Partagez vos passions
Rejoignez la communauté

  • odt


    • a posté un article :

      La fortune littéraire du docteur Raspail

      Dans le premier roman publié par Jean Giono, Colline, l'oeuvre de Raspail est évoquée. En relisant ce court roman, cela m'a remémoré le souvenir amusé d'un passage d'A l'ombre des jeunes filles en fleurs (A la recherche du temps perdu), où Françoise, la cuisinière de la famille du narrateur, achète pour ses étrennes deux icônes (au sens propre et au sens figuré) : les photographies de Pie IX et de Raspail. 

      Voilà qui me donne envie d'en savoir un peu plus sur ce M. Raspail, cité à la fois par Proust et Giono, et de suivre sa trace à travers la littérature.

       

    • a posté un article :

      Une collection de canapés au 18e siècle

      Dans le cadre de son enquête sur la Pyramide de glace, le commissaire de police Nicolas Le Floch, héros de Jean-François Parot, visite la maison de plaisir de M. de Vainal, président à mortier au Parlement, située rue Plumet. Le magistrat y a installé sa maîtresse, officiellement cuisinière. 

      Les visiteurs sont frappés par la splendeur des lieux et le luxe de la décoration.

    • a posté un article :

      Déjeuner rue du Pied-de-Boeuf

      Nicolas Le Floch, commissaire au Châtelet, son adjoint l'inspecteur Bourdeau et son ami Semacgus, au coeur de leur enquête sur La Pyramide de glace (Jean-François Parot, 2014),  font une pause déjeuner dans une taverne rue du Pied-de-Boeuf. Nous sommes à Paris, en février 1784. 

    • a posté un article :

      Dîner à l'hôtel Noblecourt

      Nous sommes le 23 février 1784 à Paris, au coeur d'un hiver particulièrement rigoureux. Le gigantesque nuage de cendres projeté par le volcan islandais Laki, entré en éruption en 1783, serait responsable de la rigueur de cette terrible vague de froid qui accable alors le nord de l'Europe. On dit que ces circonstances climatiques dramatiques furent une des causes de la Révolution française. 

      A l'hôtel Noblecourt, malgré la rigueur du climat et les difficultés d'approvisionnement, un bon dîner rassemble quelques convives : M. de Noblecourt, vieillard goutteux et ancien procureur, Nicolas Le Floch, marquis de Ranreuil et commissaire de police, Aimée d'Arranet, dame de compagnie de Madame Elisabeth et maîtresse de Nicolas, le docteur Semacgus, ancien chirurgien de marine et anatomiste, ami des précédents. 

      Jean-François Parot nous décrit avec de savoureux détails ce menu d'un dîner bourgeois, dans le 12e tome des enquêtes de Nicolas Le Floch, La pyramide de glace.

       

       

    • a posté un article :

      Du séné et de la rhubarbe

      Le 7 décembre dernier, Nicolas Sarkozy, commentant sur le journal de France 2 les intentions du PS de retirer ses listes dans certaines régions pour le second tour des élections régionales, a sorti tout à trac une formule inédite pour justifier son refus de retraits des listes de son parti dans d'autres régions en contrepartie  : "Ce n’est pas comme ça que ça se passe. Ce n’est pas : Passe-moi la salade, je t’envoie la rhubarbe."

      Cette sortie a fait le buzz. Toutes les chaînes, tous les journaux n'ont pas manqué de relever et de commenter cette expression insolite, qui a fait les choux gras des internautes persifleurs. Les commentaires divers, comportant des approximations, voire des erreurs, m'ont donné envie de creuser à mon tour la question et de faire une petite mise au point sur l'origine de l'expression.

       

       

       

    • a posté un article :

      Soupe aux poires et aux carottes

      Une nouvelle recette de potage d'automne, délicieuse et très facile à réaliser. La poire confère un goût subtil et original.

    • a posté un article :

      Le musée idéal : les chevaux de Franz Marc

      J'aime l'oeuvre de Franz Marc, peintre expressionniste allemand du début du 20e siècle. Cette oeuvre très attachante, peuplée d'animaux bienveillants, a été interrompue brutalement par la mort de Franz Marc sur le Front, à Verdun, le 4 mars 1916. 

       

       

       

    • a posté un article :

      L'héméromanie, une tradition française !

      Je tente un néologisme pour désigner une façon de parler qui me semble typiquement française : le fait de désigner dans le discours un événement historique par sa date, sans mention de l'année. 

      Laura Calabrese Steimberg enseignante en sciences de l'information et de la communication, propose le terme héméronymes pour décrire "les désignants d’évènements formés à partir d’une date", catégorie lexicale qui s'inscrit dans la famille plus large des chrononymes décrits par Paul Bacot, Laurent Douzou et Jean-Paul Honoré : "Nous appelons chrononyme une expression, simple ou complexe, servant à désigner en propre une portion de temps que la communauté sociale appréhende, singularise, associe à des actes censés lui donner une cohérence, ce qui s’accompagne du besoin de la nommer." 

      J'aime assez pour ma part le terme 'héméromanie',  voyant un peu de folie dans l'usage immodéré de cette tournure dans le discours.

       

       

       

       

    • a posté un article :

      Un bon coup de tabac...

      Quand j'étais petite, lors des vacances estivales en Périgord, nous, les enfants, nous donnions un coup de main à mon oncle dans le champ de tabac. Dans mon souvenir, nous étions chargées d'enlever des basses feuilles sur les plants : s'agissait-il de les éliminer ou au contraire de les récolter ? Je ne m'en souviens guère. Peut-être, tout compte fait, s'agissait-il plutôt d'enlever les bourgeons axillaires, opération qui semble déterminante pour obtenir des plants bien développés.

      Ce dont je me souviens bien, ce sont des plants de tabac plus grands que moi. C'était des tiges bien droites, aux larges feuilles régulières, fines, veloutées et légèrement poisseuses. Je pénétrais dans cette masse comme dans une forêt vierge et j'avançais entre les rangs dans une chaleur moite et étouffante, où les bruits étaient assourdis et où le soleil filtré par les feuillages jetait une lumière verdâtre.

      L'évocation de ce souvenir m'amène à aborder des aspects de l'histoire du tabac et à rappeler quelques anecdotes liées à ce fléau moderne. 

    • a posté un commentaire sur l'article Des arbres tutélaires : le cèdre de Robinson de odt

    • a posté un article :

      Le chien de Robinson

      Voici un chien typiquement "domestique" ! Il fuirait l'homme sauvage et serait tout dévoué à l'homme civilisé. C'est du moins ce que Robinson Crusoé, dans le roman de Michel Tournier, Robinson ou les limbes du Pacifique, comprend au comportement du chien Tenn. 

    • a posté un article :

      Des arbres tutélaires : le cèdre de Robinson

      Vous allez faire connaissance d'un cèdre géant, qui domine l'île de Robinson, héros du roman de Michel Tournier, Vendredi ou les limbes du Pacifique.

    • a posté un article :

      La boutique d'un drapier à York

      Robinson Crusoé, seul sur son île, se souvient avec nostalgie de son enfance et de la boutique de son père, marchand de tissus à York au 18e siècle.

       

    • a posté un article :

      Tarte Charlus à la crème de marrons et aux noix

      Voici une recette de tarte à la crème de marrons et aux noix, recueillie lors de vacances dans le Cantal. 

      Un récent week-end "ramassage de châtaignes" m'a rappelé cette recette de gâteau fondant.

       

    • a posté un article :

      Potage aux châtaignes et aux courgettes

      Un récent et super week-end spécial "ramassage de châtaignes" aux confins du Limousin et du Périgord nous donne envie de mettre du marron dans nos plats.

      C'est le moment de réaliser cette recette de potage raffiné, où la courgette vient alléger la châtaigne.

      Potage aux châtaignes et aux courgettes

       

    • a posté un article :

      Tarte aux pommes et au citron

      Une recette inratable et délicieuse, qui réveille les papilles sans les agresser.

       

    • a posté un article :

      La collection de rubans III - Rubans dérobés

      Troisième volet de la collection de rubans !

      Voici tout d'abord des rubans volés : un ruban taché de sang et un ruban vert et rose ; et puis un mystérieux ruban moucheté, secret comme un escalier dérobé...

    • a posté un article :

      La collection de rubans II - Rubans insignes

      La collection de rubans s'agrandit avec des spécimens remarquables !

      Voici donc quelques rubans insignes, faits pour attirer notre attention : un ruban blanc, mais aussi un ruban bleu, et puis un rouge et un violet...

    • a posté un article :

      La collection de rubans I - Sortilèges amoureux

      Voici déroulés sous vos yeux des rubans bien particuliers : un ruban brodé, des rubans jaunes et noirs, un ruban vert effiloché et un long ruban rouge.

      Tous ont en commun d'inciter à l'amour.

       

    • a posté un article :

      La chanson d'une vie : les solutions

      La chanson d'une vie, avec le nom des interprètes principaux.

    • a posté un article :

      Des noms d'oiseaux, mais aussi de chiroptères et d'insectes

      Quelques engins volants plus lourds que l'air ont laissé leur nom dans l'histoire.

      Voici quelques unes des "drôles de machines" de "merveilleux fous volants".

       

    • a posté un article :

      La chanson d'une vie

      Je vous propose le texte de la chanson de toute une vie ! une longue chaîne de petits bouts de refrains et d'extraits de couplets évoquant, l'une après l'autre, les années d'une vie humaine...

      Saurez-vous reconnaître (sans l'aide de Google si possible...) les interprètes principaux des chansons citées ?

      Les réponses prochainement...

    • a posté un article :

      Des arbres tutélaires : l'arbre Yama

      Dans un pays d'Afrique non nommé, Mari a été cachée, bébé, au creux d'un arbre par sa grand-mère Yama. Enfant, elle revient souvent à cet arbre protecteur, qu'elle identifie désormais à sa grand-mère disparue. Jeune adulte chassée par la guerre, c'est encore auprès de l'arbre Yama que Mari cherchera refuge et à lui qu'elle devra la vie une seconde fois.

       

    • a posté un article :

      La forêt des géants

      Ruth est l'auteure et la narratrice de En même temps, toute la terre et tout le ciel (Belfond 2013). Elle vit avec son mari Oliver, écologiste, artiste paysagiste, botaniste expérimental..., sur l'île Cortes, dans la baie Désolation, en Colombie britannique.

      Elle évoque le paysage qui l'entoure, une forêt qui envahit l'espace et ferme l'horizon. 
      Elle décrit une forêt étouffante, qui avance inexorablement.

    • a posté un article :

      Le chantier, la poutre et le chevron

      Voilà trois mots qui relèvent, de prime abord, du lexique du charpentier.

      Oui, mais cela sonne aussi comme le titre d'une fable de La Fontaine !

      En effet, derrière ce vocabulaire technique, se cachent quelques animaux qui auraient pu inspirer notre fabuliste...

       

    • a posté un article :

      Des gyres et des ordures

      C'est en lisant le roman de Ruth Ozeki, En même temps toute la terre et tout le ciel (Belfond 2013) que j'ai découvert ce qu'étaient les gyres, vastes tourbillons océaniques.

      C'est peut-être une de ces gyres qui a ramené à la côte le manuscrit d'une jeune Japonaise, soigneusement enveloppé dans une boîte en plastique, sujet central du roman. 

      Car les gyres charrient de vastes zones d'ordures flottantes, tout à fait monstrueuses et parfaitement inquiétantes.

    Plus...

    Blogs favoris

    odt n'a pas encore de blogs favoris

    Suit 0 membres

    odt ne suit pas de membre

    Suivi par 0 membres

    odt n'est suivi par aucun membre