Partagez vos passions
Rejoignez la communauté

  • recocom


    • a posté un article :

      - QU'EST CE QUE LE MARXISME-LÉNINISME ?

      Par notre camarade TML

      L’idée même du communisme n’a jamais été autant dépréciée qu’elle ne l’est à notre époque, et surtout en Occident.

      Néanmoins, ce n’est pas le cas systématiquement dans bien d’autres régions du monde, à commencer par celles qui ont vu s’établir des régimes politiques s’en réclamant, et qui, dans une grande puissance comme la Chine, s’en réclament encore…

      La plupart de ces pays, à commencer par l’URSS, se sont également réclamé du marxisme-léninisme, comme idéologie fondatrice du mouvement communiste moderne en général, et du parti communiste en particulier.

      Pourtant, aujourd’hui, si très peu de partis communistes d’importance ont survécu, la plupart, en outre, ont renoncé, et le plus souvent, très officiellement, au marxisme-léninisme.

      Ce n’est pas le cas du Parti Communiste Chinois, qui a même pendant un temps prétendu ajouter un prolongement « maoïste » au marxisme-léninisme.

      Un parti qui joue non seulement le rôle dirigeant essentiel en Chine mais qui, de ce fait, influe sur les rapports de force entre puissances mondiales, et sur l’ensemble des forces politiques qui s’y expriment. [NDLR : il est important de préciser que la Chine n'a jamais été un pays socialiste et que  le Maoïsme est une révision petite bourgeoise du marxisme-Léninisme]

      Il est donc d'une grande importance de définir ce que nous entendons par Marxisme-Léninisme ! Il s’agit donc, entre autres conséquences, de définir la nature économique et sociale, la nature de classe, bourgeoise ou prolétarienne, de la deuxième puissance mondiale. Et donc de situer le rôle de son influence dans les luttes économiques, politiques, sociales et idéologiques, à l’heure actuelle !

       

    • a posté un article :

      - La peur change de camps !

      La peur change de camps !
       
      Vive le mouvement populaire des gilets jaunes !
       
       
      PRÉPARONS UN 1ER MAI UNITAIRE INSURECTIONNEL !
       
      Il s'agit avant tout de savoir quel avenir nous voulons pour nous et nos enfants...
       
       
      Quand on n'aura plus aucun services public, que nos salaires et nos retraites seront descendus si bas qu'on n'aura plus rien, bref quand la France sera détruite par les ultra-libéraux... on pourra dire adieu à tout...
       
      Les gilets jaunes montrent la voie !
       
      Maintenant chacun choisit son camps : les ultra-riches ou le peuple !
       
      Et n'oublions pas que toute révolution, si elle veut vaincre, doit retourner la violence des exploiteurs contre eux ! On n'est pas des moutons !
       
       
      Et n'oublions jamais, à cause du capitalisme, un paysan se suicide tous les deux jours !
       
      NOUS NE SOMMES RIEN, SOYONS TOUT !
       
      A lire sur le suicide des agriculteurs cet excellent article du camarade TML >> https://tribunemlreypa.wordpress.com/2019/04/23/encore-plus-deprimant-que-la-police-lagriculture/

    • a posté un commentaire sur l'article - SAUVONS LA CATHÉDRALE DU CŒUR de recocom

    • a posté un article :

      - SAUVONS LA CATHÉDRALE DU CŒUR

      - SAUVONS LA CATHÉDRALE DU CŒURPour un autre usage de Notre-Dame-de-Paris

      Nous avons reçu ce texte émouvant rédigé par un curé de campagne de passage à Paris. Bouleversé, il appelle à ce que Notre-Dame-de-Paris soit laissée en l’état, c’est-à-dire arrachée aux mains des prédateurs par les flammes de l’incendie et enfin rendue au peuple et à son libre usage.

       

      Frères et soeurs,

      Hier, Notre-Dame de Paris a brûlé. En son temps, le Christ nous a donné l’exemple en chassant les marchands du temple. Tous les vrais chrétiens doivent, aujourd’hui, chasser les marchands de temples du temple de leur cœur. Sans quoi ils succomberont aux manoeuvres obscènes des spéculateurs en tout genre, politiciens, fraudeurs du fisc, grenouilles de bénitier, incultes en quête de racines, ou groupes pollueurs, hâtifs de tirer la couverture à eux. Qu’on rappelle aux mains qui ne deviennent généreuses qu’à la mesure de la gloire qu’elles en tirent, ces mots de vérité : "Vous ne pouvez pas servir Dieu et l’argent" (Mt 6:24).

       

       

    • a posté un article :

      - Le co-fondateur de Greenpeace dénonce la supercherie du réchauffement climatique causé par l’homme


      Au Canada, Patrick Moore, co-fondateur de Greenpeace, organisme qui a tellement changé que M. Moore ne s’y reconnait plus, a déclaré que le « changement climatique anthropique » est une supercherie qui profite à nombre de gens dont des politiciens qui y trouvent un moyen de gagner des votes, les entreprises vertes, les « scientifiques » en quête de subventions.


      Les conservateurs soutiennent depuis longtemps que le « réchauffement » climatique anthropique est un détournement politique de la science climatique. Mais cet argument a reçu un soutien inattendu : le cofondateur de la plus importante organisation environnementale, Greenpeace. Patrick Moore, qui est également ancien président de Greenpeace Canada, a participé à l’émission Breitbart News Tonight de Sirius XM la semaine dernière lors d’une entrevue avec Rebecca Mansour et Joel Pollak.

       

    • a posté un article :

      - POUR LE DROIT DE MANIFESTER !

      - POUR LE DROIT DE MANIFESTER !

       

       

    • a posté un article :

      - Philippine : Vive le 50ème anniversaire de la Nouvelle Armée Populaire !

      - Philippine : Vive le 50ème anniversaire de la Nouvelle Armée Populaire !Le 29 Mars 2019, la Nouvelle Armée Populaire des Philippines fête ses 50 ans. Cet anniversaire est l’occasion de revenir sur le parcours héroïque du Parti Communiste des Philippines (CPP) et de la Nouvelle Armée Populaire (NPA). Une histoire de lutte révolutionnaire exemplaire au service des masses contre les trois montagnes qui écrasent le peuple philippin : l’impérialisme, le capitalisme bureaucratique et le féodalisme. Cette Guerre Populaire menée par le CPP et l’armée du peuple, la NPA, est une inspiration pour les peuples du monde entier aspirant à la libération.

      La NPA : 50 ans de Guerre Populaire sous la direction du Parti Communiste des Philippines

      La lutte du peuple philippin est ancienne : à partir de 1895, il mène une guerre d’indépendance contre le colonialisme espagnol avec la bourgeoisie nationale. L’impérialisme américain, qui se développait partout en Amérique Latine et en Asie-Pacifique, a jeté ses griffes sur les Philippines à ce moment là, entrant en guerre contre la première république des Philippines en 1899. Parmi les martyrs les plus importants de cette époque notons le nom immortel d’Andres Bonifacio qui a inspiré et continue d’inspirer des générations de révolutionnaires.

      L’impérialisme américain a forcé l’occupation de l’archipel des Philippines par la guerre la plus féroce, tuant entre 12 000 et 20 000 combattants pour l’indépendance, et plus de 200 000 civils philippins. Après 3 ans, l’occupant yankee impose un nouveau régime et la colonisation sous « protectorat » des Philippines. Dans le sud, la campagne de « pacification » de l’impérialisme yankee à Mindanao contre le peuple Moro durera jusqu’à 1910 car les Moros résistaient ardamment.

       

    • a posté un article :

      - La gauche a sa place : dans les poubelles de l’histoire...

      - La gauche a sa place : dans les poubelles de l’histoire...Chers « amis » de « gôche », vous qui avez voté Macron il y a un peu moins de deux ans « pour éviter le pire » et qui aujourd’hui crachez sans retenue sur les Gilets Jaunes que vous condamnez au nom de la « violence », de « l’antisémitisme » ou de toute autre calomnie à la mode... Nous ne vous oublions pas !

      « Chers » car vous nous faites payer cher votre raisonnement stupide.

      « Gôche » car c’est au nom de votre aveuglement, de votre vacuité intellectuelle, que vous perpétrez des politiques néolibérales que vous qualifiez de « gôche ». Macron était votre idole aux élections et vous avez largement contribué à l’élire... avec moins de 20% du corps électoral… C’est dire si votre voix compte !

      Vous n’aviez pas prévu la destruction du code du travail ?

      Vous n’aviez pas prévu Benalla ?

      Vous n’aviez pas prévu les politiques en direction exclusive des riches ?

       

    • a posté un article :

      - Vive la résistance des Gilets Jaunes ! Pour une fusion des luttes vers la grève générale et l'insurrection ! (+ Article de TML en fin & PDF GJ 128 propositions)

      Face à la violence du capital et de son gouvernement, la résistance est une nécessité !

      Face à la terreur du gouvernement et à sa volonté de préserver à tous prix les profits du grand patronat, la révolution prolétarienne s'impose !

      Vers l'unité Gilets Jaunes-Prolétariat en lutte ! Vers la grève générale et le blocage du pays !

      La conscience de classe s'élève, mais le manque d'un authentique parti du prolétariat fait cruellement défaut.

      Les luttes actuelles pourront-elles faire émerger un tel parti ? Rien n'est moins sûr quand on connaît le matraquage mensonger des médias bourgeois sur le communisme et l'histoire de l'URSS.

      Rien n'est moins sûr quand on voit que tous les mouvements actuels se réclamant du communisme sont en fait des opportunistes, des révisionnistes, des trotskistes et des maoïstes traîtres au prolétariat !

      Pourtant cela ne doit pas nous décourager : nous continuerons la bataille idéologique malgré ce creux de l'histoire et ce vide politique. Un jour viendra ou le prolétariat retrouvera sa mémoire et reconstruira son parti !

      Hommage à tou(te)s les combattant(e)s, hommage à tou(te)s les résistant(e)s, hommage à tou(te)s les matraqué(e)s, les emprisonné(e)s, les bléssé(e)s !

      C'est dans la lutte que le prolétariat forgera sa conscience révolutionnaire !

      Un jour le peuple se lèvera, les armes à la main, et la bourgeoisie tremblera et tombera de son piédestal doré !

       

      VIVE LA RÉVOLUTION COMMUNISTE !

       

      - Vive la résistance des Gilets Jaunes ! Pour une fusion des luttes vers la grève générale et l'insurrection !

       

      - Vive la résistance des Gilets Jaunes ! Pour une fusion des luttes vers la grève générale et l'insurrection !

      - Vive la résistance des Gilets Jaunes ! Pour une fusion des luttes vers la grève générale et l'insurrection !

      Téléchargez les documents de la révolution :

      Télécharger « Engels_Le_role_de_la_violence_dans_l_histoire.pdf »

      Télécharger « LES MENSONGES SUR LHISTOIRE DE LUNION SOVIETIQUE.pdf »

      Télécharger « Karl Marx Manifeste du Parti communiste 1847.pdf »

      Télécharger « Marx_Travail_salarie_et_capital.pdf »

      Télécharger « Marx_Salaire_prix_et_profit.pdf »

      Télécharger « Staline_La_strategie_et_la_tactique_politiques.pdf »

      Télécharger « staline_histoire_du_pc_bolchevik_de_l_urss.pdf »

      Télécharger « DictatureduProletariat_Marx-Engels-Lenine.pdf »

      Télécharger « Lenine_EtatetRevolution.pdf »

      Télécharger « 1918_lenine_sur-linfantilisme-de-gauche_.pdf »

      Télécharger « Crise_du_systeme_imperialiste_mondial.pdf »

      Télécharger « le_socialisme_seule_alternative_au_capitalisme.pdf »

      Télécharger « Les_problemes_economiques_du_socialisme_en_URSS.pdf »

      Télécharger « Enjeux_du_developpement_et_du_perfectionnement_de_la_democratie_sovietique.pdf »

      Télécharger "Les 128 propositions des Gilets Jaunes" :

      Télécharger « 128Propal-BILAN GJ.pdf »

      - Vive la résistance des Gilets Jaunes ! Pour une fusion des luttes vers la grève générale et l'insurrection !

       

      UN ARTICLE DE TML POUR ÉCLAIRER LE SUJET VIOLENCE OU NON VIOLENCE :

      Oui, le système capitaliste et le pouvoir macronien sont fondamentalement responsables de la violence sociale, qui est celle de l’exploitation à laquelle ils soumettent les salariés.

      C’est en ce sens que la révolte est tout aussi fondamentalement justifiée, y compris lorsqu’elle s’en prend « violemment » aux symboles institutionnels de ce pouvoir, et notamment, aux banques.

    • a posté un article :

      - La police tue toujours plus

      - La police tue toujours plusD’année en année, le sinistre bilan des violences policières ne cesse de s’alourdir.

      D’environ une dizaine pendant les décennies 1980 et 1990, l’effectif annuel de personnes tuées approche la quinzaine dans les années 2000 puis la vingtaine pendant la présidence Hollande. Et rien ne semble pouvoir arrêter cette ascension folle : en 2017, année de l’élection de Macron, on ne compte pas moins de 35 citoyens français tués par les forces de l’ordre, un chiffre inédit. Depuis 1977, soit une période de 42 ans, ce sont près de 600 personnes qui ont été tuées.

      Et si 2018 marque un recul très relatif avec 26 morts, 2019 est bien partie pour être une année noire quand on considère l’extrême violence de la répression qui s’abat contre les gilets jaunes.

       

    • a posté un article :

      - Cela suffira-t-il ?

      - Cela suffira-t-il ?Cette image, peut-être humoristique, circule actuellement sur Internet...

      N'oublions pas qu'il est "seulement" le serviteur des ultra-riches qui possèdent les grosses entreprises françaises et multinationales (Industrie, Finance, Services, etc).

      Il est au service de ceux qui nous exploitent et se font des milliards sur notre dos.

      On le dégage et après ? On met Mélenchon, Marine Le Pen, Asselineau, Dupont Aignan, etc. ?

       

      Vous croyez que tous ces personnages sont vraiment indépendants des grands groupes capitalistes ? (...)

      Alors, que faire ?

      La seule véritable solution est d'en finir avec l'exploitation capitaliste en instaurant une authentique démocratie prolétarienne sur le plan politique et, au niveau économique, un système où tous ces grands groupes deviennent la propriété collective du peuple.

       

      Cela s'appelle "LE SOCIALISME".

       

      Télécharger "Seule solution, la révolution socialiste !" :

      Télécharger « le_socialisme_seule_alternative_au_capitalisme.pdf »

       

       

    • a posté un article :

      - Gilets Jaunes et Syndicats. Par Jean-Pierre Page (Article en PDF en fin) & Réponse du camarade TML

      - Gilets Jaunes et Syndicats. Par Jean-Pierre Page (Article en PDF en fin)Voici plus de 11 semaines que les gilets jaunes rythment par leurs initiatives la vie politique et sociale française. Le 26 janvier a été une grande journée de mobilisation à travers toute la France. Elle a aussi été marquée par une répression sans précédent violente, délibérée et orchestrée.

      Emmanuel Macron, son gouvernement, le Parlement, les partis politiques, les médias, les analystes commentent et se déterminent quotidiennement en fonction de ce mouvement inédit dans sa forme, ses objectifs et sa durée. La plupart d’entre eux ont été totalement pris au dépourvu et ont toujours autant de mal à le caractériser et plus encore à y faire face, fut-ce par la contrainte et les représailles! Dans les couloirs du pouvoir, on est chaque fin de semaine, proche du mode « panique ».

      Les syndicats n’échappent pas à ce constat. Pire, bien que par leur rôle, ils se doivent d’être en phase avec les préoccupations et l’état d’esprit réel des travailleurs, ils n’ont pas vu venir cette vague populaire qui a pris l’ampleur d’un tsunami social et politique.

       

    • a posté un article :

      - Afrique 2019, jamais libérée – toujours néo-colonisée et convoitée

      - Afrique 2019, jamais libérée – toujours néo-colonisée et convoitéePar Robert Bibeau

      À la question : « Pourquoi Dakar attire les espions ? » un journaliste africain répond «Les spécialistes du renseignement sont formels : l’odeur du pétrole et du gaz a fini de mettre le Sénégal sur orbite» et il ajoute : «De la France aux États-Unis, en passant par la Russie, Israël, la Grande-Bretagne, l’Afrique du Sud, la Chine, les pays du Golfe…, aucun pays influent ne veut être en reste (…) le nombre impressionnant de drones d’observation et de surveillance qui ont pris d’assaut notre espace aérien. Sans parler des sociétés militaires privées, appelées «Contractors», utilisées par les grandes puissances». (1)

       

      Mais ce pétrole, ce gaz, ce minerai (cobalt, coltan, titane, or, argent et diamant) ces terres rares, ces bancs de poissons, ce bois précieux, toutes ces richesses étaient présentes en Afrique depuis les premières prédations mercantiles occidentales, qu’est-ce qui a vraiment changé dans l’économie politique mondiale pour soudainement provoquer cette recrudescence d’activités subversives des grandes puissances s’affairant au pillage de l’Afrique?

      Pourquoi les pays pauvres d’Afrique, néo-colonisés et jamais libérés, sont-ils devenus sources d’une rivalité accrue entre marchands d’armes sans état d’âme ? Même que la partie russe se plaint des comportements de son concurrent américain :

      «Les sanctions prises contre notre complexe militaro-industriel sont de toute évidence une concurrence déloyale et peu scrupuleuse, parce qu’outre l’introduction de sanctions, les États-Unis demandent aux pays d’Afrique de renoncer à l’achat de matériels militaires et d’armements russes par l’intermédiaire de leurs ambassadeurs.»

      Selon M. LavrovWashington explique qu’en faisant cela «les Américains compensent le manque d’équipements correspondant dans tel ou tel pays». «C’est une brutale exclusion du marché, par le biais de méthodes de chantage et d’ultimatums», a résumé le ministre. (2)

       

    • a posté un article :

      - Unité CGT-Gilets Jaunes ? : Le baiser qui tue... Suivi du coup de jarnac de la CGT contre Annie Lacroix-Riz (Les collabos en actions !)

      - Unité CGT-Gilets Jaunes ? : Le baiser qui tue... Suivi du coup de jarnac de la CGT contre Annie Lacroix-Riz (Les collabos en actions !)On reproche assez souvent au mouvement GJ son manque d’unité et surtout, son manque de cohérence dans les revendications…

      En étudiant la liste des 42 revendications, émise depuis le 29 Novembre, on a déjà vu que cette apparence hétéroclite tient plus à la formulation, parfois maladroite, il est vrai, qu’au fond, qui reflète fort bien, en réalité, la diversité des préoccupations sociales urgentes qui ont motivé le mouvement depuis son origine.

      Dès le départ, l’hostilité manifestée par les confédérations syndicales n’a pas permis un débat réellement structuré sur ces revendications.

      Dépassées par ce mouvement qu’elles n’ont pu endiguer, et cela au grand dam du gouvernement macronien, de plus, elles ont parfois tenté de prendre le train en marche, ici et là, le plus souvent poussées par la base, mais sans réellement investir leurs compétences pour aider les GJ à reformuler leurs revendications de manière appropriée, et dans le respect de leurs motivations.

      Bien au contraire, les rares fois où une ébauche de convergence se produit elles contribuent à brouiller l’originalité du message GJ et au lieu de l’éclairer, elles l’incitent hypocritement, par leurs manœuvres de récupération, à céder aux sirènes de la démagogie et de la surenchère verbale.

      En fait , tout en prétendant renforcer le mouvement elles contribuent à en donner une image réductrice et coïncidant, par contre, avec l’image que les médias au service du pouvoir s’acharnent déjà à donner de lui  !

       

    • a posté un article :

      - L'assemblée des assemblées se tiendra les 26 et 27 janvier 2019 à Commercy (PDF)

      - L'assemblée des assemblées se tiendra les 26 et 27 janvier 2019 à Commercy (PDF)

      Deuxième Appel des Gilets Jaunes de Commercy :

      l’assemblée des assemblées !

      https://www.youtube.com/watch?v=GB1…

      Solidairement, 

      Un Gilet Jaune de Commercy

       

      Notre page Facebook https://www.facebook.com/Les-Gilets…

      Notre chaîne YouTube https://www.youtube.com/channel/UC0…

      Notre adresse :

      La cabane des gilets jaunes 
      Place Charles de Gaulle 
      55200 COMMERCY (FRANCE)

      Programme de l’assemblée des assemblées 
      26 et 27 janvier 2019 

      SAMEDI 26 JANVIER – ASSEMBLÉE DES ASSEMBLÉES

      Accueil à partir de 10h - Repas 12h

      INTRODUCTION - PRESENTATION DES GROUPES/ASSEMBLÉES DÉBATS EN PLÉNIÈRE

      Les discussions seront basées sur la remontée des positions et des revendications des différentes assemblées et groupes de gilets jaunes ! (Précisions à venir)

      A) Quelles revendications voulons-nous porter ?

      B) Quelles suites et perspectives pour le mouvement ?

      C) Comment s’organiser et se structurer à toutes les échelles pour être le plus démocratique

      D) TEMPS DE CONCLUSION – 19h15 à 19h45 – Assemblée des Assemblée : Acte I et après ?

      DIMANCHE 27 JANVIER : Groupes de travail & restitution. 
      Participation facultative.

      RÉSERVATION AVANT LE 13/01 SI POSSIBLE

      CONTACT : assembleedesassemblees@gmail.com

       

      Le PDF :

      Télécharger « Assemblee_26janvier2019_Commercy.pdf »

    • a posté un article :

      - LE CAPITALISME NE PEUT PAS ETRE ÉCOLOGIQUE ET VICE VERSA

      - LE CAPITALISME NE PEUT PAS ETRE ÉCOLOGIQUE ET VIS VERSAEchange entre le camarade DAVID et le camarade Luniterre.

      "Le capitalisme est productiviste par nature :


      Pour réaliser sa plus-value et faire fructifier son capital, le capitaliste doit vendre ses marchandises à tout prix (tout en exploitant la force de travail, force de travail qui est capable de produire plus quelle ne coûte, car le profit vient de la différence entre la valeur de la force de travail pour un temps donné (le salaire) et celles des biens quelle permet de produire dans ce même temps).


      Pris dans la compétition inter-capitaliste, pour remporter les marchés, le capitaliste n'a d'autre choix que de gagner en compétitivité, c'est-à-dire à dire produire toujours plus de marchandises avec toujours moins de travail vivant.


      L’obligation de faire du profit conduit à inventer des besoins sans véritable
      justification (politique de l’offre). En revanche des besoins réels ne sont pas satisfait s’ils ne donnent pas lieu à des profits jugés suffisants. Ainsi peut advenir une conjugaison paradoxale de gaspillage et de manque.


      Cela conduit à des flux de matière et d'énergie toujours croissants (mais aussi à du chômage, à l'épuisement des travailleurs, entres autres choses ...)

       

    • a posté un article :

      - LIBÉRONS DROUET ET TOUS LES GILETS JAUNES EMPRISONNÉS (avec une chanson en fin)

      - LIBÉRONS DROUET ET TOUS LES  GILETS JAUNES EMPRISONNÉSEt tout de suite, la Libération d’Eric Drouet et de tous les prisonniers Gilets Jaunes !!! (Par TML)

      Dès le départ, ce mouvement GJ est parti un peu dans toutes les directions, et aucune liste revendicative n’en a réellement émergé comme reflétant les aspirations du mouvement.

      Toutefois, ce qui devrait nous réunir tous, aujourd’hui, c’est l’arrestation, particulièrement brutale, d’Eric Drouet, assortie assez vite de fausses accusations… « port d’arme »… une hypothétique matraque qu’il n’avait évidemment pas… Mais cela reste relayé par les médias aux ordres !

      Cette arrestation est l’épreuve réelle de la durabilité ou non de ce mouvement…

      Soit il retrouve l’unité, ou plutôt, y accède enfin, sur le thème de la solidarité et de la Libération d’Eric Drouet et de tous les prisonniers GJ, ou bien il vaut mieux réellement passer à autre chose…

      Les deux pétitions en cours approcheront chacune des 50 000 signatures d’ici peu… soit en une demi journée…

       

    • a posté un article :

      - GILETS JAUNES : NON, LE SMIC NE VA PAS AUGMENTER DE 100 EUROS... CE QUE NOUS VOULONS ? TOUT, MAIS D’ABORD, L’ESSENTIEL !

      - GILETS JAUNES : NON, LE SMIC NE VA PAS AUGMENTER DE 100 EUROS... CE QUE NOUS VOULONS ? TOUT, MAIS D’ABORD, L’ESSENTIEL !"NON, LE SMIC NE VA PAS AUGMENTER DE 100 EUROS"

      Tel était le titre d’un article paru sur « Le Parisien » dès hier soir, à 23h 07, moins de 3h, donc, après l’annonce d’une « concession » apparente de Macron sur les revendications populaires…

       

      En témoigne encore l’URL du dit article (http://www.leparisien.fr/economie/gilets-jaunes-non-le-smic-ne-va-pas-augmenter-de-100-euros-10-12-2018-7965414.php ), dont le titre est devenu, ce matin, dès 7h 15 : « Smic : ce qui se cache derrière les 100 euros en plus », nettement plus « consensuel » dans le climat d’ « apaisement » voulu par le chef de l’Etat… !

      Néanmoins, et assez courageusement, tout de même, le journal n’a que peu retouché le fond de l’article, sauf pour le chapeau, qui était : 

      « Contrairement à l’idée qui s’est vite répandue, la hausse de 100 euros par mois pour les travailleurs au smic ne concernera que partiellement les salaires. »

      …et qui est devenu :

      « La hausse du salaire minimum de 100 euros par mois annoncée lundi soir par Emmanuel Macron repose notamment sur un coup de pouce à la prime d’activité. »

       

       

    • a posté un article :

      - Les enseignements essentiels de la crise des "gilets jaunes"

      - Les enseignements essentiels de la crise des "gilets jaunes"Par notre camarade VG :

      Depuis la mi-novembre, le mouvement des gilets jaunes a brutalement fait irruption sur la scène politique et sociale française.

      Ce qui mit le feu aux poudres ? L'annonces de nouvelles augmentations de taxes sur les carburants à partir de janvier 2019 ─ avec respectivement 3 et 6 centimes de plus par litre d'essence et de gasoil. Le samedi 17 novembre, les gilets jaunes mobilisèrent, selon le ministère de l'Intérieur, près de 300 000 personnes au plus fort de la journée, occupant ronds points, péages, zones commerciales, etc.

      Jours et nuits, et ce depuis plus de trois semaines, ils occupent ces lieux pour témoigner de leur détresse financière croissante, de leur ras le bol d'être « rackettés » par un Etat toujours plus inventif quand il s'agit de leur créer de nouveaux impôts, alors même qu'ils ne parviennent déjà plus à boucler les fins de mois sans voir leur compte bancaire virer au rouge...

      Ils sont travailleurs pauvres smicards, chômeurs, femmes au foyer, artisans, retraités, etc., ils sont épuisés par les fins de mois difficiles et ne se voient plus d'avenir, pour eux et leurs enfants, dans un pays où se conjuguent depuis une décennie austérité et pression fiscale croissantes.

      Le peuple a commencé à ressentir, par sa propre expérience et au plus profond de sa chair, que les élites qui gouvernent en son nom constituent une puissance étrangère et hostile à la défense de ses intérêts quotidiens fondamentaux.

      Révolu, le demi-siècle des inoffensives manifestations bon-enfant d'un jour emmenées et encadrées par les cortèges des bureaucraties syndicales liées plus ou moins directement à l'appareil d'Etat bourgeois, organes de collaboration de classe qui aboient plus qu'ils ne mordent. Cette fois, c'est le peuple s'est mobilisé spontanément, massivement et sur la durée.

       

    • a posté un article :

      - Mouvement des Gilets Jaunes : Que faire ?

      - Mouvement des Gilets Jaunes : Que faire ?Par MaxKo

      Gilets jaunes. D’un mouvement spontané vers un mouvement organisé.

      N’en déplaise aux idéalistes, le mouvement des « gilets jaunes » n’est que le fruit, la réaction organique des masses affectées par la vie chère, le niveau des taxes et la destruction organisée par le pouvoir en place depuis des décennies - et parachevées de manière encore plus brutale sous le règne de M. MACRON - des services publics.

      La cause racine de ce mouvement de masse est la nécessité ; nécessité qui fait loi organique. De même qu’un arbre qui trouverait son sous-sol brutalement asséché par des conditions climatiques subitement nouvelles, verrait alors ses racines plonger, creuser et progresser sous terre jusqu’à pouvoir trouver de l’eau, ou dépérir, de même le prolétariat français s’est mit en mouvement, instantanément, alors qu’il est asséché par des conditions économiques qui, tout aussi subitement- même s’il s’agit du résultat d’un processus lent de délitement des conditions d’existences et de sa paupérisation -, ne permettent plus à sa masse, de satisfaire ses besoins immédiats de survie.  

      La goutte de diesel a fait déborder le vase qui contenait jusqu’alors le prolétariat dans sa misère sociale. Et ce mouvement n’échappe pas à la dialectique de la nature. 

      La nature est en mouvement. On le sait - sauf les idéalistes et les mystiques/religieux -, elle évolue par bonds, et pas autrement. Ces bonds sont quantitatifs, jusqu’à ce qu’ils atteignent un point de rupture, révolutionnaire, qui donne lieu à un bond d’une autre nature, un bon qualitatif

      Ainsi, de même que l’eau que l’on chauffe voit sa température augmenter plus ou moins vite (par une succession de bonds quantitatifs) en fonction de la quantité d’énergie affectée à son réchauffement, sans que ne change son état/structure fondamentale, mais de même que la même eau passe subitement d’un état/structure liquide à un état gazeux lorsqu’elle atteint 100°C, le prolétariat français, dans toute sa masse, se met aujourd’hui à bouillir de toute part, sur tout le territoire, parce qu’il est affecté par des conditions économiques qui à force de se dégrader continuellement, viennent de franchir un seuil qualitatif. Les conditions économiques dans lesquelles vit le prolétariat ne lui permettent désormais plus, subitement, de tenir, c’est-à-dire d’assurer sa survie. 

       

    • a posté un article :

      - Gilets Jaunes : Un cahier de Revendications adressé à l’Assemblée Nationale

      - Gilets Jaunes : Un cahier de Revendications adressé à l’Assemblée NationaleLa liste des 42 revendications des Gilets Jaunes adressée à l’Assemblée Nationale

      (Voir notes et commentaires en fin de liste, ainsi que l'article intitulé "ET AUSSI LA MARQUISE DANSAIT SUR LES CHAMPS-ÉLYSÉES EN FLAMMES !! EXPLICATION DE TEXTE…"

       

      1. Zéro SDF : URGENT.
      2. Impôt sur le revenu davantage progressif (plus de tranches).
      3. SMIC à 1300 euros net.
      4. Favoriser les petits commences des villages et centres-villes. (Cesser la construction des grosses zones commerciales autour des grandes villes qui tuent le petit commerce) + de parkings gratuits dans les centres-villes.
      5. Grand Plan d’Isolation des logements. (faire de l’écologie en faisant faire des économie aux ménages).
      6. Que les GROS (Macdo, google, Amazon, Carrefour…) payent GROS et que les petits (artisans, TPE PME) payent petit.
      7. Même système de sécurité social pour tous (y compris artisans et autoentrepreneurs). Fin du RSI.
      8. Le système de retraite doit demeurer solidaire et donc socialisé. (Pas de retraite à point).
      9. Fin de la hausse des taxes sur le carburant.
      10. Pas de retraite en dessous de 1 200 euros.
      11. Tout représentant élu aura le droit au salaire médian. Ses frais de transports seront surveillés et remboursés s’ils sont justifiés. Droit au ticket restaurant et au chèquevacances.
      12. Les salaires de tous les Français ainsi que les retraites et les allocations doivent être indexés à l’inflation.
      13. Protéger l’industrie française : interdire les délocalisations. Protéger notre industrie c’est protéger notre savoir-faire et nos emplois.
      14. Fin du travail détaché. Il est anormal qu’une personne qui travaille sur le territoire français ne bénéficie pas du même salaire et des même droits. Toute personne étant autorisée à travailler sur le territoire français doit être à égalité avec un citoyen français et son employeur doit cotiser à la même hauteur qu’un employeur français.
      15. Pour la sécurité de l’emploi : limiter davantage le nombre de CDD pour les grosses entreprises. Nous voulons plus de CDI.
      16. Fin du CICE. Utilisation de cet argent pour le lancement d’une Industrie Française de la voiture à hydrogène (qui est véritablement écologique, contrairement à la voiture électrique.)
      17. Fin de la politique d’austérité. On cesse de rembourser les intérêts de la dette qui sont déclarés illégitimes et on commence à rembourser la dette sans prendre l’argent des pauvres et des moins pauvres mais en allant chercher les 80 milliards de fraude fiscale.
      18. Que les causes des migrations forcées soient traitées.
      19. Que les demandeurs d’asiles soient bien traités. Nous leur devons le logement, la sécurité, l’alimentation ainsi que l’éducation pour les mineurs. Travaillez avec l’ONU pour que des camps d’accueil soient ouverts dans de nombreux pays du monde, dans l’attente du résultat de la demande d’asile.
      20. Que les déboutés du droit d’asile soient reconduits dans leur pays d’origine.
      21. Qu’une réelle politique d’intégration soit mise en œuvre. Vivre en France implique de devenir français (cours de langue française, cours d’Histoire de la France et cours d’éducation civique avec une certification à la fin du parcours).
      22. Salaire maximum fixé à 15 000 euros [mensuel, ndlr].
      23. Que des emplois soient crées pour les chômeurs.
      24. Augmentation des allocations handicapés.
      25. Limitation des loyers. + de logement à loyers modérés (notamment pour les étudiants et les travailleurs précaires).
      26. Interdiction de vendre les biens appartenant à la France (barrage aéroport…)
      27. Moyens conséquents accordées à la justice, à la police, à la gendarmerie et à l’armée. Que les heures supplémentaires des forces de l’ordre soient payées ou récupérées.
      28. L’intégralité de l’argent gagné par les péages des autoroutes devra servir à l’entretien des autoroutes et routes de France ainsi qu’à la sécurité routière.
      29. Le prix du gaz et l’électricité ayant augmenté depuis qu’il y a eu privatisation, nous voulons qu’ils redeviennent publiques et que les prix baissent de manière conséquente.
      30. Fin immédiate de la fermeture des petites lignes, des bureaux de poste, des écoles et des maternités.
      31. Apportons du bien-être à nos personnes âgées. Interdiction de faire de l’argent sur les personnes âgées. L’or gris, c’est fini. L’ère du bien-être gris commence.
      32. Maximum 25 élèves par classe de la maternelle à la Terminale.
      33. Des moyens conséquents apportés à la psychiatrie.
      34. Le Référendum populaire doit entrer dans la Constitution. Création d’un site lisible et efficace, encadré par un organisme indépendant de contrôle où les gens pourront faire une proposition de loi. Si cette proposition de loi obtient 700 000 signatures alors cette proposition de loi devra être discutée, complétée, amendée par l’Assemblée Nationale qui aura l’obligation, (un an jour pour jour après l’obtention des 700 000 signatures) de la soumettre au vote de l’intégralité des Français.
      35. Retour à un mandat de 7 ans pour le Président de la République. (L’élection des députés deux ans après l’élection du Président de la République permettait d’envoyer un signal positif ou négatif au président de la République concernant sa politique. Cela participait donc à faire entendre la voix du peuple.)
      36. Retraite à 60 ans et pour toutes les personnes ayant travaillées dans un métier usant le corps (maçon ou désosseur par exemple) droit à la retraite à 55 ans.
      37. Un enfant de 6 ans ne se gardant pas seul, continuation du système des aides PAJEMPLOI jusqu’à ce que l’enfant ait 10 ans.
      38. Favoriser le transport de marchandises par la voie ferrée.
      39. Pas de prélèvement à la source.
      40. Fin des indemnités présidentielles à vie.
      41. Interdiction de faire payer aux commerçants une taxe lorsque leurs clients utilisent la carte bleue.
      42. Taxe sur le fuel maritime et le kérosène.

    • a posté un article :

      - Gilets jaunes : qu’y a-t-il à négocier ?

      Mr le président ne veut pas reculer et son premier ministre ne compte pas « changer de cap » ... !

      En clair, circulez y à rien à voir ! Sauf que depuis le 17 novembre les gilets jaunes gardent une attitude constante. Blocages de route, de dépôts de carburant, de centrales de la grande distribution. Pas un rond-point de villages, pas un jour sans – qu’à travers le filtre étroit de la propagande radio, et télé – de nouvelles forces se lèvent et rentrent dans le mouvement.

      Pire, pour messieurs Macron et Philippe, plus de 80% des français soutiennent le mouvement.

      Ce gouvernement est acculé.

      Les larbins du pouvoir, tous ces députés mal élus, journalistes achetés, étalent leur « incompréhension » sur les médias aux ordres. Classiquement ils déforment les propos, les actions du peuple de France qui serait manipulé par l’extrême droite, l’extrême gauche ..... bientôt l’étranger ....

      Alors il va bien falloir trouver un truc. Mais ce truc tout le monde le connait et lui aussi est condamné d’avance.

       

    • a posté un article :


      Ainsi, un pays naîtrait, deviendrait progressivement plus fort jusqu'à atteindre son apogée, après quoi il déclinerait et enfin disparaîtrait.

      Mais cette évolution n'est pas aussi linéaire, il y a en réalité des périodes de déclin dans les périodes de croissance et des périodes de croissance dans les périodes de déclin.

      Il existe des tendances longues, de fond, et des tendances plus courtes, qui peuvent parfois aller à l'encontre de la tendance principale.



      Si l'on devait reprendre l'histoire il y a environ un siècle, on observerait une Europe qui entrait dans une tendance de déclin à long terme tandis que les Etats-Unis et le Japon étaient dans une tendance de fond de croissance.



      Ce qui s'est passé pendant la crise de 1929 est plus complexe.

      Avant la crise de 1929, l'Europe rassemblait encore les plus grandes puissances mondiales. La monnaie de réserve mondiale n'était pas le dollar mais la livre sterling, et l'Angleterre par exemple, possédait encore un gigantesque empire.

      Mais cette crise n'était pour les Etats-Unis qu'un déclin local, une contre-tendance dans leur marche vers le sommet.



      En 1944, le dollar a détrôné la livre sterling, la France n'était plus une puissance de premier plan, l'Allemagne était en ruine. En bref, l'Europe avait définitivement cessé d'être au sommet du monde.



      Si l'on avance encore un peu dans le temps, dans les années 1970, on voit un nouveau pays se développer, la Chine.



      Dans les années 1970, les Etats-Unis et l'Europe sont confrontées à une phase de déclin qui s'inscrit dans un déclin à long terme. Le monde semblait peut-être sur le point de basculer dans un effondrement de l'occident.

      Pour autant, les Etats-Unis n'en étaient qu'à la première phase de leur déclin.

      La situation est devenue plus équilibrée dans les années 1990 puisque les pays en croissance ont connu un déclin local et les pays en déclin une croissance locale. Ainsi, la crise des pays asiatiques et l'effondrement de l'URSS ont eu lieu en même temps que l'Europe et les Etats-Unis connaissaient une phase de croissance locale.



      Dans ce contexte, le monde semblait stabilisé. Mais naturellement, la tendance de fond contredisait complètement la tendance locale et le déclin de l'occident ne pouvait que s'accélérer par la suite.

      En avançant encore un peu, nous arrivons en 2018.

      Le déclin de l'occident après la crise de 2008 est devenu une réalité évidente. L'Europe notamment, explore des territoires inconnus en terme de catastrophe.

      La Chine, qui avait plutôt bien résisté à la crise de 2008, connaît cependant des difficultés et pourrait bien connaître une crise majeure dans les prochaines années.

      Enfin, l'Inde et l'Afrique commencent à émerger en tant que puissances futures.



      La comparaison avec la crise de 1929 nous amènerait à dire que la Chine est exactement dans la même situation que les Etats-Unis en 1929, et les Etats-Unis de l’Europe de 1929.

      Ce qui va se passer est donc la fin de l’Europe, les Etats-Unis vont devenir une puissance de second plan, la Chine va sortir de la prochaine décennie en étant la première puissance mondiale, l’Inde va devenir le principal concurrent de la Chine, puis c’est l’Afrique qui va se développer par les investissements chinois et devenir un rival pour l’Inde et la Chine.

      En occident, nous entrons dans une phase d’instabilité sociale.

      Dans la vie d’un empire, il y a deux périodes où les révolutions sont possibles : au début et à la fin. Au milieu, ce n’est pas possible car l’empire est suffisamment puissant et riche pour acheter la paix sociale.


      - L'avenir du monde

      Le capitalisme s'est développé de façon inégale dans le monde depuis 500 ans. Les puissances mondiales ont émergé ou vont émerger dans cet ordre : Italie, Espagne, Portugal, Angleterre, France, Allemagne, Etats-Unis, Japon, Chine, Inde. L'Afrique sera sans doute le continent où se situeront les prochaines puissances mondiales.

      Au début, le monde était divisé en pays capitalistes (l'Europe) et pays non capitalistes. L'extension du commerce mondial était une nécessité du capitalisme. Il fallait sans cesse trouver de nouveaux marchés pour vendre les marchandises produites. Les exportations de marchandises ont apporté partout le capitalisme.

      Malgré tout, le monde restait divisé entre pays capitalistes avancés et industrialisés et pays capitalistes non développés.

      Les premiers ont commencé à exploiter les seconds. Dans les pays capitalistes avancés, le taux de profit de l'industrie a très vite baissé à cause du développement des machines. Dans les pays capitalistes peu développés, il était possible de réaliser des profits très importants avec une main d’œuvre peu chère.

      Les pays capitalistes avancés ont donc commencé à exporter leurs usines dans les pays peu développés. Peu à peu, les pays capitalistes avancés sont devenus des pays consommateurs et les pays peu développés se sont développés en devenant des pays producteurs.

       

    • a posté un article :

      - La guerre éclate contre l’homéopathie - Big Pharma passe à l'offensive !

      Les Autorités lancent l’assaut contre l’homéopathie

      Chère lectrice, cher lecteur,

      Ça y est :

      « L’Espagne déclare la guerre à l’homéopathie », titrait la presse nationale vendredi 16 novembre 2018.
      « Madrid lance un plan pour expulser des universités et des centres de santé toutes les thérapies non validées scientifiquement. », a annoncé le journal Les Echos.

      Le même jour, l’assaut a lieu en Belgique, où l’homéopathie commence à être déremboursée également [1].

      Cela fait suite aux déclarations belliqueuses contre l’homéopathie qui se succèdent en France [2] et en Angleterre [3].

      Partout, l’argument est le même : l’homéopathie, et les autres médecines alternatives :

      « posent un réel danger pour la santé publique, car certains patients substituent ou retardent leurs traitements conventionnels et s’exposent à une détérioration de leur situation voire, dans certains cas, à une réduction de leurs possibilités de guérison.  [4] »

      La notion de « perte de chance », levier de la dictature médicale

      C’est la notion de « perte de chance » appliquée à la médecine.

      Selon cette théorie, les produits inefficaces peuvent faire du tort aux patients même s’ils n’ont aucun effet néfaste. En retardant la prise de remèdes efficaces, ils prolongent la maladie ou laissent la situation du malade s’aggraver. Les Autorités sont fondées à les interdire « pour votre sécurité », comme on nous répète désormais chaque fois qu’on nous supprime encore une liberté.

      Comme le disait très justement l’éditorialiste Alexandre Imbert :

      « Le concept de « perte de chance » est le levier de la dictature médicale et il vous empêchera, un jour ou l’autre, de vous soigner comme vous voulez.  [5] »

    • a posté un article :

      - 17 NOVEMBRE 2018 : ON A RAISON DE SE RÉVOLTER !

      - 17 NOVEMBRE 2018 : ON A RAISON DE SE RÉVOLTER !Défendre le climat ? Elle bien bonne ... !

      Les sans-dents sont de sortie. Un mouvement d’une ampleur inégalée va occuper le terrain favori des révoltes et des protestations : la rue.

       

      La compréhension de l’illusion électorale se faisait jour depuis longtemps dans ce pays. Mais là, trop c’est trop. Les urnes ont trop longtemps servi de tombeau des illusions, les « sauveurs suprêmes » ont tellement menti, que le peuple a décidé de s’exprimer lui-même.

      Au-delà du prix du carburant auquel tous les médias, les politiques et les directions syndicales tentent d’essayer de cantonner le mouvement du 17 Novembre, c’est bien à une prise de conscience globale dont notre peuple fait l’expérience.

      Car loin de « l’enjeu climatique », cache sexe des politiques d’appauvrissement et d’asservissement idéologique, le peuple de France en a assez. Assez de payer des impôts (qui vont où ?), assez de la suppression, d’hôpitaux, de maternités, (au profit de qui ?) ; assez, après une vie de labeur, de recevoir une retraite misérable...

      Il faut en finir avec ce mythe de « l’enjeu climatique ». Si demain nous payons plus cher le carburant nos voitures seront-elles moins polluantes ? Evidemment non ! Donc on nous punit. Punis d’avoir besoin d’une voiture pour amener ses gosses à l’école, punis d’aller au boulot en bagnole, punis d’avoir besoin d’un utilitaire pour être artisan, ambulancier ou marchand ambulant.

       

       

    • a posté un article :

      - 17 NOVEMBRE : CE QUE DISENT LES SONDAGES… Écologie, Voiture électrique, Capitalisme !!!

      - 17 NOVEMBRE : CE QUE DISENT LES SONDAGES … Écologie, Voiture électrique, Capitalisme !!!(Huffpost) CARBURANT – Plus des trois quarts des Français (78%) estiment « justifié » l’appel à bloquer les routes le 17 novembre pour protester contre la hausse du prix du diesel, contre 22% qui le réprouvent, selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting réalisé pour France Info et le Figaro publié jeudi 1er novembre.
       
      ***********
       
       
       
      NDLR : CE QUE VALENT LES SONDAGES …
       
      « Cette enquête a été réalisée auprès d’un échantillon de Français interrogés par internet les 30 et 31 octobre 2018,représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. (Ouest-France) »
      « Le sondage a été réalisé selon la méthode des quotas sur la base d’un échantillon de 988 Français, âgés de 18 ans et plus, interrogés par internet les 30 et 31 octobre 2018. (Huffpost) »
       
      Ce que notent la plupart des observateurs, c’est que ce mécontentement et cette revendication sont « transversaux » entre la base de tous les courants politiques. Donc, même s’il y a une distorsion manipulatoire des sondages, ils ne peuvent que constater la réalité de l’impact de cette revendication sur les catégories populaires les plus modestes, question ressources et niveau de vie.
       

    • a posté un article :

      - A PROPOS DU 17 NOVEMBRE… LETTRE OUVERTE AUX SYNDICATS ET PARTIS « DE GAUCHE »

      et à leurs avatars pseudos- « marxistes-léninistes »,

      « marxistes révolutionnaires » et autres « syndicalistes révolutionnaires »…

      En forme de rafraîchissement de mémoire historique…

      - A PROPOS DU 17 NOVEMBRE… LETTRE OUVERTE AUX SYNDICATS ET PARTIS « DE GAUCHE »Actuellement, l’unanimité est faite au moins sur un point entre toutes ces « élites » et « avant-gardes » autoproclamées de la « gauche » française : aucune n’apporte son soutien au mouvement du 17 Novembre, hormis Mélenchon et Ruffin, à titre « personnel » et du bout des lèvres (*), et, naturellement, sans engager leurs « troupes » en voie de déliquescence.

      Plusieurs de ces « institutions », la CGT, le journal « l’Humanité », les syndicats « solidaires », le NPA, LO, etc…, se sont même très officiellement fendues d’articles et de communiqués pour condamner, en fait, toute participation  « de gauche » à ce mouvement.

      Le prétexte affirmé est évidemment la tentative de « récupération » dont ce mouvement est l’objet par la droite nationaliste et l’extrême-droite, DLF, RN (ex FN), et d’autres activistes de ce bord.

       

    • a posté un article :

      - La voiture électrique est une vaste fumisterie ! Vive l'essence !

      - La voiture électrique est une vaste fumisterie ! Vive l'essence !Carlos Tavares (patron de PSA)
      "Le monde est fou. Le fait que les autorités nous ordonnent d'aller dans une direction technologique, celle du véhicule électrique, est un gros tournant.


      Je ne voudrais pas que dans 30 ans on découvre quelque chose qui n'est pas aussi beau que ça en a l'air, sur le recyclage des batteries, l'utilisation des matières rares de la planète, sur les émissions électromagnétiques de la batterie en situation de recharge? 


      Comment est-ce que nous allons produire plus d’énergie électrique propre ?


      Comment faire pour que l’empreinte carbone de fabrication d’une batterie du véhicule électrique ne soit pas un désastre écologique ?
      Comment faire en sorte que le recyclage d’une batterie ne soit pas un désastre écologique ? 


      Comment trouver suffisamment de matière première rare pour faire les cellules et les chimies des batteries dans la durée ? 
      Qui traite la question de la mobilité propre dans sa globalité ?
      Qui aujourd’hui est en train de se poser la question de manière suffisamment large d’un point de vue sociétal pour tenir compte de l’ensemble de ces paramètres ? 


      Je m'inquiète en tant que citoyen, parce qu'en tant que constructeur automobile, je ne suis pas audible. 
      Toute cette agitation, tout ce chaos, va se retourner contre nous parce que nous aurons pris de mauvaises décisions dans des contextes émotionnels."

      STÉPHANE LHOMME 
      (Directeur de l’Observatoire du nucléaire)
       

      - Le cycle de vie d’un véhicule électrique le rend aussi polluant qu’un véhicule thermique. 
      Le subventionner n’a pas de sens, explique le directeur de l’Observatoire du nucléaire, Stéphane Lhomme.


      La fabrication des batteries est tellement émettrice de CO² qu’il faut avoir parcouru de 50 000 à 100 000 km en voiture électrique …. Pour commencer à être moins producteur de CO² qu’une voiture thermique. Soit 15 à 30 km par jour, 365 jours par an, pendant 10 ans !

       

       

    Plus...

    Blogs favoris

    recocom n'a pas encore de blogs favoris

    Suit 0 membres

    recocom ne suit pas de membre

    Suivi par 0 membres

    recocom n'est suivi par aucun membre