Partagez vos passions
Rejoignez la communauté

  • lesvraisamisdelurss


    Affirmer la vérité sur le socialisme en URSS à l'époque de Lénine et de Staline, ainsi que dans les démocraties populaires avant l'ère révisionniste

    • a posté un article :

      - Dans leur grande majorité, les russes regrettent l'URSS !

      - Dans leur grande majorité, les russes regrettent l'URSS !Un sondage vraiment intéressant.

      Malgré la vision révisionniste de ces 2 articles du PRCF (le véritable début de la chute de l'URSS a commencé avec le révisionniste Khouchtchev et non Eltsine, Gorbatchev et compagnie qui n'ont fait que finaliser la destruction de l'URSS), ce sondage est vraiment révélateur : la supériorité du socialisme et ses bienfaits pour le peuple ressortent de manière exemplaire !

       

      A lire ici :

      Partie 1 >> https://www.initiative-communiste.fr/articles/europe-capital/les-russes-ont-une-opinion-tres-positive-de-lurss-dossier-special-les-russes-et-le-socialisme-partie-1/

       

      Partie 2 >> https://www.initiative-communiste.fr/articles/europe-capital/les-russes-dans-leur-grande-majorite-regrettent-lunion-sovietique-et-le-socialisme-dossier-special-les-russes-et-le-socialisme-partie-2/

      Aux peuples du monde de se saisir de cet exemple pour mettre à terre le capitalisme et construire le socialisme pour enfin se libérer de l'exploitation de l'homme par l'homme et vivre dans un monde de véritable égalité, fraternité et liberté !

      Quelques PDF à télécharger pour avoir les outils de la révolution :

      Télécharger « LES MENSONGES SUR LHISTOIRE DE LUNION SOVIETIQUE.pdf »

      Télécharger « le_socialisme_seule_alternative_au_capitalisme.pdf »

      Télécharger « capitalisme_et_crise_economique.pdf »

      Télécharger « Enjeux_du_developpement_et_du_perfectionnement_de_la_democratie_sovietique.pdf »

      Télécharger « La question de la construction du Parti.pdf »

      Télécharger « Trotskisme ou marxisme-léninisme - Trotski contre Lénine et Staline.pdf »

    • a posté un article :

      - Nexhmije Hoxha, exemple de communiste marxiste-léniniste

      - Nexhmije Hoxha, exemple de communiste marxiste-léninisteLa Conférence Internationale des Partis et Organisations Marxistes-Léninistes, CIPOML, déplore le décès de Nexhmije Hoxha, une des principaux cadres du Parti du Travail d’Albanie quand dans ce pays florissait le socialisme. Il y a quelques jours, le 4 février, la camarade Nexhmije fêtait ses 99 ans.

      Elle rejoignit très jeune l’activité révolutionnaire ; à 19 ans elle fit partie du Groupe Communiste de de Shkodra et participa en 1941, à l’âge de 20 ans, à la fondation du Parti Communiste d’Albanie (par la suite Parti du Travail).

      Elle fut une courageuse combattante antifasciste pendant la Deuxième Guerre Mondiale et, à la constitution de l’Organisation de la Jeunesse Communiste d’Albanie, elle était la seule femme déléguée à la réunion constitutive.

      Elle fut également la seule femme déléguée à participer à la Conférence de Libération Nationale de l’Albanie, connue sous le nom de Conférence de Peza (1942), qui jeta les bases du Front de Libération Nationale et du Pouvoir Populaire.

       

    • a posté un article :

      - MM. Gastaud-Suing et Cie, héritiers du thorezisme...

      En réponse à un message provenant de Bézier, par un militant du PCF.

      Le message :

      « Je n’ai jamais entendu parler de ce Guillaume Suing et je ne suis pas préoccupé par les analyses qui sont les siennes.

      Georges Gastaud par contre je sais de qui il s’agit et je suis en désaccord avec la campagne dans laquelle il s’était engagée pour le ralliement à la candidature de Mélenchon lors des élections présidentielles. »

      La réponse de TML :

      Bonjour,

      Ce Mélenchon est un illusionniste et un démagogue. Mais il a été choisi par la base de votre parti à plus de 50% («Les militants communistes votent à 53,6% en faveur d’un soutien à Mélenchon, selon la direction du PCF. » https://www.lexpress.fr/actualite/politique/lfi/presidentielle-2017-les-militants-communistes-choisissent-melenchon_1854410.html ). Ce qui montre que ce n’est pas la pensée rationnelle qui domine dans ce parti, mais l’illusion idéaliste, qui mène à l’opportunisme, en pratique.

      L’illusion en cours, ici, et traditionnellement au PCF, depuis 1945 (…et même avant), c’est l’illusion « démocratique », selon laquelle ce qui importe est d’être « majoritaire » aux élections, et sinon, de faire le meilleur score électoral possible, quelle qu’en soit la base… Et en pratique, cette base est donc sociale-démocrate, réformiste, et non pas communiste, anticapitaliste et anti-impérialiste !

       

    • a posté un article :

      - Le révisionnisme de MM. Gastaud-Suing & Cie démasqué par les sources historiques soviétiques et russes !

      - Le révisionnisme de MM. Gastaud-Suing & Cie démasqué par les sources historiques soviétiques et russes !Par notre camarade TML

      Défendre les réussites de la période socialiste de l’URSS (1922-1953), c’est évidemment essentiel comme élément de la renaissance du mouvement marxiste-léniniste en France, mais cela ne peut se faire, sauf à se tirer dès le départ une balle dans le pied, au prix de la justification des dérives révisionnistes qui ont précisément entraîné sa perte.

      Et au nombre de celles-ci, l’agrobiologie lyssenkiste!

      Les ouvrages et les conférences de M. Guillaume Suing concernant les mérites écologiques de l’agrobiologie soviétique dissimulent à peine la motivation sous-jacente de redonner une validité aux thèses de la pseudo- « génétique prolétarienne » de Lyssenko, qui a pourtant été un des ferments idéologiques et politiques de la contre-révolution khroutchtchevienne.

       

    • a posté un article :

      - Libération d’Auschwitz, Janvier 1945, Libération de Léningrad, Janvier 1944 : Deux victoires de l’Armée Rouge Soviétique !

      Un rappel historique bien nécessaire…

      Réécriture de l’Histoire – Zelensky accuse l’URSS d’être responsable de l’Holocauste

      Par Christelle Néant, sur "Donbass Insider", avec un commentaire du camarade TML à la suite.

       

      - Libération d’Auschwitz, Janvier 1945, Libération de Léningrad, Janvier 1944 : Deux victoires de l’Armée Rouge Soviétique !À l’occasion des 75 ans de la libération du camp d’extermination d’Auschwitz et des cérémonies commémorant les victimes de l’Holocauste, Volodymyr Zelensky, le président ukrainien, et Andrzej Duda, le président polonais, se sont lancé dans un concours de réécriture sordide de l’Histoire en accusant l’URSS d’être responsable du déclenchement de la Seconde Guerre Mondiale, mais aussi de l’Holocauste. Une déclaration abjecte qui s’inscrit dans une véritable épidémie de révisionnisme ignoble de l’histoire de la Seconde Guerre Mondiale qui semblent frapper tant les hommes politiques que les médias, y compris allemands.

      Zelensky accuse l’URSS d’avoir déclenché la Seconde Guerre Mondiale et permis l’Holocauste

      Après avoir tous deux boycotté le forum sur l’Holocauste qui s’est tenu à Jérusalem pour diverses raisons officielles et réelles (Duda parce qu’il n’a pas supporté que Poutine ait le droit de faire un discours et pas lui, Zelensky prétendument pour laisser sa place aux survivants de l’Holocauste qui voulaient y assister, et qui ne pouvaient pas faute de sièges en nombre suffisants, mais en réalité certainement pour les mêmes raisons que Duda), les présidents ukrainien et polonais se sont lancé dans une surenchère sordide de réécriture de l’Histoire lors de la cérémonie commémorant la libération du camp d’Auschwitz en Pologne.

       

    • a posté un article :

      - L'écologie dans l'URSS de Lénine et Staline et son abandon à partir de Khrouchtchev (révisionisme et restauration progressive du capitalisme)

      L’écologie réelle - Capitalisme ou socialisme ?

      Intervention de Guillaume Suing, suivie d'un commentaire du camarade TML et d'une critique du révisionnisme de SUING

       Concernant la question de l’écologie, un travail important reste à accomplir dans le mouvement communiste. Cette question semble apparemment assez neuve, mais elle est aussi très ancienne pour ceux qui prennent la peine de rechercher quel est l’héritage du mouvement communiste sur la question, et cette recherche nous fait découvrir des choses qui sont très déstabilisantes.

       

      Je repère deux attitudes vis-à-vis du mouvement écologiste. Tout d’abord, le positionnement de certains communistes qui sont un peu dans le déni, c’est-à-dire que pour eux, l’écologie ne représenterait qu’un mouvement politique, celui des "Verts" qui est une nouvelle forme de réformisme, et contre lesquels il faudrait mettre en avant le fait que l’agrochimie est une bonne chose, que le climat n’est pas impacté, etc…

      Cette position particulière est celle du déni, du repli identitaire, refusant d’observer ce qui se passe dans les pays du sud par rapport à cette question. Et puis il y a une autre attitude, qui me semble être tout aussi erronée, qui est celle qu’on appelle écosocialiste.

      Je ne sais pas si vous en avez déjà entendu parler, car l’écosocialisme est souvent une affaire de philosophe ou de théoricien des idées politiques, qui recherchent chez Marx lui-même, dans la lettre, comment Marx aurait quand même vu la question écologique, aurait parlé de la nature, car finalement, ce serait après, que le mouvement communiste aurait manqué la question.

      Selon ce que je comprends dans l’écosocialisme, il faudrait repérer là où Marx n’aurait pas tout dit sur sa théorie, y compris sur la question de l’environnement, ou, au mieux, Marx aurait dit des choses, mais qui auraient été oubliées dans l’héritage du socialisme réel, dans le camp socialiste.

       

    • a posté un article :

      - Archives d’Auschwitz en Russie : comment l’armée soviétique a libéré la «Machine de Mort» nazie

      Je réfléchis beaucoup en ce moment, pourquoi  vous le cacher je m’interroge sur ce que je fais dans ce parti qui n’a plus rien à voir avec celui auquel j’ai jadis adhéré. Il y a bien sûr la manière indigne dont on me traite mais ça depuis vingt ans j’en ai pris l’habitude, je pouvais toujours penser que c’étaient des erreurs, que bientôt on allait être débarrassé de pareilles ordures. J’ai cru au 38ème Congrès, j’ai espéré, je me suis une fois de plus engagée et puis il y a eu cette phrase terrible du nouveau secrétaire sur « l’air de liberté que représentait la fin de l’URSS ». Elle coïncidait avec cette fraternisation quotidienne avec des Raphaël Glucksman qui avait agi comme il avait agi en Géorgie et qui avait voté le texte ignoble au Parlement européen. Un poste de Conseiller municipal à Bécon les Bruyères valait bien une telle ignominie? Oui mais voilà pour moi toute ma vie le souvenir d’Auschwitz et de sa libération a gouverné mes actes et comme le dit le texte, ce n’était pas simplement une guerre, c’était le mal dans lequel j’avais failli être engloutie et le bien que les soviétiques, les communistes avaient défendu au prix de leur vie. J’ai aimé deux hommes qui ont participé de leurs corps, de leur esprit entier à cette lutte-là. J’ai tenté de dire le meilleur de ce combat dans un livre que j’ai offert à ceux que je croyais encore des communistes, il a été interdit et il y a eu cette phrase de celui qui n’avait pas daigné le lire qui parlait sans savoir avec la même légèreté que les autres… je n’ai plus d’espoir en ce parti, il est mort, il n’y a plus que quelques zombies comme moi pour tenter de rétablir la vérité en vain tant ceux qui ont pris la place des héros sont des usurpateurs. Le monde veut changer mais il n’y a rien, aucun combattant apte comme jadis à relever le défi et il faudra beaucoup de sang et de larmes pour retrouver le sens de la dignité et de l’honneur perdu (note et traduction de Danielle Bleitrach).

      Le texte d'Egor Efimchik sur Sputnik : (traduction de Danielle Bleitrach)

      L’Allemagne nazie a mené son programme d’éradication humaine à l’échelle industrielle, en s’inspirant des vues destructrices d’Hitler sur la race et les gens. Cet effort génocidaire reposait largement sur un réseau de camps d’extermination, responsables de la mort de millions de personnes. De ces usines de mort, Auschwitz était la plus «efficace».

      23 janvier 2020, Jérusalem. Plus de 45 chefs d’État et autres politiciens se réunissent dans la ville sainte pour le cinquième Forum mondial de l’Holocauste. L’événement débutera au mémorial de Yad Vashem quelques jours avant la Journée internationale du souvenir de l’Holocauste, programmée pour coïncider avec la libération d’Auschwitz .

      S’adressant jeudi au Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et au président Rivlin, le président russe Vladimir Poutine a qualifié l’Holocauste de «tragédie partagée». Selon l’estimation la plus citée, 40% des Juifs décédés pendant la Seconde Guerre mondiale venaient des parties de l’Union soviétique occupées par les nazis (2,5 millions sur les 6 millions de victimes de l’Holocauste).

    • a posté un article :

      - Libération d’Auschwitz : le FSB russe déclassifie des documents uniques

      Les services secrets russes ont déclassifié des documents uniques concernant la libération du camp de concentration nazi d’Auschwitz, la veille de la Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste, relate la chaîne de télévision russe NTV.

      Des documents, gardés secrets pendant plusieurs décennies et concernant la libération du camp de concentration nazi d’Auschwitz (Oswiecim), ont été déclassifiés par le Service fédéral de sécurité russe (FSB) en prévision de la Journée de mémoire des victimes de l’Holocauste, a annoncé la chaîne de télévision russe NTV.

      Il s’agit principalement de procès-verbaux des interrogatoires d’anciens gardiens d’Auschwitz. Les documents contiennent des schémas des chambres à gaz, des descriptions détaillées des traitements réservés aux détenus, ainsi que des informations sur des soldats et officiers SS arrêtés par l’armée soviétique, dont plusieurs Polonais, selon la chaîne.

      Des Polonais parmi les gardiens

      Un dossier est consacré à un certain Alfred Skrzypek, originaire de la ville silésienne de Krolewsko Huta (aujourd’hui, Chorzow), qui a été arrêté sur le territoire du camp, à une cinquantaine de kilomètres à l'ouest de Cracovie. Alfred Skrzypek a avoué avoir lui-même torturé des détenus, y compris des compatriotes.

      Un autre dossier pénal présenté dans le reportage de NTV est aussi dédié à un Polonais, Willi (Willy) Steinborn. Arrêté par les Allemands pour des activités antinazies, il a plus tard été libéré à condition de devenir gardien à Auschwitz. Selon ses dires, il a été promu au grade de SS-Rottenführer pour son travail. D’après un procès-verbal, «il a traité les prisonniers de façon inhumaine, les a personnellement abattus».

       

      Les discussions sur le nombre de personnes mortes à Auschwitz avant sa libération par l’Armée rouge le 27 janvier 1945, durent depuis plusieurs décennies. Selon un document déclassifié par le FSB, «les hitlériens ont exterminé plus de 4 millions de citoyens d’URSS, de Tchécoslovaquie, de Pologne et d’autres pays durant la période d’existence» de ce camp.

      Source : https://fr.sputniknews.com/international/202001201042938971-liberation-dauschwitz-le-fsb-russe-declassifie-des-documents-uniques/

    • a posté un article :

      - Mon chemin vers Staline, par Youri BELOV

      Publié dans le journal La Pravda No 142 (30929) du 20-23 décembre 2019

      Source : https://gazeta-pravda.ru/issue/142-30929-20-23-dekabrya-2019-goda/moy-put-k-stalinu/

      Traduction de M. Dunlop


      "Je suis de la dernière génération stalinienne. Quand, en 1961, Nikita Khrouchtchev «a dénoncé le culte de la personnalité» du grand dirigeant soviétique, ce dont nous parlerons plus bas, j’avais dix-sept ans (1). On aurait pu imaginer que l’esprit de l’éducation stalinienne demeurerait inébranlable en moi, ainsi que chez les gens de ma génération.


      Hélas, des doutes sur la légitimité historique de Staline m’ont rendu visite plus d’une fois et, d’ailleurs, je ne suis pas le seul. A ma grande honte, je dois avouer que cela s’est surtout produit pendant les années de la maudite perestroïka de Gorbatchev.
      Un coup asséné contre ce que j’avais de plus cher dans ma jeunesse.


      Staline est entré dans mon âme d’enfant pendant les années de la Seconde Guerre mondiale. Il ne serait pas exagéré de dire qu’il était aimé de tout le monde comme un membre de la famille, et son nom était synonyme de foi en la victoire de notre patrie soviétique.


      Ma famille a été évacuée de Leningrad assiégée vers la ville de Molotov (aujourd’hui Perm), où ma mère devint contremaître dans un atelier de couture où l’on recevait du front les uniformes des blessés pour qu’ils soient remis en état et renvoyés au front. Je me souviens qu’un jour ma mère est rentrée du travail avec un portrait de Staline. Il a été placé entre deux fenêtres de la petite pièce dans laquelle vivaient six personnes: notre mère et ses cinq enfants.


      Chaque matin, quand je me réveillais, je regardais le demi-profil stalinien plissant des yeux gentils et sages. Staline était alors pour nous, comme Pouchkine: notre tout. Bien sûr, nous ne connaissions pas ces mots ni ne prononcions de tels mots, mais nous sentions quelque chose de grand et de fort dans le mot «Staline»."

      Pour lire le texte en entier (10 pages), téléchargez le PDF ci-dessous :

      Télécharger « mon chemin versSYouri Belov.pdf »

      Un commentaire du camarade TML :

      Un très bon texte, effectivement.  

      Une leçon essentielle à en tirer :

      Le manque de formation des cadres et des militants y apparaît nettement comme le facteur essentiel de la dégradation du fonctionnement du parti, qui a grandement favorisé la progression des révisionnistes.  

      Malheureusement, cela a commencé du vivant de Staline, ce qui ressort également du récit.

      Du reste, Staline lui-même en était relativement conscient et y fait nettement allusion dans l'un de ses textes, me semble-t-il. Même si, à l'instant, je ne retrouve pas cette référence.  

      Il est donc essentiel de considérer la formation aux fondamentaux et à leur application dans la pratique comme le facteur premier de la reconstruction du parti.  

      Faute de quoi, le cycle de dégénérescence révisionniste se reproduira inévitablement, faisant d'un embryon de parti un avorton, en fait !  

      Bien à toi,  

      Amicalement

      TML

    • a posté un article :

      - La vérité sur le pacte germano-soviétique

      Article publié dans le journal russe « Kommersant » (2) № 236 du Samedi 28 Décembre 2019


      (Traduction COMAGUER à partir d’une version anglaise en circulation qui présente certaines faiblesses- Original en russe https://www.kommersant.ru/doc/4205137) -


      Le 20 décembre, le président russe Vladimir Poutine a tenu à Saint-Pétersbourg un sommet informel de la Communauté des États Indépendants (CEI) (3), entièrement consacré à la restauration de la justice historique, c'est-à-dire au rôle de l'Europe, et surtout de la Pologne, et non de l'Union soviétique, dans le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale.

       

      PDF à télécharger :

      Télécharger « Comaguer398.pdf »

    • a posté un article :

      - Staline et la Révolution, par Gilles Questiaux

      - Staline et la Révolution, par Gilles Questiaux

      (Avec un commentaire du camarade POL en fin d'article sur le P"C"F et la Chine...)

      Les révolutionnaires du XXIème siècle auraient tout intérêt à se libérer du discours bourgeois sur Staline, discours sur un élément essentiel de leur histoire, qu'ils le veuillent ou non, discours faux mais hégémonique, y compris dans leurs rangs. Et de se rendre compte que Staline eût-il été un ange, le discours bourgeois à son sujet aurait été exactement le même.

      En fait, il serait bon qu'ils se rendent compte qu'il leur faudrait eux-même mériter un peu de la mauvaise réputation de Staline auprès de la bourgeoisie mondiale.

      Dans le monde entier les exploiteurs et les hypocrites qui travaillent pour eux prononcent le nom de Staline, mort en mars 1953, avec haine, terreur et horreur.

      A titre conservatoire, c'est plutôt bon signe. C'est peut être le signe qu'il ne devait pas être si mauvais, s'ils ont encore peur de lui, après si longtemps.

       

    • a posté un article :

      - A propos de l'article infamant "Un siècle de trou noir sur la nature de l’URSS"

      - A propos de l'article infamant "Un siècle de trou noir sur la nature de l’URSS"Cet article publié sur Agoravox (https://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/un-siecle-de-trou-noir-sur-la-219770) est une pitoyable tentative de discréditer le socialisme en URSS à partir d'une analyse pseudo-marxiste.

       

      Voyons, grâce à notre camarade TML, ce qu'il en est réellement :

      Remettons simplement la phrase de Marx :

      « Si les choses doivent se dérouler normalement, la croissance doit se faire plus rapidement dans la section II que dans la section I, parce que, sinon, la fraction de I(v + p), qui doit être convertie en marchandises IIc croîtrait plus rapidement que les IIc contre lesquelles seulement elle peut s’échanger  »

      Dans son contexte, que voici, en doc PDF, pages 447 à 449 du Capital Livre II >>>

      https://tribunemlreypa.files.wordpress.com/2019/12/marx-capital-ii-447-449.pdf

      Dans ce passage Marx nous parle de l’accumulation du capital et de sa reproduction élargie, et cela se passe donc dans le système capitaliste, dans lequel, effectivement cette condition est nécessaire à l’élargissement et à l’accumulation, comme lien entre développement des forces productives et accroissement, à la fois du capital, et de la quantité totale de plus-value extraite, y incluant le train de vie (consommation) du capitaliste, c’est à dire une part de plus-value qui n’est pas réinvestie comme capital.

       

    • a posté un article :

      – A propos du Livre "Sovietica" d’Irina Malenko

      – A propos du Livre "Sovietica" d’Irina MalenkoCe livre est un événement dans le monde de l’édition, tant par son sujet que par la manière d’aborder ce dernier.

      Il s’agit d’un témoignage, celui d’une personne ayant pu comparer entre eux deux modes de vie, le soviétique et l’occidental.

      L’analyse, passionnante en elle-même, s’enrichit encore de l’évocation de la vie de cette personne, de ses enthousiasmes, de ses amours et de ses regrets.

      Cette évocation n’est cependant pas gratuite : elle constitue un trajet d’individuation offrant, dans son mouvement dialectique, la perspective d’une renaissance, celle de l’Union Soviétique disparue.

      [NDLR : Bien qu'il n'y a pas de regard critique sur la vraie nature de la période révisionniste, ce livre est intéressant et instructif à bien des égards]

       

    • a posté un article :

      - 3 Vidéos - Un petit voyage en Union Soviétique (1937-1940) & en Russie (2019)

      Sans commentaire...

       

      La vie en URSS (1937-1940) :

       

      Les Russes se souviennent... (2019) :

       

       

    • a posté un article :

      - FILM à visionner ou télécharger : Un hommage vibrant aux soldats et aux peuples soviétiques, par les USA !

      En cliquant sur le lien ci-dessous, vous pourrez visionner ou télécharger une vidéo qu'il est très difficile de trouver sur Youtube dans sa version d'origine.


      Il s'agit d'un grand hommage réalisé par les ministères US.(Ce film date juste de l'après guerre, peu après la victoire soviétique à Berlin.)


      Très loin donc des mensonges actuels sur la Russie et son peuple, sur l'URSS et Staline.

      A voir absolument.


      Cliquez sur le lien ci-dessous pour visionner le film (ou le télécharger >> bouton "Télécharger" en haut à droite) :

      https://my.pcloud.com/publink/show?code=XZUUn8kZMKew9HkqsdyqR7hwHoT88m6hYjek


      Bien fraternellement,

      Les Vrais Amis de l'URSS

    • a posté un article :

      - L'URSS et la seconde guerre mondiale : De Brest-Litovsk à Dantzig, en passant par Rapallo. . .!

      - L'URSS et la seconde guerre mondiale : De Brest-Litovsk à Dantzig, en passant par Rapallo. . .!Au lendemain du Traité de Non-agression Germano-Soviétique, Staline et Dimitrov pensaient effectivement que le front antifasciste avec la bourgeoisie « démocratique » ouest-européenne avait été rompu du fait de cette dernière et ils escomptaient que les Partis Communistes occidentaux, et en premier lieu, le PCF, seraient capables de mobiliser le prolétariat contre elle, sapant ainsi les bases de la guerre impérialiste imminente.

      Une grosse pierre dans le jardin « historique » du social-chauvinisme thorezien passé (PCF) et présent (PRCF & Cie)… Mais qui ne conforte néanmoins en rien le discours gauchiste sur la « trahison soviétique », bien au contraire… D’une pierre deux coups, en quelque sorte… Ou à nouveau l’art, pour la « gauche » française de se retourner un pavé sur ses deux pieds !

       

    • a posté un article :

      - Staline a-t-il été surpris par l’attaque nazie ? Par Ligne Rouge

      - Staline a-t-il été surpris par l’attaque nazie ? Par Ligne Rouge

       

       

      - Staline a-t-il été surpris par l’attaque nazie ? Par Ligne Rouge

    • a posté un article :

      - RÉSOLUTION DU « PARLEMENT EUROPÉEN »: VERS UNE NOUVELLE GUERRE DE CLASSE CONTRE LA RUSSIE ? (Avec Vidéos)

      (En fin d'article Un commentaire poignant et juste d'une camarade)

      Le 19 Septembre 2019, le « Parlement Européen » a voté une Résolution adressée entre autres, mais principalement, à la Fédération de Russie, et lui enjoignant expressément de formuler des jugements de valeurs sur sa propre histoire tout à fait à l’opposé de ce qu’ils sont actuellement, et principalement sur la période de construction du socialisme en URSS, précédant la seconde guerre mondiale, période dite du « stalinisme ».

       

      La Fédération de Russie ne se revendique aucunement du socialisme mais assume pleinement, et même le plus souvent, avec fierté, la reconstruction de la Russie durant cette période socialiste qui a précédé la seconde guerre mondiale, et notamment, la reconstruction de sa défense militaire, qui lui a finalement permis de vaincre le nazisme sur son propre sol et dans une grande partie du reste de l’Europe.

       

      La période de recul, mais pas sans Résistance, en URSS, face aux armées nazies, n’a duré que six mois, se terminant en Décembre 1941 par la Bataille de Moscou, que les nazis ont renoncé à prendre face à la contre-offensive soviétique.

      Bien avant Stalingrad, c’est déjà le tournant décisif de la seconde guerre mondiale, alors que toutes les armées européennes occidentales se sont effondrées dès les premiers jours de la guerre, sauf les Britanniques, néanmoins contraints à se replier sur leur île.

       

    • a posté un article :

      - Staline contre le culte de la personnalité

      Par notre camarade TML

      - Staline contre le culte de la personnalitéConcernant les « erreurs de l'époque de Staline », la phrase exacte porte sur « les excès de l’autoritarisme, du culte de la personnalité, les abus de la violence répressive, et autres errements ». Elle est essentiellement là pour nous rappeler cette simple évidence dialectique qu'il n'y a pas d'infaillibilité chez aucun dirigeant, même prolétarien, et aussi bien intentionné soit-il !

       

      Une évidence dialectique qu'un culte fétichiste de la personne de Staline a réellement occulté en URSS, dans certains milieux, et que Staline lui-même a tenté de combattre. Une trace en reste sur le site de V. Gouysse :

       

      http://www.marxisme.fr/Joseph_Staline_et_les_mensonges_de_la_bourgeoisie.htm

       

      « Depuis le fameux "discours secret" mal famé de Khrouchtchev au XXe congrès du P.C. d'Union Soviétique en 1956, un reproche archi-connu fait contre Staline, c'est qu'il aurait créé et imposé au parti le "culte de la personnalité" autour de sa personne.

       

       

      Il est indéniable qu'il y avait en Union Soviétique des exagérations et des louanges à Staline ridiculement exagérées, et aussi des surestimations formalistes des mérites et de la personne de Staline allant jusqu'à des fleurs de rhétoriques.

      Cependant, Staline lui-même était un ennemi de toute forme de culte de la personnalité. Staline a combattu de manière répétée l'idéalisation de personnes isolées.

    • a posté un article :

      - ENCORE UN MENSONGE OCCIDENTAL DÉMENTI : 1939, A BREST-LITOVSK, PAS DE PARADE GERMANO-SOVIÉTIQUE ! (Vidéo)

      Reçu de la part du camarade Margyuy Totonak, ce passionnant document historique, qui lui permet donc de faire face aux calomnies fascistes reprises, malheureusement, par nombre de « gauchistes », et même de « maoïstes » divers : vu l’évolution finale de Mao et la politique actuelle de la Chine, on comprend aisément pourquoi…

      Pas de temps suffisamment, malheureusement, pour une traduction qui ne soit pas approximative, et il nous semble donc plus approprié d’en résumer l’essentiel…

      Il en ressort que, inévitablement, troupes allemandes et russes se sont retrouvées au même moment et au même endroit, en vue de la passation de commandement de la forteresse de Brest-Litovsk, suite aux accords bien connus…

      Il semble bien que les allemands aient voulu donner une certaine solennité à cette passation en vue d’intimider les puissances occidentales, dans un esprit de « guerre psychologique » préparant leur offensive dans cette direction.

    • a posté un article :

      - L'Hymne de l'Union Soviétique - Version originale de 1944

      - L'Hymne de l'Union Soviétique - Version originale de 1944

      - L'Hymne de l'Union Soviétique - Version originale de 1944

    • a posté un article :

      - Vivre debout ! (Avec PDF à télécharger)

      - Vivre debout ! (Avec PDF à télécharger)

       

      Télécharger « La situation et nos tâches-Programme_OCF.pdf »

      Télécharger « Le_marxisme_est_il_perime.pdf »

      Télécharger « le_socialisme_seule_alternative_au_capitalisme.pdf »

      Télécharger « LES MENSONGES SUR LHISTOIRE DE LUNION SOVIETIQUE.pdf »

      Télécharger « Vivre debout combattant.pdf »

    • a posté un article :

      - Непокорённый ! Indomptable Léningrad ! (Clip vidéo et illustrations)

      LE CLIP

       

      https://youtu.be/pB5kwWwA_4Y

       

      La traduction du clip de Kipélov, réalisé en vue de la commémoration de la levée du siège de Léningrad. 

      Avec des illustrations d’Ivan Bilibine, grand artiste illustrateur de livres de contes pour les enfants, images qui ont malheureusement un rapport relativement direct avec cette époque, car cet artiste fait partie des nombreuses victimes de la barbarie nazie (Ce blocus, le plus long de la guerre avec ses 28 mois (872 jours), a entraîné la mort de 1 800 000 Soviétiques, dont plus d’un million de civils –https://fr.wikipedia.org/wiki/Si%C3%A8ge_de_L%C3%A9ningrad ). Ivan Bilibine, dont la carrière artistique avait commencé dès la fin du 19ème siècle, a vécu un temps en France, avant de revenir en URSS, vivre et travailler à Léningrad). 

      C’est donc également une occasion de lui rendre hommage.

    • a posté un article :

      - Hommage aux Héroïnes Soviétiques de la seconde guerre mondiale

      Une vidéo très émouvante qui rend un hommage vibrant à toutes ces jeunes (et moins jeunes) femmes qui ont tout sacrifié pour nous libérer du fascisme !

      https://youtu.be/_K0O4nE6mRg

    • a posté un article :

      - Les morts du capitalisme

      Maintenant que l'on connait la vérité sur "les morts du communisme"

      (Télécharger « LES MENSONGES SUR LHISTOIRE DE LUNION SOVIETIQUE.pdf »), voici les chiffres de la réalité du monde capitaliste...

      Le capitalisme du désastre

      Voici la comptabilité des morts du capitalisme :

      Par ordre chronologique :

      1- De la Traite des Noirs à la 1ère guerre du Golfe.

      - Traite des noirs aux 17e et 18e siècles : 10 millions de morts

      - Liquidation des indiens d’Amérique de 1500 à 1860 : 70 millions

      - Guerre de Crimée : 252 000

      (Fr et Gb contre Russie) en 1854 dont

      Russes : 100 000

      Français : 93 000

      Anglais : 22 000

      Turcs : 35 000

      Piémontais : 2 000

      - Guerre de Sécession américaine 1860-1865 : 617 000

       

    • a posté un article :

      - LA CONTRIBUTION SOVIÉTIQUE À LA VICTOIRE DE 1945 !

      Par le camarade DO que nous remercions pour cet excellent rappel historique. (Avec une vidéo en fin - L'appel à lutter contre les Nazis)

      - LA CONTRIBUTION SOVIÉTIQUE À LA VICTOIRE DE 1945 !POUR CEUX QUI ONT "OUBLIE" :

      Pendant près de 4 ans, du 22 juin 1941 au 9 mai 1945, le front germano-soviétique fut le front principal de la Seconde Guerre mondiale. Il s’étendait sur 6.200 kms. Sur ce front immense, l’Union soviétique, dirigée par le Parti communiste et Joseph STALINE, y affronta seule à seule l’Allemagne hitlérienne, résista aux coups des hordes fascistes, stoppa leur avance et les refoula.

      Vingt millions de vies humaines sur les 50 millions emportées au total dans la dernière guerre, tel fut le tribut du peuple soviétique sur le fascisme. [NDLR : Les deniers chiffres donnent entre 25 à 30 millions de morts]

      Le défilé de la Victoire sur la place Rouge à Moscou, le 24 juin 1945, fut véritablement triomphal. Son moment culminant fut le dépôt, au pied du Mausolée de Lénine, sous les roulements des tambours, des étendards des divisions vaincues du Reich.

      Il fut difficile ce chemin vers la Victoire. Le retracer contribuera à rappeler que l’URSS a largement contribué à la défense de "LA LIBERTÉ", de "LA DÉMOCRATIE", des "DROITS DE L’HOMME" et que ses peuples en ont fortement payé le prix. C’est une vérité historique et un devoir de ne pas l’oublier !

       

    • a posté un article :

      - Kronstadt 1921 : Quelle approche historique ?

      Par Laura Fonteyn (15 septembre 2006) [Commenté et annoté par TML (Mai 2019) ]

      - Kronstadt 1921 : Quelle approche historique ?Selon Lénine, ce fut l’ « éclair qui a illuminé la réalité plus vivement que tout » (1). La rébellion de Cronstadt contre le gouvernement soviétique dirigé par les bolcheviks dura seulement un peu plus de deux semaines, mais elle recèle dans ses enjeux les questions essentielles que se posait le pouvoir bolchevik dans les premières années de la révolution. Cronstadt demeure par là même un sujet de discussion toujours brûlant entre trotskystes et anarchistes. Quelle appréciation, quelles conclusions tirer de cet événement aujourd’hui ? 

      [ ND-TML >>>selon nous, aujourd’hui, en 2019, l’intérêt de republier cet article réside dans les nombreuses sources qu’il cite et qui dépassent largement le cadre des polémiques habituelles sur le sujet, pour tenter de fournir une véritable base de réflexion, à reconsidérer, donc, à la lumière du matérialisme historique et donc des fondamentaux du ML, qui ont ici une nouvelle occasion de montrer leur pertinence. Et leur actualité, de plus, malgré l’ancienneté du sujet, dans la mesure où les leçons de l’histoire de l’URSS restent encore à tirer, pour l’essentiel, et notamment, pour se dégager des poncifs idéologiques réactionnaires, mais aussi révisionnistes et trotskystes, malgré la qualité exceptionnelle de cet article, dans le genre! ]

    • a posté un article :

      - QUI A VRAIMENT INTÉRÊT À EFFACER LA VÉRITABLE MÉMOIRE HISTORIQUE DU GOULAG ?

      Disparition des radars « scientifiques » du CNRS de la source historique concernant les vrais chiffres des victimes du Goulag

       

       

      En cliquant sur le lien, voici le résultat…

       

    • a posté un article :

      - Sur la terreur rouge, la tyrannie révolutionnaire, et le mythe de la séparation des pouvoirs

      - Sur la terreur rouge, la tyrannie révolutionnaire, et le mythe de la séparation des pouvoirsAujourd’hui, les générations nouvelles arrivent à l’âge adulte après un intensif lavage de cerveau scolaire et universitaire, dont le but est qu'ils identifient dans leur esprit la révolution à la tyrannie sous sa forme la plus brutale.

      Si nous voulons que notre doctrine libère à nouveau l’énergie révolutionnaire des masses, il est capital de réfuter cet amalgame, pour invalider la prétention morale, les clichés et les affabulations du discours contre-révolutionnaire, dont la sémantique n’a guère changé depuis la chute de Robespierre, le 9 Thermidor an II, en 1794. La « guillotine », le « bolchevisme », le « stalinisme », c’est au fond la même chose : le cri du cœur des oppresseurs millénaires pris à la gorge. Or pour faire la révolution, il faut avoir foi en l’innocence foncière des opprimés, et dans la justice de leurs actes.

      Car ce qui est attaqué dans chaque cas à travers le tableau souvent apocalyptique et volontairement exagéré de tyrannie et de terreur rouge c’est le principe même de la rupture de l’État de droit traditionnel ou bourgeois, et sans cette rupture le rêve démocratique millénaire des exploités et des opprimés ne se réalisera jamais. Pour leur libération, les opprimés imposent leur dictature aux oppresseurs. Cette dictature révolutionnaire, qui n’est jamais à leur programme, jamais souhaitée par les masses, elle n’existe qu’en réaction à la contre-révolution.

    Plus...

    Blogs de lesvraisamisdelurss

    Blogs favoris

    lesvraisamisdelurss n'a pas encore de blogs favoris

    Suit 0 membres

    lesvraisamisdelurss ne suit pas de membre

    Suivi par 0 membres

    lesvraisamisdelurss n'est suivi par aucun membre