste

    • a posté un article :

      - La vision unique du cosmonaute Gagarine (MAJ 21-04-2021)

      NDLR : Ce qui est intéressant dans cet article ce ne sont pas les références historiques sur l'existence de l'URSS, mais ce que le socialisme, malgré le retour progressif du capitalisme initié par le traitre révisionniste Khrouchtchev, a pu apporter dans les esprits comme certaine vision du monde empreinte de l'Humanisme Véritable !

       

      L'article :

       

      Youri Gagarine, le premier homme qui entra dans l’espace, n’était pas astronaute, mais cosmonaute. Cette différence sémantique renvoie à deux conceptions du voyage : pour les États-uniens, il s’agit de conquérir des planètes, tandis que pour les Soviétiques, il s’agit de découvrir l’immensité. Malgré les apparences et la propagande, l’URSS "irreligieuse" n’était pas athée : elle avait le sens de la Transcendance.

       

      - La vision unique du cosmonaute Gagarine

      Mémorial de Moscou

       

      Soixante années sont passées depuis ce 12 avril 1961 où le cosmonaute Youri Gagarine accomplît une orbite, hors de l’atmosphère, dans l’espace autour de la Terre. Entreprise épique qui, outres ses composantes technologiques et géopolitiques, on était en effet en pleine Guerre froide, rappelle les gestes des antiques héros mythologiques.

       

      Avant tout l’appellatif « cosmonaute », donné par les Soviétiques à leurs explorateurs spatiaux, faisait directement référence au Cosmos, cette image de l’immensité dont l’antique sensibilité faisait dériver aussi, non par hasard, la parole « cosmesi » (l’art de la cosmétique), c’est-à-dire le devenir continuel d’une beauté qui se recrée.

       

      Le cosmonaute, donc, ne part pas à la conquête du Cosmos, mais explore ses merveilles, l’ordre universel qu’il exprime, en se vivant partie de celui-ci.

       

       

       

    • a posté un article :

      - Programme communiste

      Le programme de l'internationale communiste

      Adopté par le VIe Congrès mondial - le 1er septembre 1928 à Moscou :

       

      LE programme de tout communiste sincère !

      Toujours d'actualité ! (Si on devait écrire le programme de l'IC aujourd'hui, il n'y aurait qu'à mettre à jour la réalité de la situation internationale actuelle, car sur le fond - la nécessité de la révolution et ses objectifs - rien n'a changé !)

      "Les communistes ne s'abaissent pas à dissimuler leurs opinions et leurs projets.
       

      Ils proclament ouvertement que leurs buts ne peuvent être atteints que par le renversement violent de tout l'ordre social traditionnel."


      "Que les classes dirigeantes tremblent à l'idée d'une révolution communiste. Les prolétaires n'ont rien à perdre que leurs chaînes. Ils ont un monde à y gagner."

      "Prolétaires de tous les pays, unissez-vous!"

       

      Télécharger « Programme+de+l'Internationale+communiste-1928.pdf » (Version complète)

       

      Autres docs de l'IC :

      Télécharger « Conclusion VIe congres IC 1928.pdf »

      Télécharger « Les vingt-et-une conditions d'admission des Partis dans l'Internationale Communiste.pdf »

      Télécharger « Statuts de l'Internationale Communiste
      Statut de l'internationale-1928.pdf »

      Télécharger « Resolution IC - 1930.pdf »

      Télécharger « Resolution 8e Congres IC - 1935.pdf »

      Télécharger « 7è congrès et Dimitrov_Oeuvres_choisies.pdf »

      Télécharger « La lutte contre le trotskisme.pdf »

       

      Vous pouvez aussi le lire en direct ci-dessous...

      Programme de l'Internationale communiste 

      (Adopté par le VIe Congrès mondial - le 1er septembre 1928 à Moscou)

       

      L'époque de l'impérialisme est celle du capitalisme mourant. La guerre mondiale de 1914-1918 et la crise générale du capitalisme qu'elle a déchaînée furent le résultat d'une profonde contradiction entre le développement des forces productives de l'économie mondiale et les frontières des États. 

       

      Elles ont montré et prouvé que les conditions matérielles du socialisme au sein de la société capitaliste sont déjà mûres et que, l'enveloppe capitaliste de la société étant devenue un obstacle intolérable au développement ultérieur de l'humanité, l'histoire a mis à l'ordre du jour le renversement du joug capitaliste par la révolution.

    • a posté un article :

      - URSS, notre Patrie qui s’en est allée… pour revenir (MAJ 12-04-2021)

      Un document intéressant, même si imparfait (En particulier le fait que la chute de l'URSS est située en 90 et non en 56).

       

      En 1990, c'est la chute "officielle" de l'URSS, mais l'abandon du socialisme s'est fait en réalité avec Khrouchtchev en 56.

      Khrouchtchev, sous couvert de "socialisme de marché" a mis en place un processus économique de retour au capitalisme.

       

      La contre révolution bourgeoise s'est donc opérée à cette époque !

      Ne pas le comprendre, c'est comme certains "communistes" qui croient que la Chine est socialiste, alors que le même processus a eu lieu avec Mao et s'est poursuivi jusqu'à nos jours.

      La seule différence c'est que les Chinois, plus subtilement, ont gardé les apparences du socialisme... Mais uniquement les apparences.

       

      La Chine est le pays impérialiste montant en train de dépasser largement les pays occidentaux !

       

      Lire à ce sujet l'objet du blog qui est plus complet >> http://lesvraisamisdelurss.eklablog.fr/objet-du-blog-p931272

       

      PDF à télécharger :

      Télécharger « URSS notre Patrie qui sen est allée pour revenir.pdf »

       

      URL de la source : http://lepcf.fr/URSS-notre-Patrie-qui-s-en-est-allee-pour-revenir

    • a posté un article :

      - 1953 - Les obsèques du camarade Staline (Vidéos)

      - 1953 - Les obsèques du camarade Staline (Vidéos)

      Le 5 Mars l’Union Soviétique perd celui qui a guidé la révolution après la mort de Lénine et vaincu le Nazisme : Staline.


      Bref, film rare sur ses obsèques.


      Khrouchtchev et ses suivants restaureront peu à peu le capitalisme, la « chute du mur »  -  contrairement à ce que pensent certains – n’étant qu’un épisode de cette tragédie.


      Poutine et sa clique ne faisant que continuer « le boulot ».

      OCF, 5 Mars 2021

       


      Pour télécharger cette vidéo (transmise par le camarade POL) :
      https://u.pcloud.link/publink/show?code=XZiMYfXZ1mXNHK6BW3YcWByoI8VAn0B2nUTk

       

      Une autre vidéo :



      https://youtu.be/IRdtJngAapc

       


      Lire aussi :


      - Staline a-t-il été assassiné ?


      >> http://lesvraisamisdelurss.eklablog.fr/staline-a-t-il-ete-assassine-a161760376

    • a posté un article :

      - Soutenu par Washington, le Massacre de la gauche indonésienne au nom de l’anticommunisme

      Le massacre de la gauche indonésienne en 1965-66, soutenu par Washington, a été l’un des grands crimes du XXe siècle. Une nouvelle génération d’universitaires a découvert l’histoire longtemps occultée du massacre de près d’un million de personnes au nom de l’anticommunisme.

      - Soutenu par Washington, le Massacre de la gauche indonésienne au nom de l’anticommunisme

      Analyse du livre : Buried Histories: The Anticommunist Massacres of 1965–1966 in Indonesia [non traduit en français : Des histoires enfouies : les massacres anticommunistes de 1965-1966 en Indonésie, NdT] par John Roosa (University of Wisconsin Press, 2020).

      Dans la nuit du 30 septembre 1965, un coup d’État raté a entraîné la mort d’une poignée de généraux indonésiens, d’un lieutenant et de la fille de cinq ans d’un général qui avait échappé à l’enlèvement. En quelques jours, une figure militaire relativement inconnue, Suharto, a passé outre la chaîne de commandement.

      Suharto a accusé de ces meurtres le Parti communiste indonésien (PKI), le plus grand parti communiste en dehors de l’Union soviétique et de la République populaire de Chine. Et il a juré vengeance.

       

    • a posté un article :

      - La formule de Prague et les révolutions de couleur pour Cuba

      Par | informacion@granmai.cu

      - La formule de Prague et les révolutions de couleur pour CubaDurant l'offensive culturelle menée par la cia contre le socialisme après la fin de la Seconde Guerre mondiale, l'agence de renseignement étasunienne créée en 1947 assigna à ses agents d’infiltrer tous les espaces culturels

      Durant l'offensive culturelle menée par la cia contre le socialisme après la fin de la Seconde Guerre mondiale, l'agence de renseignement étasunienne créée en 1947 assigna à ses agents d’infiltrer tous les espaces culturels.

      La CIA finança la publication d’ouvrages d’auteurs connus qui suivaient la ligne de Washington, mena les actions les plus diverses pour contrecarrer l'art porteur d’un certain contenu social, subventionna des journaux et des journalistes, et acheta des artistes et des intellectuels.

       

      Le processus qui conduisit à la défaite du socialisme en Europe de l'Est a beaucoup à voir avec les effets sur les mentalités durant une guerre culturelle intense à laquelle elle dut faire face pendant des années, en plus des erreurs de ces projets eux-mêmes.

       

    • a posté un article :

      - De l’usage comparé de la psychiatrie répressive en URSS et en Macronie

      - De l’usage comparé de la psychiatrie répressive en URSS et en MacronieA l’occasion de l’embastillage psychiatrique et fort heureusement provisoire du Pr Fourtillan divers intervenants en sa faveur ont tenté la comparaison avec la répression psychiatrique en URSS, en qualifiant ce genre de procédé de « typiquement stalinien », « digne de l’URSS de Staline », etc…

      En réalité, il convient, à ce propos, de rendre historiquement à Staline ce qui est à Staline, et à Khrouchtchev et Brejnev ce qui leur revient.

      Sous Staline, le degré de répression politique était effectivement plus élevé, même s’il est systématiquement surévalué par les pseudos-« historiens » occidentaux, mais clairement assumé comme tel, et non déguisé en pseudo-« psychiatrie ».

      Les personnes condamnées politiquement l’étaient pour des agissements contre-révolutionnaires, caractérisés comme tels, et donc illégaux en regard du droit soviétique, et non pour une supposée « maladie mentale ».

       

    • a posté un article :

      - Sur Trotsky, sa traitrise et ses mensonges...

      Aymeric Monville, éditeur des “Amalgames de Trotsky – par Grover Furr” répond à l’éditeur de “Trotsky n’est pas coupable”

      Note de Danielle Bleitrach :

      "Aymeric Monville accomplit un énorme travail, non seulement d’éditeur avec Edmond Janssen, mais de réflexion, d’analyse et d’intervention politique grâce à sa maitrise des langues et à sa culture encyclopédique.

      Et je dis mon accord plein et entier sur la dénonciation d’un mode de pensée qui tient pour acquis ce qui lui a été assené et dont il n’a jamais le moins du monde vérifié la teneur ne serait-ce qu’en croisant diverses sources.

      C’est un “éditeur-chercheur” et les véritables grandes maisons d’édition sont celles où la passion intellectuelle, littéraire, historique, est à l’œuvre. A ce titre le travail de Delga est remarquable, cette maison d’édition fournit une véritable oxygène et permet que soit entamé un dialogue utile autour de l’histoire et l’actualité du mouvement communiste.

      Paradoxalement il y a point de vue, celui du chercheur dirait Max Weber, mais pas procès a priori et recherche donc d’unité, le contraire de la censure au nom d'”absolus” inventés et trahis par la société bourgeoise.

      Certes ce travail n’est pas nécessairement en concordance avec le calendrier politicien, le jeu des alliances mais il n’en est que plus précieux sur le fond." (note de Danielle Bleitrach pour histoire et société)

       

    • a posté un article :

      - Opération "Crossword", 1945 : quand les Alliés voulaient collaborer avec les Nazis contre l'armée soviétique

      - Opération "Crossword", 1945 : quand les Alliés voulaient collaborer avec les Nazis contre l'armée soviétique

      Alors que la Seconde Guerre mondiale est devenue un enjeu géopolitique, devant permettre 75 ans plus tard aux États-Unis, après la chute de l'URSS, de réécrire l'histoire pour devenir les "sauveurs" exclusifs du monde libre, la Russie publie régulièrement des documents d'époque rappelant les faits, rappelant l'histoire.

      Dernier en dates, un télégramme chiffré rendu public par le Renseignement extérieur prouvant la tentative par les États-Unis et la Grande-Bretagne de signer une paix séparée et de collaborer avec l'Armée nazie, qui devait en contrepartie continuer le combat contre l'Armée soviétique.

      L'Opération "Crossword", appelée "Sunrise" par les Américains, a été connue par les Soviétiques grâce au Renseignement et court-circuitée. Mais cela fait des épisodes peu glorieux, dont les Alliés préfèrent ne pas se souvenir. Et ne pas trop parler. Car, finalement, la collaboration de l'Occident avec les SS était tout à fait acceptable lorsqu'elle servait les intérêts politiques.

       

    • a posté un article :

      - Covid19 : pourquoi zéro mort au Vietnam ?

      Par Sylvestre Huet Journal Le Monde

      - Covid19 : pourquoi zéro mort au Vietnam ?

      Un article du Monde de cet été alors que la France est en train de créer les conditions d’une seconde vague, toujours sans moyens de réellement y faire face en semant dans la population française les conditions du doute et du non respect des mesures…

      Encore un exemple de la manière dont le socialisme réprime moins et aide plus le collectif à faire face (note de Danielle Bleitrach pour histoireetsociete)

      --- L'article ---

      Un pays encore pauvre. Très peuplé. Limitrophe de la Chine. Et dont le bilan sanitaire face au Sars-Cov-2 et à la maladie qu’il provoque, la Covid-19 est d’exactement zéro mort pour 373 cas confirmés au 14 juillet, dont 90% guéris aujourd’hui.

       

    • a posté un article :

      - Pourquoi Staline n’a-t-il pas sauvé son fils, retenu captif par les nazis ?

      Par BORIS EGOROV le 19 OCT 2020

      Staline n’est pas le seul dirigeant à avoir perdu un enfant durant la guerre, ce fut le cas de la Passionaria, de Mao dont le fils avait combattu dans les armées soviétiques et était mort dans la guerre de Corée. Les enfants de ces parents invincibles étaient également des héros de la lutte antifasciste comme le raconte ce site russe qui n’est pas communiste.

      Je vous conseille de suivre les liens de l’article, ils permettent de voir comment les Russes eux-mêmes découvrent à quel point l’image de Staline a été falsifiée à partir de Khrouchtchev.

      Ce site est un site russe qui publie une littérature sur l’histoire de la Russie qui peut aussi bien s’intéresser à la monarchie, une sorte d’Historia. (note de Danielle Bleitrach pour histoire et société)

       

    • a posté un article :

      - Pourquoi le système éducatif d’URSS était-il l’un des meilleurs au monde ?

      - Pourquoi le système éducatif d’URSS était-il l’un des meilleurs au monde ?L’Union soviétique est parvenue à créer un système éducatif rendant possible la réalisation d’une ambitieuse modernisation, permettant quant à elle au pays de devenir l’une des deux superpuissances mondiales du siècle dernier. Des réformes approfondies ont ainsi touché l’ensemble du processus éducatif, à commencer dès le jardin d’enfants.
       

      Avant la Révolution de 1917, on ne dénombrait qu’une dizaine de jardins d’enfants à travers l’ensemble du vaste Empire russe. Tout a cependant drastiquement changé suite à la prise du pouvoir par les bolcheviks, qui désiraient concrétiser leurs slogans en faveur de l’égalité des femmes et de leur implication active dans toutes les sphères de la vie sociale. Et cela impliquait justement le développement d’un réseau d’établissements préscolaires.

    • a posté un article :

      - De qui "Staline" est-il le nom ?

      Par le camarade G.Q.

      - De qui "Staline" est-il le nom? A relire dans le contexte de la diffusion internationale du film de propagande "l'Ombre de Staline". L'actualité du principal dirigeant soviétique justifie qu'il fasse encore aujourd'hui l'objet d'attaques quotidiennes de propagande, 67 ans après sa mort !

       

      Le blog œuvre pour la réhabilitation de Staline, on ne va pas le cacher. Qu’est ce que ça signifie ? Un goût de la provocation ? Du paradoxe ? Un positionnement extrémiste ? Un aveuglement idéologique ?

       

      Ça ne signifie rien de cela. Non pas choquer, mais rétablir la raison et la vérité, ou lorsqu’elle est devenue inaccessible par la sédimentation séculaire de mensonges, démasquer les incohérences de la propagande dans le discours des médias et des institutions.

       

      Ça signifie que sur la plupart des problèmes que Staline a affronté, dans les choix qu’il a fait et dans les circonstances concrètes où ils ont eu lieu, à l'époque où il agissait, il a eu raison. Et ses contemporains en étaient bien d’accord, y compris ses adversaires, qui étaient bien conscients qu'ils auraient fait de même que lui s'ils avaient été placés dans sa position et qui ne croyaient pas un mot des affabulations de leurs propres médias, contrairement au jour d’aujourd’hui.

       

    • a posté un article :

      - Il y a 80 ans la mort de Trotsky, révolution et opportunisme, bilan et perspective.(MAJ)

      « Les hommes font leur propre histoire, mais ils ne la font pas arbitrairement, dans les conditions choisies par eux, mais dans des conditions directement données et héritées du passé. »
      « L’histoire de toute société jusqu’à nos jours est l’histoire de luttes de classes »
      Karl Marx

      Le 21 aout 1940, Trotsky meurt à Mexico du coup de piolet de Ramon Mercader. Trotsky le social démocrate menshévique opposant aux bolcheviques de Lénine du début des années 1900 c’est aussi Trotsky le militant révolutionnaire qui vote pour le renversement de Kerensky et participe à l’organisation de la révolution soviétique . Trotsky organisateur de l’armée rouge défendant la toute jeune URSS formée par la révolution bolchévique conduite par Lénine est aussi l’opposant à la paix de Brest Litovsk.

      Trotsky est dirigeant de l’URSS lorsqu’il alimente le fractionnisme dressant la jeunesse contre la génération des révolutionnaires bolchéviques en prétendant alimenter un “cours nouveau”, avant de devenir un opposant violant avec le bloc des droites n’ayant plus que pour seul ennemi l’URSS…

      Une trajectoire qu’il faut appréhender dans toute sa complexité, cette réalité parfois pleine de contradictions. Celle d’une histoire révolutionnaire qui ne s’écrit pas en noir et blanc mais qu’il faut comprendre dans toute sa dialectique et donc aussi sa temporalité.

      Avec deux textes, proposés par Michel Aymerich et un jeune camarades des JRCF, IC vous propose de revenir sur cette question qui appartient à l’Histoire. Une histoire qui gagne à être connue dans toute son étendue, en intégrant les travaux les plus récents, et qui est bien loin de la propagande antisoviétique et anticommuniste qui fait flores, y compris dans certains milieux se réclamant de la gauche ou du communisme. Installant hier, entretenant aujourd’hui la division au sein des travailleurs instillée par la classe capitaliste et ses forces contre révolutionnaires. Pendant ce temps la lutte des classes s’exacerbe. Et les travailleurs ont besoin pour passer à la contre offensive de s’organiser, et pour gagner, d’une renaissance communiste.

      Ce texte étant assez long, je vous le propose en PDF à télécharger ci-dessous :

      Télécharger « Il y a 80 ans la mort de Trotsky-révolution et opportunisme-bilan et perspective.pdf »

      Un autre article complétant le premier :

      80 ans après la mort de Trotsky, par NBH

      Lev Davidovitch Bronstein, né le 26 octobre 1879, est entré dans l'histoire sous son pseudonyme Trotsky. Il fut assassiné il y a 80 ans, le 21 août 1940, à Mexico où il s'était réfugié après avoir été expulsé d'Union Soviétique.

      Militant social-démocrate il connait la déportation en Sibérie puis l'exil. Il rencontre Lénine à Londres qui le coopte à la rédaction de l'Iskra. En 1903 lors de son IIe congrès, le POSDR (parti ouvrier social-démocrate de Russie) scissionne entre Bolchevicks et Menchevicks.  Trotsky choisit les Menchevicks. Un an après il rompt avec eux sans rallier les Bolchevicks et en critiquant Lénine, son attitude "jacobine" et autoritaire. Jusqu'en 1917 il conservera cette position cherchant à concilier les deux courants.

       

    • a posté un article :

      - Fidel Castro - La Patrie ou la mort

      Une vidéo d'archive précieuse !

      Cliquez sur le lien ci-dessous pour voir la vidéo :

      http://mai68.org/spip2/IMG/mp4/Fidel-Castro_La-patrie-ou-la-mort_Fr5_24juillet2020_01h25.mp4

      - Fidel Castro - La Patrie ou la mort

       

    • a posté un article :

      - A propos de la PMA (Procréation Médicalement Assistée)

      - A propos de la PMA (Procréation Médicalement Assistée)La loi de bio-éthique vient d'être votée.


      Un certain nombre de mouvements soit-disant communistes approuvent cette loi, même s'ils émettent quelques réserves sur certains points.


      Rappelons qu'en Union Soviétique :


      Seuls les couples hétérosexuels avaient le droit de :


      - Se marier

      - Avoir des enfants

      - Élever des enfants


      L'Homosexualité était considérer comme une maladie psychologique et pouvait être soignée par des thérapies appropriées.


      Les homosexuels, hommes ou femmes, qui souhaitaient se faire soigner le faisait de leur plein gré. Il n'y avait aucune contrainte exercée sur eux. Les soins étaient gratuits.


      Tout comme il n'y avait aucune chasse aux homosexuels qui étaient libres de vivre leur homosexualité, dans le respect de la Loi (Pas de mariage, pas d'enfant).


      Un programme communiste pour notre pays doit reprendre ces expériences validées en URSS.

    • a posté un article :

      - Comment les Américains ont volé à l’URSS sa victoire sur le Japon

      par Boris Egorov.

      - Comment les Américains ont volé à l’URSS sa victoire sur le JaponEn 1938, les Américains se sont attribué le raid sans précédent que les Soviétiques ont mené sur la base aérienne japonaise de Taïwan et qui a impressionné la Chine entière. Mais l’URSS ne s’en est pas offusquée, et en était même très heureuse. (Commentaire de la camarade Betty : n'oublions pas les conditions terribles de la jeune république soviétique en 1933, les meurtres horribles commis par les blancs et les quatorze armées étrangères envahissant le territoire de l'URSS ainsi que les visées expansionnistes du capitalisme Japonnais.)

       

      Réconciliation des vieux ennemis

      Alors qu’en Occident le Troisième Reich rassemblait encore ses forces pour lutter pour « l’espace vital du peuple allemand », en Orient, le Japon travaillait déjà activement à la construction de la sphère de coprospérité de la Grande Asie orientale, qui devait être placée sous son égide. En 1931, le pays du Soleil-Levant a envahi la Mandchourie chinoise, où il a rapidement établi l’État fantoche du Mandchoukouo, et en 1937, une guerre totale a éclaté entre le Japon et la Chine, ce qui a soulevé la question de la souveraineté de cette dernière.

      L’armée impériale japonaise entre à Nankin, le 13 décembre 1937

      L’Union Soviétique observait prudemment cette expansion japonaise, supposant à juste titre que tôt ou tard elle empièterait sur l’Extrême-Orient russe. Dans ces conditions, les dirigeants soviétiques se sont réconciliés avec leur vieil ennemi, le Kuomintang, parti dirigeant de la république de Chine, et son dirigeant Tchang Kaï-chek.

       

    • a posté un article :

      - Comment nous avons vendu l'Union soviétique et la Tchécoslovaquie pour des sacs à provisions en plastique - Message aux lecteurs de Honk Kong

      Par Andre Vltchek - 20 juin 2020


      - Comment nous avons vendu l'Union soviétique et la Tchécoslovaquie pour des sacs à provisions en plastique - Message aux lecteurs de Honk KongDepuis des mois, c'est une histoire que je veux partager avec de jeunes lecteurs à Hong Kong. Maintenant, il semble que ce soit le moment vraiment approprié où la bataille idéologique entre l'Occident et la Chine fait rage, et en conséquence, Hong Kong et le monde entier souffrent.

      Je veux dire que rien de tout cela n'est nouveau, que l'Occident a déjà déstabilisé tant de pays et de territoires, lavé le cerveau de dizaines de millions de jeunes.

      Je sais, parce que dans le passé, j'étais l'un d'eux. Sinon, il serait impossible de comprendre ce qui se passe actuellement à Hong Kong.

      *

      Je suis né à Leningrad, une belle ville de l'Union soviétique. 

      Maintenant, cela s'appelle Saint-Pétersbourg, et le pays est la Russie. Maman est à moitié russe, à moitié chinoise, artiste et architecte. Mon enfance a été partagée entre Leningrad et Pilsen, une ville industrielle connue pour sa bière, à l'extrême ouest de ce qui était la Tchécoslovaquie. Papa était un scientifique nucléaire.

       

    • a posté un article :

      - Le premier système de soins de santé gratuit et universel fut soviétique… (Avec PDF)

      - Le premier système de soins de santé gratuit et universel fut soviétique…C’est très bien de faire retrouver aux Français la mémoire de ce ministre communiste à la libération, Ambroise Croizat et de leur faire savoir qu’ils ont tous une carte du parti communiste français, la carte vitale…

      Dans un temps où ce système de solidarité est attaqué par le patronat.

      Mais pour que l’analyse soit complète faudrait-il savoir qu’Ambroise Croizat était un soutien indéfectible de l’URSS, qu’en tant que député du PCF comme les autres députés, il a préféré aller au bagne plutôt que dénoncer le pacte germano-soviétique et qu’il a puisé sa revendication pour tous les Français à un système de protection sociale autant dans l’histoire du mouvement ouvrier français que dans l’expérience soviétique, la première à avoir établi un système de soins de santé universel et gratuit que les camarades russes nous décrivent ici (note de Danielle Bleitrach, traduction de Marianne Dunlop).

       

    • a posté un article :

      - Sur le Maoïsme, ce révisionnisme camouflé du "grand" leader !

      - Sur le Maoïsme, ce révisionnisme camouflée du "grand" leader  !Pour en savoir plus sur ce qu'est vraiment le maoïsme, voici des liens et des PDF à lire et à diffuser...

       

      PDF à télécharger :

      Télécharger « Le_reveil_du_dragon.pdf »

      Télécharger « Le_reveil_du_dragon_s_accelere.pdf »

       

      Liens vers sites web :

      - MAO – LIN BIAO, LE PREMIER CRASH D’UN MYTHE

      - NOTRE GRANDE SERIE D’ETUDES, MAO DÉCLASSIFIÉ - Critique Marxiste-Léniniste de la pensée de Mao (révisionnisme et anti-communisme)...

      - Maoïsme et/ou marxisme-léninisme ? (Inédit de Mao : "voie chinoise" ou révisionnisme?)

      - JANVIER 1968, RÉVOLUTION « CULTURELLE » DANS LE HUNAN : LA GAUCHE PROLÉTARIENNE ÉCRASÉE PAR LE POUVOIR MAOÏSTE !

      - A PROPOS DU MAOÏSME ET DE LA CHINE: UN NOUVEL ÉCHANGE AVEC M. DRWESKI

      - La Chine impérialiste devient le leader mondial du brevet des semences en achetant Syngenta (Risque écologique mondial majeur)

      - Sur le Maoïsme, ce révisionnisme camouflée du "grand" leader  !

      - Sur le Maoïsme, ce révisionnisme camouflée du "grand" leader  !

    • a posté un article :

      - 1922, le traité de Rapallo, l’ultime stratégie léniniste

      Par danielle Bleitrach

      - 1922, le traité de Rapallo, l’ultime stratégie léninisteDans la conférence de Gènes qui s’est ouverte le 10 avril 1922 et qui a suivi celle de Cannes, 29 États étaient représentés.

      Le pouvoir soviétique poursuivit la stratégie de Lénine.

      On peut considérer que dans cette conférence la position et la doctrine internationale de l’URSS sont établies et que le fait marquant en est la signature d’un "pacte" germano-soviétique en 1922 qui témoigne de tout ce qui a été accompli au plan intérieur comme extérieur.

      Et c’est d’ailleurs ce qui est le plus fascinant, la mise en mouvement de millions d’individus soulevés par une espérance. Lénine apparaît au centre de cette force inouïe, celle de tous ces anonymes qui se portent là où une stratégie leur désigne leur poste…

      Quelque chose qui reproduit et pourtant s’inscrit contre la guerre qui vient de leur être imposée par des appétits impérialistes. Ceux qui ont voulu cette boucherie et qui se retrouvent là pour tenter de mettre à genoux l’URSS subissent cette force collective de paix. Lénine chevauche cette puissance, l’organise et s’y désincarne. Il est épuisé comme l’URSS, mais il représente la vie face à la mort impérialiste.

       

    • a posté un article :

      - 8 Mai 1945, la victoire et la liberté grâce à l'Union Soviétique !

      - 8 Mai 1945, la victoire et la liberté grâce à l'Union Soviétique !

      (Avec un article supplémentaire en PDF à télécharger en fin d'article)

      Au nom de la liberté, de la paix et de la vérité,

      Contre le fascisme et la guerre !

      La victoire sur le fascisme nazi pendant la Seconde Guerre mondiale est un événement majeur de l’Histoire, dont le souvenir doit être préservé et défendu face aux tentatives répétées de falsification historique visant à nous faire oublier le rôle décisif joué par l’Union soviétique des Républiques socialistes, par les communistes et par les antifascistes du monde entier.

      Généré par le capitalisme, le fascisme nazi était la manifestation la plus violente et terroriste du capital monopoliste. Il était responsable du déclenchement de cette guerre d’agression et de pillage qui a fait près de 75 millions de morts, dont environ 27 millions de citoyens soviétiques, et des souffrances et horreurs incommensurables des camps de concentration nazis. Les peuples ne peuvent pas non plus oublier les pages sombres, comme les bombardements atomiques d’Hiroshima et de Nagasaki par les États-Unis, sans aucune justification militaire, qui représentaient une démonstration de puissance et de leurs ambitions hégémoniques mondiales.

       

    • a posté un article :

      - Dans leur grande majorité, les russes regrettent l'URSS !

      - Dans leur grande majorité, les russes regrettent l'URSS !Un sondage vraiment intéressant.

      Malgré la vision révisionniste de ces 2 articles du PRCF (le véritable début de la chute de l'URSS a commencé avec le révisionniste Khrouchtchev et non Eltsine, Gorbatchev et compagnie qui n'ont fait que finaliser la destruction de l'URSS), ce sondage est vraiment révélateur : la supériorité du socialisme et ses bienfaits pour le peuple ressortent de manière exemplaire !

       

      A lire ici :

      Partie 1 >> https://www.initiative-communiste.fr/articles/europe-capital/les-russes-ont-une-opinion-tres-positive-de-lurss-dossier-special-les-russes-et-le-socialisme-partie-1/

       

      Partie 2 >> https://www.initiative-communiste.fr/articles/europe-capital/les-russes-dans-leur-grande-majorite-regrettent-lunion-sovietique-et-le-socialisme-dossier-special-les-russes-et-le-socialisme-partie-2/

      Aux peuples du monde de se saisir de cet exemple pour mettre à terre le capitalisme et construire le socialisme pour enfin se libérer de l'exploitation de l'homme par l'homme et vivre dans un monde de véritable égalité, fraternité et liberté !

      Quelques PDF à télécharger pour avoir les outils de la révolution :

      Télécharger « LES MENSONGES SUR LHISTOIRE DE LUNION SOVIETIQUE.pdf »

      Télécharger « le_socialisme_seule_alternative_au_capitalisme.pdf »

      Télécharger « capitalisme_et_crise_economique.pdf »

      Télécharger « Enjeux_du_developpement_et_du_perfectionnement_de_la_democratie_sovietique.pdf »

      Télécharger « La question de la construction du Parti.pdf »

      Télécharger « Trotskisme ou marxisme-léninisme - Trotski contre Lénine et Staline.pdf »

    • a posté un article :

      - Nexhmije Hoxha, exemple de communiste marxiste-léniniste (MAJ au 27-04-2020)

      - Nexhmije Hoxha, exemple de communiste marxiste-léniniste 1ère publication le 18/03/2020 mise à jour le 27/04/2020

      Avec un hommage de notre camarade Vincent Gouysse à télécharger en PDF en fin d'article.

      La Conférence Internationale des Partis et Organisations Marxistes-Léninistes, CIPOML, déplore le décès de Nexhmije Hoxha, une des principaux cadres du Parti du Travail d’Albanie quand dans ce pays florissait le socialisme. Il y a quelques jours, le 4 février, la camarade Nexhmije fêtait ses 99 ans.

      Elle rejoignit très jeune l’activité révolutionnaire ; à 19 ans elle fit partie du Groupe Communiste de Shkodra et participa en 1941, à l’âge de 20 ans, à la fondation du Parti Communiste d’Albanie (par la suite Parti du Travail).

      Elle fut une courageuse combattante antifasciste pendant la Deuxième Guerre Mondiale et, à la constitution de l’Organisation de la Jeunesse Communiste d’Albanie, elle était la seule femme déléguée à la réunion constitutive.

      Elle fut également la seule femme déléguée à participer à la Conférence de Libération Nationale de l’Albanie, connue sous le nom de Conférence de Peza (1942), qui jeta les bases du Front de Libération Nationale et du Pouvoir Populaire.

       

    • a posté un article :

      - MM. Gastaud-Suing et Cie, héritiers du thorezisme...

      En réponse à un message provenant de Bézier, par un militant du PCF.

      Le message :

      « Je n’ai jamais entendu parler de ce Guillaume Suing et je ne suis pas préoccupé par les analyses qui sont les siennes.

      Georges Gastaud par contre je sais de qui il s’agit et je suis en désaccord avec la campagne dans laquelle il s’était engagée pour le ralliement à la candidature de Mélenchon lors des élections présidentielles. »

      La réponse de TML :

      Bonjour,

      Ce Mélenchon est un illusionniste et un démagogue. Mais il a été choisi par la base de votre parti à plus de 50% («Les militants communistes votent à 53,6% en faveur d’un soutien à Mélenchon, selon la direction du PCF. » https://www.lexpress.fr/actualite/politique/lfi/presidentielle-2017-les-militants-communistes-choisissent-melenchon_1854410.html ). Ce qui montre que ce n’est pas la pensée rationnelle qui domine dans ce parti, mais l’illusion idéaliste, qui mène à l’opportunisme, en pratique.

      L’illusion en cours, ici, et traditionnellement au PCF, depuis 1945 (…et même avant), c’est l’illusion « démocratique », selon laquelle ce qui importe est d’être « majoritaire » aux élections, et sinon, de faire le meilleur score électoral possible, quelle qu’en soit la base… Et en pratique, cette base est donc sociale-démocrate, réformiste, et non pas communiste, anticapitaliste et anti-impérialiste !

       

    • a posté un article :

      - Le révisionnisme de MM. Gastaud-Suing & Cie démasqué par les sources historiques soviétiques et russes !

      - Le révisionnisme de MM. Gastaud-Suing & Cie démasqué par les sources historiques soviétiques et russes !Par notre camarade TML

      Défendre les réussites de la période socialiste de l’URSS (1922-1953), c’est évidemment essentiel comme élément de la renaissance du mouvement marxiste-léniniste en France, mais cela ne peut se faire, sauf à se tirer dès le départ une balle dans le pied, au prix de la justification des dérives révisionnistes qui ont précisément entraîné sa perte.

      Et au nombre de celles-ci, l’agrobiologie lyssenkiste!

      Les ouvrages et les conférences de M. Guillaume Suing concernant les mérites écologiques de l’agrobiologie soviétique dissimulent à peine la motivation sous-jacente de redonner une validité aux thèses de la pseudo- « génétique prolétarienne » de Lyssenko, qui a pourtant été un des ferments idéologiques et politiques de la contre-révolution khroutchtchevienne.

       

    • a posté un article :

      - Libération d’Auschwitz, Janvier 1945, Libération de Léningrad, Janvier 1944 : Deux victoires de l’Armée Rouge Soviétique !

      Un rappel historique bien nécessaire…

      Réécriture de l’Histoire – Zelensky accuse l’URSS d’être responsable de l’Holocauste

      Par Christelle Néant, sur "Donbass Insider", avec un commentaire du camarade TML à la suite.

       

      - Libération d’Auschwitz, Janvier 1945, Libération de Léningrad, Janvier 1944 : Deux victoires de l’Armée Rouge Soviétique !À l’occasion des 75 ans de la libération du camp d’extermination d’Auschwitz et des cérémonies commémorant les victimes de l’Holocauste, Volodymyr Zelensky, le président ukrainien, et Andrzej Duda, le président polonais, se sont lancé dans un concours de réécriture sordide de l’Histoire en accusant l’URSS d’être responsable du déclenchement de la Seconde Guerre Mondiale, mais aussi de l’Holocauste. Une déclaration abjecte qui s’inscrit dans une véritable épidémie de révisionnisme ignoble de l’histoire de la Seconde Guerre Mondiale qui semblent frapper tant les hommes politiques que les médias, y compris allemands.

      Zelensky accuse l’URSS d’avoir déclenché la Seconde Guerre Mondiale et permis l’Holocauste

      Après avoir tous deux boycotté le forum sur l’Holocauste qui s’est tenu à Jérusalem pour diverses raisons officielles et réelles (Duda parce qu’il n’a pas supporté que Poutine ait le droit de faire un discours et pas lui, Zelensky prétendument pour laisser sa place aux survivants de l’Holocauste qui voulaient y assister, et qui ne pouvaient pas faute de sièges en nombre suffisants, mais en réalité certainement pour les mêmes raisons que Duda), les présidents ukrainien et polonais se sont lancé dans une surenchère sordide de réécriture de l’Histoire lors de la cérémonie commémorant la libération du camp d’Auschwitz en Pologne.

       

    • a posté un article :

      - L'écologie dans l'URSS de Lénine et Staline et son abandon à partir de Khrouchtchev (révisionisme et restauration progressive du capitalisme)

      L’écologie réelle - Capitalisme ou socialisme ?

      Intervention de Guillaume Suing, suivie d'un commentaire du camarade TML et d'une critique du révisionnisme de SUING

       Concernant la question de l’écologie, un travail important reste à accomplir dans le mouvement communiste. Cette question semble apparemment assez neuve, mais elle est aussi très ancienne pour ceux qui prennent la peine de rechercher quel est l’héritage du mouvement communiste sur la question, et cette recherche nous fait découvrir des choses qui sont très déstabilisantes.

       

      Je repère deux attitudes vis-à-vis du mouvement écologiste. Tout d’abord, le positionnement de certains communistes qui sont un peu dans le déni, c’est-à-dire que pour eux, l’écologie ne représenterait qu’un mouvement politique, celui des "Verts" qui est une nouvelle forme de réformisme, et contre lesquels il faudrait mettre en avant le fait que l’agrochimie est une bonne chose, que le climat n’est pas impacté, etc…

      Cette position particulière est celle du déni, du repli identitaire, refusant d’observer ce qui se passe dans les pays du sud par rapport à cette question. Et puis il y a une autre attitude, qui me semble être tout aussi erronée, qui est celle qu’on appelle écosocialiste.

      Je ne sais pas si vous en avez déjà entendu parler, car l’écosocialisme est souvent une affaire de philosophe ou de théoricien des idées politiques, qui recherchent chez Marx lui-même, dans la lettre, comment Marx aurait quand même vu la question écologique, aurait parlé de la nature, car finalement, ce serait après, que le mouvement communiste aurait manqué la question.

      Selon ce que je comprends dans l’écosocialisme, il faudrait repérer là où Marx n’aurait pas tout dit sur sa théorie, y compris sur la question de l’environnement, ou, au mieux, Marx aurait dit des choses, mais qui auraient été oubliées dans l’héritage du socialisme réel, dans le camp socialiste.

       

    • a posté un article :

      - Archives d’Auschwitz en Russie : comment l’armée soviétique a libéré la «Machine de Mort» nazie

      Je réfléchis beaucoup en ce moment, pourquoi  vous le cacher je m’interroge sur ce que je fais dans ce parti qui n’a plus rien à voir avec celui auquel j’ai jadis adhéré. Il y a bien sûr la manière indigne dont on me traite mais ça depuis vingt ans j’en ai pris l’habitude, je pouvais toujours penser que c’étaient des erreurs, que bientôt on allait être débarrassé de pareilles ordures. J’ai cru au 38ème Congrès, j’ai espéré, je me suis une fois de plus engagée et puis il y a eu cette phrase terrible du nouveau secrétaire sur « l’air de liberté que représentait la fin de l’URSS ». Elle coïncidait avec cette fraternisation quotidienne avec des Raphaël Glucksman qui avait agi comme il avait agi en Géorgie et qui avait voté le texte ignoble au Parlement européen. Un poste de Conseiller municipal à Bécon les Bruyères valait bien une telle ignominie? Oui mais voilà pour moi toute ma vie le souvenir d’Auschwitz et de sa libération a gouverné mes actes et comme le dit le texte, ce n’était pas simplement une guerre, c’était le mal dans lequel j’avais failli être engloutie et le bien que les soviétiques, les communistes avaient défendu au prix de leur vie. J’ai aimé deux hommes qui ont participé de leurs corps, de leur esprit entier à cette lutte-là. J’ai tenté de dire le meilleur de ce combat dans un livre que j’ai offert à ceux que je croyais encore des communistes, il a été interdit et il y a eu cette phrase de celui qui n’avait pas daigné le lire qui parlait sans savoir avec la même légèreté que les autres… je n’ai plus d’espoir en ce parti, il est mort, il n’y a plus que quelques zombies comme moi pour tenter de rétablir la vérité en vain tant ceux qui ont pris la place des héros sont des usurpateurs. Le monde veut changer mais il n’y a rien, aucun combattant apte comme jadis à relever le défi et il faudra beaucoup de sang et de larmes pour retrouver le sens de la dignité et de l’honneur perdu (note et traduction de Danielle Bleitrach).

      Le texte d'Egor Efimchik sur Sputnik : (traduction de Danielle Bleitrach)

      L’Allemagne nazie a mené son programme d’éradication humaine à l’échelle industrielle, en s’inspirant des vues destructrices d’Hitler sur la race et les gens. Cet effort génocidaire reposait largement sur un réseau de camps d’extermination, responsables de la mort de millions de personnes. De ces usines de mort, Auschwitz était la plus «efficace».

      23 janvier 2020, Jérusalem. Plus de 45 chefs d’État et autres politiciens se réunissent dans la ville sainte pour le cinquième Forum mondial de l’Holocauste. L’événement débutera au mémorial de Yad Vashem quelques jours avant la Journée internationale du souvenir de l’Holocauste, programmée pour coïncider avec la libération d’Auschwitz .

      S’adressant jeudi au Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et au président Rivlin, le président russe Vladimir Poutine a qualifié l’Holocauste de «tragédie partagée». Selon l’estimation la plus citée, 40% des Juifs décédés pendant la Seconde Guerre mondiale venaient des parties de l’Union soviétique occupées par les nazis (2,5 millions sur les 6 millions de victimes de l’Holocauste).

    Plus...

    Blogs de lesvraisamisdelurss

    Blogs favoris

    lesvraisamisdelurss n'a pas encore de blogs favoris

    Suit 0 membres

    lesvraisamisdelurss ne suit pas de membre

    Suivi par 0 membres

    lesvraisamisdelurss n'est suivi par aucun membre